Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

MALGRÉ LE DÉCÈS DE JOHN DIFRONZO LA OUTFIT DE CHICAGO S'EST DÉJÀ RÉORGANISÉE

10 Juin 2018, 07:53am

Publié par Xav

Salvatore DeLaurentis
Salvatore DeLaurentis

La disparition de John « No Noze » DiFronzo n’a pas été vraiment une réelle surprise pour les membres de la Outfti, cette dernière s’était déjà préparée depuis quelques années à sa succession. En effet, depuis 2014, la santé de John DiFronzo était de plus en plus défaillante. Des pertes de mémoire, un prémice de la maladie d’Alzheimer, avait décidé le vieux mafieux de rendre ses galons de Parrain, afin de préserver la structure d’une organisation criminelle en pleine reconstruction. Par sa faculté à résoudre les conflits, pour son allégeance absolue à la Cosa Nostra, n’hésitant pas à passer près de dix huit ans dans une prison fédérale après une condamnation pour racket, Salvatore DeLaurentis avait le profil type et c’est sans grande surprise qu’il fut nommé comme nouveau Boss. Salvatore DeLaurentis décida dès son arrivée, de s’entourer de membres de la vieille école, qui au fil des années, ont su prouver leur loyauté envers la Outfit. L’opération dit des Secrets de famille, qui avait été lancée en grande partie grâce au témoignage de Frank Calabrese Jr, décima l’organisation de la Outftit avec l’incarcération à perpétuité de plusieurs membres de sa hiérarchie. Salvatore DeLaurentis, qui allait bientôt sortir d’une prison fédérale, évita la moindre inculpation dans cette affaire, et même si, comme John DiFronzo, son nom fut cité à différentes reprises pendant le procès. Salvatore DeLaurentis sait pertinemment qu’une autre opération d’un même calibre contre la Outfit, pourrait cette fois-ci entrainait la perte d’une organisation criminelle vieille de plus d’un siècle. Très rapidement et même si sa nomination n’avait pas encore été officialisée, Salvatore DeLaurentos décida de s’entourer de personnes de confiance. Salvatore « Sammy Cards » Cataudella fut nommé Underboss. Cet ancien bras droit de Michael Sarno, un ancien Capitaine de la faction de Cicero, est soupçonné par les autorités fédérales d’avoir participé à la disparition d’Anthony « Little Tony » Zizzo en Août 2006. Comme Consigliere, Salvatore DeLaurentis confirma la présence de Marco D’Amico, qui servait déjà à ce poste sous John DiFronzo. En tant qu’Acting Boss, Albert « Albie the Falcon » Vena. Ce proche de Joseph « Joey The Clown » Lombardo, est considéré par les agents fédéraux comme une « version améliorée d’Anthony Spilotro », mais aussi, comme l’individu le plus dangereux de Chicago.

Albert Vena
Albert Vena

De nature paranoïaque et ayant une haine féroce envers toute forme d’autorité, il avait foncé, il y a quelques années, avec son véhicule sur des policiers qui stationnaient devant chez lui. Avant sa nomination, il gérait une équipe de Soldats depuis Grand Avenue. Quelques jours après le décès de John DiFronzo, Salvatore DeLaurentis déclara rapidement à des journalistes qui l’attendaient à la sortie d’un immeuble, qu’il n ‘était pas le Parrain de la Outfit. D’un sourire narquois, il stipula seulement qu’il travaillait dans « le secteur de nettoyage de tapis » : « Les fédéraux doivent le savoir que je ne suis pas impliqué dans des délits criminels, ils font que surveiller mes bureaux ». Dans une interview effectuée par un journaliste dans une prison fédérale au début des années 1990, lieu ou Salvatore DeLaurentis était incarcéré pour purger sa peine de racket, ce dernier déclarait que la Outfit de Chicago, n’était que « des simples joueurs. S’ils avaient été des hommes d’affaires, ils travailleraient actuellement dans le commerce ». Quant-à l’actuel chef du FBI à Chicago, il confirma de nouveau la présence actuelle de la Outfit dans l’État de l’Illinois : « Même s’ils ne tuent plus ou pratiquement plus comme il y a vingt cinq ans, ils sont toujours là. Ils savent très bien que le meurtre est mauvais pour le business » ? La Outfit de Chicago a toujours été considérée comme l’une des familles de la Cosa Nostra les plus violentes aux Etats-Unis. Dans ses rangs, bon nombre de tueurs sont encore prêts à exécuter un contrat à la moindre décision de leur Parrain. Cette organisation criminelle est partie vers une autre stratégie. Comme ses cousines New-Yorkaise et comme le stipule le chef du FBI à Chicago, le meurtre est utilisé qu’en derniers recours, car il y a de forte chance qu’un assassinat se transforme en enquête fédérale et ralentit de ce fait, les affaires.