Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

CONDAMNATIONS DANS LA COSA NOSTRA

16 Décembre 2018 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino, #Bonanno

Frank Salerno
Frank Salerno

Le Soldat de la famille Bonanno, Frank « Frankie Boy » Salerno, vient d’être condamné par un tribunal fédéral, à cinq années de prison pour complot de racket. Ce dernier, qui a la particularité d’être le neveu de l’actuel Parrain de la famille Bonanno, Michael « The Nose » Mancuso, a pendant des années, effectué des aller-retours très réguliers entre New-York et la prison fédérale de Danbury dans l’État du Connecticut, lieu ou était incarcéré à l’époque Michael Mancuso. Ses passages réguliers avaient intrigué les autorités fédérales, qui avaient décidé par la suite, de transférer le Parrain de la famille Bonnano dans une prison de même sécurité mais plus éloignée de New-York, à Seagoville dans l’État du Texas. En Décembre 2017, Frank Salerno fut inculpé de racket et de trafic de drogue. Lors de cette arrestation, le Soldat de la famille Bonanno n’était pas le seul membre de la Cosa Nostra appréhendé ce jour là et on pouvait noter la présence de John « Johnny Boy » Ambrosio, un Acting Capo de la famille Gambino, démontrant ainsi la collaboration des deux familles dans différents buisiness. L’enquête avait réellement commencé en 2014 grâce aux informations d’un Associé la Cosa Nostra coopérant avec les autorités. Dans les enregistrements effectués par ce dernier, John Ambrosio se vantait qu’il gagnait autant dans « son quartier » que s’il allait jouer « dans les casinos de Las Vegas ». Parlant de sa collaboration avec le Soldat de la famille Bonanno, John Ambrosio avait indiqué, tout en montrant le bouton de sa chemise, que Frank Salerno l’avait obtenu récemment. Dans les codes de la Cosa Nostra, obtenir « son bouton » signifie tout simplement, que l’individu venait d'être intronisé. Le plan entre les deux familles était simple. John Ambrosio supervisait les établissements de jeux à la solde de la Cosa Nostra, tandis que Frank Salerno collectait les paiements venant des prêts usuraires établis dans le même secteur, les bénéfices étant partagés par la suite. Quand un individu n’arrivait pas à rembourser ses dettes, les membres de la Cosa Nostra utilisaient, comme à leur habitude, l’intimidation. Dans un enregistrement dévoilé le jour du verdict contre John Ambrosio, on pouvait entendre ce dernier déclarait : « La prochaine que je viendrai te voir, je te prendrai par le cou et tu verras tout va sortir par tes oreilles ». « Le crime organisé continue à frapper nos communautés grâce à la violence et l’intimidation » déclara le directeur adjoint du FBI à New-York : « Les gangsters s’enrichissent tandis que leurs victimes vivent dans la peur. Les peines prononcées aujourd’hui démontrent que le bouton d’une chemise d’un membre de la Cosa Nostra, ne saurait rivaliser avec un un insigne. Le FBI et le NYPD continueront à enquêter sur le crime organisé et traduiront les coupables en justice ». En plus de la condamnation de Frank Salerno à cinq années de prison, le juge fédéral condamna John Ambrosio à un peu plus de quatre ans derrière les barreaux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :