Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

ANECDOTES DANS LA COSA NOSTRA

23 Décembre 2018 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino, #Colombo

Paul Castellano
Paul Castellano

A l’époque ou Paul « Big Paulie » Castellano était à la tête de la famille Gambino, le Parrain avait fait passer un message à ses Capitaines les plus proches : « Certains mecs qui purgent des longues peines de prison à cause de la drogue et qui devront bientôt sortir, on va devoir s’en occuper ». Le message était clair. Les membres de la famille Gambino qui ont été condamnés pour trafic de drogue, ne recevront pas une promotion pour avoir purgé leur peine sans broncher, mais plutôt un contrat sur leur tête. Paul Castellano l'avait dit dès qu'il avait pris le contrôle de la famille Gambino : « Tu vends de la drogue?, tu meurs ». Paul Castellano n'avait pas du tout digéré son inculpation dans le procès dit de La Commission et voulait faire un exemple. Angelo Meli était un Capitaine de la famille Gambino qui vendait de la drogue à Brooklyn  Paul Castellano avait demandé à un autre Capitaine, Paul Zaccaria de s’occuper de ce contrat, une fois qu’Angelo Meli sera libéré de prison, une anecdote qui avait fortement marquée Michael DiLeonardo : « Je regardais Zac (Paul Zaccaria) et je me disais qu’on devait aller tuer ce type dès qu’il rentrera à la maison. Son père, son grand père étaient des membres intronisés de la Cosa Nostra. Le problème est que si vous n’étiez pas dans les petits papiers du Parrain, vous n’étiez rien ». Ironiquement, Angelo Meli aura la vie sauve grâce à John Gotti, un membre influent de la famille Gambino qui trempait lui aussi dans la drogue et qui après avoir orchestré l’assassinat contre Paul Castellano, avait annulé par la même occasion le contrat sur la tête d’Angelo Meli. Toujours selon Michael Leonardo, la règle qui disait « Tu trafiques dans la drogue, tu meurs » était une règle hypocrite, car Paul Castellano savait pertinemment que certaines enveloppes remplies d’argent qu’il recevait chaque semaine dans son palace de Staten Island, provenait du trafic de drogue.

 

Parlons un peu de la famille Colombo. En 2011, une opération orchestrée par le FBI,

Andrew Russo
Andrew Russo

permit d’arrêter près de cent vingt membres et Associés dans trois différents des États des Etats-Unis : à New-York, dans le New-Jersey et dans la Nouvelle-Angleterre. Parmi ces arrestations, une famille fut plus touchée que les autres, la famille Colombo. Cette organisation criminelle qui est gérée par Carmine « The Snake » Persico depuis la prison fédérale de Butner dans l’État de la Caroline du Nord, avait vu ce jour là, son Acting Boss, Andrew « Andy Mush » Russo, son Underboss, Benjamin « the Claw » Castellazzo et son Consigliere « Richard « Richie » Fusco arrêtés pour une multitude de crimes relatives à la loi RICO. Selon les autorités fédérales, Andrew Russo qui est le cousin de Carmine Persico, avait succédé logiquement à la tête de la famille Colombo en raison de ses liens de parenté, mais aussi pour son goût prononcé pour la violence. L’objectif d’Andrew Russo était de réorganiser une famille déchirée par une guerre interne qui avait éclaté au début des années 1990, entre Vittorio « Little Vic » Orena et les fidèles de Carmine Persico. Après son arrestation, Andrew Russo avait comparu automatiquement devant un tribunal fédéral pour son placement ou non en détention. Ce jour là, les procureurs fédéraux avaient sorti le grand jeu, ils avaient tout prévu, surtout des enregistrement d’Andrew Russo qui appelait ouvertement à la violence pour des membres qui ne « filaient pas droit » : « Je n’hésiterai pas et je n’ai jamais hésité, à faire du mal à une personne qui s’écarte de la ligne qu’on essaye de construire » déclara Andrew Russo. Selon le FBI, l’Acting Boss de la famille Colombo passait ses journées dans des réunions pour gérer des conflits dans sa propre famille, ou avec d’autres familles New-Yorkaise pour des différents dans certains buisness. Lors d’une réunion avec la famille Gambino, présidait par Andrew Russo, ce dernier devait débattre du sort de l’un de ses Associés, Walter Samperi, qui avait été poignardé par un gangster affilié à la famille Gambino. Pour essayer de résoudre ce conflit, Andrew Russo demanda aux Gambino, de payer la totalité des frais médicaux de Walter Samperi, en un seul versement de cent cinquante mille dollars. La famille Gambino accepta l’offre proposée par Andrew Russo, mais finalement après son arrestation, la famille Gambino « oubliera » curieusement de verser la somme négociée pour Walter Santucci, qui finira par aller se soigner en Italie, son pays d’origine, pour profiter de son système de santé gratuit. Un an avant son inculpation, Andrew Russo avait demandé des promesses de loyauté à certains membres influents de la famille Colombo et si ces derniers refusaient de se soumettre aux ordres d’Andew Russo, ce dernier avertirait personnellement les autres familles de la Cosa Nostra. Le but de l’Acting Boss de la famille Colombo était aussi d’introniser de nouveaux membres, apporter du sang neuf à une famille en pleine perdition. Lors d’une réunion avec son Underboss, Benjamin Castellazzo et son Consigliere, Richard Fusco, Andrew Russo voulait introniser des individus « intelligents », qui étaient « capables de tuer et de gagner du temps ». Un gangster était dans le viseur d’Andrew Russo, Ilario « Fat Larry » Sessa, mais sa cérémonie d’intronisation qui devait se dérouler dans la maison du Soldat Emanuel Favuzza, avait été annulée à la dernière minute, en raison de la surveillance de plusieurs agents fédéraux. Finalement, Ilario Sessa sera initié un mois plus tard, après son arrestation, alors qu’il était incarcéré au Métropolitan Center de New-York, dans une pièce qui était pourtant sous surveillance vidéo. Au final, Andrew Russo sera condamné à trente trois mois de prison et sera libéré de prison en Juin 2013. Depuis sa libération, les autorités fédérales sont persuadées que ce gangster de la vieille école, désormais âgé de quatre vingt neuf ans, continue à gérer activement la famille Colombo avec l’aide de son nouveau Consigliere, Thomas « Tom Mix » Farese.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :