Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UNE CÉLÈBRE PIZZERIA ITALIENNE ÉPINGLÉE PAR LES AUTORITÉS POUR SA RELATION AVEC DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA

2 Décembre 2018 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino, #Genovese, #Divers

La Pizza à New-York, n’existait pas avant 1905, quand un dénommé Gennaro Lombardi, fraichement arrivé d’Italie, commença à en vendre dans sa petite épicerie de la Little Italy. Au fil des années, la petite Pizzeria Lombardi fit office de référence pour la plupart des New-Yorkais, qui adeptes de ce genre de cuisine, s’entassaient chaque week-end dans Little Italy, pour gouter selon les experts, « La meilleure Pizza de New-York ». Sur son site internet, les Lombardise vante leur savoir-faire, en précisant que leurs pizzas étaient « cuites au four, à la braise, garnies de sauce tomate San Marzano, de mozzarella fraiche et de basilic ». Avec une telle influence, les Lombardi se sont développés très rapidement. Leur restaurant à Little Italy est toujours d’actualité, mais pour les Lombardi, il était évident que pour étendre leur buisiness, il fallait investir dans des grosses entreprises, en dehors de New-York, dans des casinos par exemple. En 2017, la marque Lombardi voulait exporter leur marque dans les casinos de l'État de la Pennsylvanie, plus particulièrement au Casino Parx à Bensalem, mais avant que l’accord ne soit signé, celui-ci fut annulé. En effet, pour les autorités, cette association ne pouvait se faire, en raison de la relation que pouvait entretenir Michael Giammarino, le propriétaire de la marque Lombardi, avec la la Cosa Nostra. Pour la Waterfront Commission, un organe de règlementation, la pizzéria Lombardi, n’est pas « apte à être un fournisseur pour les casinos, en raison de leur association avec des membres du crime organisé ». Pour justifier leur décision, la Waterfront Commission, essaya de démontrer les relations que Michael Giammarino entretenait avec des membres de la Cosa Nostra. Les autorités ont ciblé deux

John Brescio
John Brescio

individus. Le premier, John Brescio  un Capitaine réputé de la famille Genovese. Le second, John « Baby John » DeLutro, surnommé « le roi de la Cannoli de la Petite Italy ». John Brescio est un peu le visage public de la célèbre pizzeria, adorant se faire photographier avec des stars du show-business en train de manger des pizzas venant de la Lombardi’s Pizzeria. Co-propriétaire de cet établissement avec Michael Giammarino, John Brescio, est en plus de son rôle de restaurateur, un Capitaine de la famille Genovese, déjà condamné pour fraude et jeux illégal, ayant un casier judiciaire remontant aux années 1970. John DeLutro est le propriétaire du Caffe Palermo dans Mulbery Street, mais traine derrière lui, un lourd passé criminel. Identifié par les autorités fédérales comme un Associé de la famille Gambino, John DeLutro avait été inculpé en 1984 avec d’autres membres de la Cosa Nostra, pour avoir dirigé un réseau de trafic d’héroïne et de cocaïne, rapportant près de deux cent trente millions de dollars par an à la famille Gambino. Condamné à neuf ans de prison, il avait été placé dès sa sortie en libération conditionnelle et commença à gérer le Caffe Palermo. Mais malgré des règles très strictes sur sa liberté surveillée, John DeLutro retournera en prison pour près de trois ans, après avoir été enregistré avec d’autres membres de la Cosa Nostra, essayant de monter de nouveau un trafic de drogue. La Casino Parkx qui avait à la base investie près de 155 000 mille dollars, pour avoir la franchise Lombardi dans son établissement de jeux, fit rapidement machine arrière et ouvrit par la suite un restaurant dénomme l’Olivet. Bien entendu, Michael Giammarino nia en bloc sa volonté de s’exporter dans un autre État, jugeant qu’il n’arrivait pas à comprendre comment les « méfaits » de certaines connaissances pouvaient autant l’impacter dans sa carrière professionnelle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :