Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE PROCÈS DE L'ACTING BOSS ET DU CONSIGLIERE DE LA FAMILLE BONANNO VIENT DE COMMENCER

27 Février 2019, 18:07pm

Publié par Xav

Joseph Cammarano Jr
Joseph Cammarano Jr

Après des longues semaines d’attente, le procès de Joseph « Joe C » Cammarano Jr et John « Porky » Zancocchio, considérés respectivement comme l’Acting Boss et le Consigliere de la famille Bonanno, vient de commencer à New-York. Les charges fédérales retenues contre les deux accusés sont larges et variées. Meurtre, extorsion, prêt usuraire, mais aussi le trafic de drogue, les deux mafieux risquent de terminer, en cas de culpabilité, leur vie derrière les barreaux. Joseph Camarrano Jr qui avait été incarcéré à l’issue de son arrestation en Janvier 2018, reste très confiant et pour cause, il sait que le principal témoin du gouvernement est Peter « Pug »  Lovaglio, un ancien Capitaine de la famille Bonanno. Individu paranoïaque et violent, Peter Lovaglio avait décidé de collaborer avec les autorités après une multitude d’infractions, dont l’agression du propriétaire du Takayama Suchi Lounge,un célèbre restaurant Japonais sur Page Avenue. Pour ce geste, ce dernier avait été rétrogradé au rang de Soldat, mais quelques jours plus tard, lors d’un contrôle de routine, Peter Lovaglio, visiblement alcoolisé, s’était vanté devant les policiers du NYPD qu’il était un membre intronisé de la Cosa Nostra et qu’il avait déjà passé plusieurs années de barreaux. Après cette dernière affaire, Peter Lovaglio pour sauver sa peau, décidera de coopérer avec le gouvernement fédéral. Peter Lovaglio avait déjà été utilisé comme témoin lors du procès de l'actuel Parrain de la famille de Philadelphie, Joseph Merlino et son témoignage n'avait pas été jugé crédible par les jurés. Le deuxième témoin des procureurs est Steven Sabella, un ancien Associé de la famille Bonanno, qui décidera secrètement de passer un accord avec la justice Américaine, après avoir plaidé coupable de racket le 22 Janvier dernier. Mais ce nouveau témoin s’est collé en quelques jours l’étiquette d’un témoin peu crédible, après avoir insulté sur la page Facebook, la fille de John Zancocchio. Sur l’une de ses publications, Steven Sabella, insulta copieusement le physique du Consigliere de la famille Bonanno, tout en précisant : « J’espère que votre papa aura des couilles pour me retrouver un jour ». Ces commentaires injurieux portent un préjudice énorme pour les procureurs fédéraux, qui n’avaient pas besoin de ce genre d’actualité avant le démarrage du procès. Il est fort à parier que les avocats de la défense vont, avec ces commentaires, essayer de discréditer le plus possible Steven Sabella. Dès le démarrage du procès, l’avocat de John Zancocchio interpela alors le juge fédéral, indiquant que les procureurs fédéraux n’avaient pas fait le nécessaire, pour éviter que Steven Sabella insulte la famille de leur client sur les réseaux sociaux. Le juge fédéral rejeta la demande des avocats de la défense d’annuler le procès, mais ce dernier sait pertinemment que cette information risque d’être dévoilée de nouveau, lors de la comparution des témoins devant le tribunal. Les derniers procès de membres de la Cosa Nostra à New-York, se sont soldés majoritairement par des acquittements, faute à des témoins jugés peut crédibles par un jury populaire.