Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

SYLVESTER ZOTTOLA A ÉTÉ ASSASSINÉ

6 Octobre 2018, 16:39pm

Publié par Xav

La dernière fois que j’ai parlé des Zottola, j’avais terminé mon article sur la baisse significative de leur protection depuis l’incarcération de l’ancien Acting Boss, Vincent Basciano. En effet, malgré que le père et le fils soient deux Associés de la famille Bonanno, ces derniers temps, ce rang hiérarchique dans la Cosa Nostra n’est plus du tout un signe de sécurité, loin de là. Désormais les cinq familles ne règnent plus en maitre sur New-York, et se font grignoter du terrain par d’autres organisations criminelles, qui ne sont plus forcément impressionnées par les familles de la Cosa Nostra. Sylvester Zotolla, le patriarche de la famille, était poursuivi depuis des mois par un ou plusieurs individus qui voulaient sa mort. En Juin dernier, il avait déjà brandi une arme contre deux individus qui l’avaient menacé devant son domicile. Pourquoi ? pour quels motifs ?, la police et les agences gouvernementales n’ont jamais su pourquoi et Sylvester Zottola n’était pas le témoin idéal et refusa de parler aux enquêteurs. Un mois plus tard, ce fut son fils, Salvatore Zottola, qui fut pris en embuscade par un individu masqué, alors qu’il sortait lui aussi de son domicile. Miraculeusement, ce dernier s’en sorti avec des blessures grave certes, mais l’Associé de la famille Bonanno avait eu la vie sauve. Cette tentative de meurtre avait été filmée par les caméras du quartier, mais même si on peut apercevoir assez nettement l’individu qui se précipita vers Salvatore Zottola, les images, les appels à témoins lancés par la police et le témoignage de ce dernier, ne permirent pas d’établir un profil et d’arrêter le coupable. Le FBI et le NYPD craignait qu’un déferlement de violence allait arriver, d’un côté comme de l’autre, ils savaient pertinemment que cette affaire était loin d’être terminée, ils n'ont pas eu tort. En Juillet dernier, Sylvester Zottola, qui avait été inculpé de possession d’arme à feux, avait vu son procès reporté, suite à l’attaque orchestrée contre son fils, il était donc en liberté et encore beaucoup plus vulnérable. Cette semaine, alors que Sylverter Zottola passait une commande depuis son véhicule dans un McDonald's proche de chez lui, il fut abattu de plusieurs balles par un individu, qui prit la fuite instantanément dans une automobile de couleur grise. Cinq balles au total, une dans la tête et quatre dans le torse, cette fois-ci Sylvester Zottola n’eut pas le temps de se défendre ou de brandit son arme, comme en Juin dernier, il fut exécuté par des individus qui voulaient en finir avec lui. Cet assassinat, fut la conclusion sanglante d’un individu, qui dans les années 1990 jusqu’aux années 2000, avait fait fortune grâce aux machines de jeux et de pokers, avec à la bénédiction de Vincent Basciano. Sylvester Zottola devait comparaitre ce mardi, pour répondre d’une possession illégale d’arme à feux et risquait de séjourner quelques mois en prison. Après la tentative de meurtre manquée contre Salvatore Zottola, les enquêteurs n’avaient pas voulu faire le rapprochement sur l’altercation qu’avait eu son père un mois auparavant, désormais, il  ne fait plus aucun doute que les affaires sont liées. Mais la question que tout le monde se pose, est qui peut bien être derrière tout ça ?. Sylvester Zotolla était dans une semi-retraite, et le quartier ou il gérait autrefois ses machines à sous, est désormais contrôlé par les Russes et les Albanais, des organisations hiérarchisées, certes violentes, mais qui n’ont surtout pas envi d’une publicité pareille qui pourrait nuire à leur business, surtout sur la vidéo de la tentative de meurtre contre Salvatore Zottola, l’individu était masqué, mais il ne faisait aucun doute que celui-ci était noir de peau. Alors cela proviendrait t’il d’un gang ? une piste à explorer pour les enquêteurs, qui savent par expérience, que les gangs de rue sont généralement appelées par les familles de la Cosa Nostra pour faire le « sale boulot ».