Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LES AVOCATS D'ANTHONY COMELLO VONT-ILS PLAIDER LA FOLIE ?

22 Mars 2019, 17:29pm

Publié par Xav

Anthony Comello
Anthony Comello

Lors des premières heures de son interrogatoire, Anthony Comello avoua rapidement avoir assassiné le Parrain de la famille Gambino, Francesco « Franky Boy » Cali, mais dès l’arrivée de son avocat, ce dernier changea radicalement de comportement et devint de plus en plus énigmatique. D’après les rapports de police, le meurtre de Frank Cali ressemblerait plus au film Roméo et Juliette qu’au légendaire film de Martin Scorsese Goodfellas. Anthony Comello était amoureux et entretenait une liaison avec la nièce de Frank Cali. Mais pour le Parrain de la famille Gambino, cette romance ne pouvait se faire et cela pour plusieurs raisons. Frank Cali n’aimait pas tellement le mode de vie d'Anthony Comello : Il travaillait dans la construction, n’avait pas de casier judiciaire, mais pire encore, il était psychologiquement instable et accro à différentes drogues. Alors que Francesco Cali essayait depuis plusieurs années, avec l’aide des Inzerillo, de relancer le trafic de drogue entre la famille Gambino et Cosa Nostra en Sicile, Frank Cali n’acceptait pas dans sa propre famille des toxicomanes. Après avoir été interrogé par les enquêteurs, Anthony Comello fut transféré dans une prison dans le nord de l’État du New-Jersey, dans le comté d’Ocean, à l’isolement, pour sa sécurité. Pour avoir assassiné un Parrain de la Cosa Nostra, Anthony Pomelo sera marqué très certainnement au « fer rouge » et la famille Gambino attend surement l’incarcération définitive d’Anthony Comello dans une prison d’État à New-York pour essayer d’intenter à sa vie. A l’isolement et avec l’obligation de passer des examens psychiatriques, Anthony Comello aura pendant son incarcération une épée de Damoclès au dessus de sa tête. Forcément, les prisons aux Etats-Unis ne sont pas remplies de membres de la Cosa Nostra, mais ces derniers peuvent très bien sous-traiter des contrats à des gangs de rue, comme les Bloods ou les Crips, qui représentent quant-à eux une part non-négligeable de la population carcérale. Les autorités sont aussi conscientes que la famille d’Anthony Comello pourrait être aussi le nouveau souffre douleur de la famille Gambino, mais les règles dans la Cosa Nostra stipulent bien que la famille d’un mafieux ne doit pas être mêlée aux affaires sauf que. Sauf qu’il y a quelques années, John Gotti, Parrain de la famille Gambino, avait décidé de faire assassiner John Favara, son voisin, qui avait renversé accidentellement et mortellement, le fils du Parrain de la famille Gambino, Frank. Après avoir reçu des menaces verbales et physiques, John Favara avait décidé pour lui et pour la sécurité de sa famille, de déménager d’Howard Beach, mais il sera finalement kidnappé un soir de Juillet, en rentrant du travail, son corps ne sera jamais retrouvé. Lors de sa comparution, Anthony Comello leva sa main à plusieurs reprises pour laisser apparaître sur sa main droite, des inscriptions « Pro Trump », un comportement étrange, mais tellement habituel pour ses amis : « Il avait un compte Instagram secret. Il avait l’habitude de publier des choses sur Trump et contre les Démocrates » déclara l’un de ses amis. Anthony Pomelo aurait aussi utilisé les réseaux sociaux pour se filmer devant les maisons du maire de New-York, Bill De Blasio, et du gouverneur de cet État, Andrew Cuomo, les incitant à sortir de chez eux, un comportement étrange, qui pourra sans nul doute servir à la défense pour justifier de sa folie. Pourtant le NYPD aurait eu une occasion de l’arrêter il y a moins d’un mois, quand Anthony Comello s’était présenté dans le tribunal fédéral de Manhattan pour demander l’arrestation de plusieurs élus Démocrates. Les policiers présents, l’avaient fait fuir, mais Anthony Comello évitera une inculpation. Pour ses amis, Anthony Comello n’était pas tout « seul dans sa tête », tout en précisant : « C’est triste, c’est une question de temps avant qu’il soit retrouvé mort en prison ».