Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

QUAND UN ANCIEN REPENTI DE LA COSA NOSTRA CONTINUE A SEMER LA TERREUR DANS SON QUARTIER

10 Février 2019, 08:35am

Publié par Xav

On peut être un ancien Associé de la Cosa Nostra, collaborer avec la justice, et continuer à semer la terreur dans son même quartier d’origine et cela sans craindre la moindre attaque de son ancienne famille. Joseph et Greg Caponegro sont deux frères et ont la particularité d’avoir été à une époque, des Associés de la famille Genovese. Depuis l’État du New-Jersey, Joseph était plus débrouillard que son frère et faisait parti de l’équipe de Tino Fiumara, connu sous le pseudonyme de « T » ou de « The Greek », qui fut pendant des décennies, l’un des personnages les plus importants de la famille Genovese. Mais Joseph Caponegro n’avait pas la même carrure que son chef d’équipe et au début des années 2010, après diverses inculpations, il décidera de collaborer avec les autorités fédérales. Sa coopération fut importante, très bénéfique pour la justice Américaine, qui arrivera à faire condamner près de vingt et un gangsters et même des responsables syndicaux corrompus à plusieurs années de prison. Pour son témoignage, Joseph Caponegro sera condamné à près de quatorze mois de prison, une peine qu’il jugera sévère, qu’il essayera de faire annuler en faisant appel, mais qu’il purgera bienau final. A sa sortie, Joseph Caponegro décidera non pas d’intégrer le programme de protection des témoins, mais de revenir dans son ancien quartier, dans le nord du New-Jersey, à Golden State. Pourquoi changer ses habitudes ? les frères Caponegro étaient persuadés, que la famille Genovese ne s’exposeraient pas à prendre le risque à les assassiner, sous peine de faire la une des médias Américains. Aujourd’hui les mentalités ont changé, le risque est certes toujours là, mais désormais les mafieux évitent les bains de sang qui peuvent faire ralentir le buisiness. Avec l’aide de son frère Greg, Joseph investira dans l’immobilier, achètera plusieurs maisons aux alentours de son quartier et les fera louer à des locataires ravis de pouvoir habiter dans un endroit aussi paisible, ils s’étaient trompés. Les frères Caponegro n’avaient rien perdu de leurs vieilles habitudes et dès qu’un résident avait du mal à payer son loyer, Joseph et Greg n’hésitaient pas à utiliser l’extorsion, les menaces verbales et la violence pour arriver à leur fin. Pour un couple qui ne payait pas son loyer à temps, Greg Caponegro les expulsa de force, les enferma à l’extérieur de la maison et leur proféra des menaces. Selon la police locale qui commença à enquêter sur les deux frères, les premières plaintes remonteraient à près de deux ans. Greg Caponegro en particulier, n’hésiterait pas à menacer de mort des femmes enceinte et même des enfants et cela pour quelques dollars. Joseph et Greg ont aussi menacé une femme qui refusait de vendre sa maison pour le compte des deux gangsters. Un autre locataire, vit son loyer augmenter du jour au lendemain, cela sans explication et devait désormais payer près de trois mille cinq cent dollars par mois. Lorsque le locataire voulu casser son bail, Greg Caponegro lui demanda vingt mille dollars de dédommagement. Refusant de payer les deux gangsters, Joseph et Greg auraient alors pénétré par effraction dans la maison de l’individu dans un but de récupérer l’argent de force. Ils enfermèrent l’homme et sa femme dans une pièce de la maison et les menacèrent de ramener leur chien de garde, un pitbull en cas de problème. Les locataires prirent peur et décidèrent de donner une partie leur économie, près de dix mille cinq cent dollars, pensant que les frères Caponegro allaient enfin se calmer. Quelques jours plus tard, le plus acharné des deux, Greg appela au domicile du couple et commença à les menacer de mort, leur rappelant par la même occasion qu’il avait déjà commis des assassinats et se vantant par la même occasion de sa fausse affiliation avec la famille Genovese : « Vous pouvez appeler la police d’État et même le FBI, je m’en tape. Je suis prêt à aller en prison. J’ai tellement d’argent qui sort de mon cul, que je paierai le meilleur avocat de l’État. La prison me fait pas peur, j’ai déjà effectué plus de six ans » déclara Greg Caponegro dans l’un de ses enregistrements. Quelques jours après ce dernier appel, les deux frères furent arrêtés et inculpés. Ils passeront devant un juge dans les prochaines semaines.