Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE PROCÈS DE FRANCIS SALEMME SE TERMINE AVEC LE TÉMOIGNAGE DE STEPHEN FLEMMI

18 Juin 2018, 16:34pm

Publié par Xav

Francis Salemme
Francis Salemme

Le juge fédéral qui préside actuellement le procès de Francis « Cadillac Frank » Salemme, a finalement accepté la protection maximale pour des agents fédéraux encore en activité. Les deux fonctionnaires des US-Marshals, maquillés, portant des perruques et des fausses barbes pour dissimuler leur identité, se sont présentés à la barre des témoins. Les agents qui utilisèrent des pseudonymes, ont confirmé que Francis « Cadillac Frank » Salemme avait quitté Atlanta, lieu ou il résidait à l’époque dans le programme de protection des témoins, pour éviter de se faire arrêter pour le meurtre de Steven DiSarro. L’ancien Parrain de la famille Patriarca sera arrêté quelques jours plus tard dans un hôtel du Connecticut. Le témoignage de ces deux agents fédéraux étaient stratégiques, très importants pour les procureurs fédéraux et le juge fédéral avait décidé pour l'occasion, de fermer la salle d’audience au public pendant leur témoignage. L’un des agents, qui se faisait appeler John Douglas, portait un faux nez avec une barbe touffue. Son collègue était surnommé Kevin Smith, portait quant-à lui un costume sombre, des longs cheveux roux avec une queue de cheval et une barbe rousse bien fournie, indétectable. John Douglas déclara que son patron lui avait dit que Francis Salemme allait être inculpé pour le meurtre de Steven DiSarro et qu’il fallait lui retirer son passeport, ce qui, selon l’agent fédéral a rendu Francis Salemme méfiant. N’ayant plus de nouvelle depuis un moment, John Douglas est allé voir l’ancien Parrain de la famille Patriarca dans son appartement d’Atlanta, il se rendit alors compte que ce dernier s’était enfui. Quelques jours après sa fuite, Kevin Smith expliqua qu’ils sont rentrés dans une chambre d’hôtel du Connecticut, vers 12h30. Francis Salemme qui était encore au lit, ne portant que des sous vêtements, déclara alors « J’abandonne ». Après le témoignage des deux agents fédéraux, le procès continua avec les déclarations Stephen « Rifleman » Flemmi ancien bras droit de l'ancien chef du Winter Hills Gang, James « Whitey » Bulger. Ce dernier qui purge actuellement plusieurs peines de prison à perpétuité pour plusieurs meurtres est un informateur du FBI depuis les années 1960, mais a finalement commencé à témoigner dans des procès fédéraux après son arrestation au début des années 1990. Stephen Flemmi déclara qu’avec James Bulger, il avait payé des agents fédéraux pour soutirer des informations. Citant même les noms, comme John Connolly, qui sera condamné par la suite pour racket, obstruction à la justice et meurtre : « Il nous a donné des informations et nous agissions alors en conséquence » déclara t’il. Sur l’assassinat de Steven DiSarro, Stephen Flemmi stipula qu’il était rentrait dans la maison de l’ex-femme de Francis Salemme pour lui rendre visite. En arrivant, il assista au meurtre de Steven DiSarro,  quitta alors les lieux rapidement. Les avocats de la défense essayèrent de contre-attaquer en déclarant que Stephen Flemmi avait dit à son fils, Billy, qu’il était impliqué dans l’assassinat de Steven Dissaro : « Avez-vous dit cela » demanda alors l’avocat : « Absolument pas » déclara Stephen Flemmi. L’avocat de la défense continua alors son offensive, demandant alors pourquoi il n’avait pas signalé à l’agent de la DEA, qui lui servait à cette époque d’agent de transition pendant sa collaboration, le meurtre de Steven DiSarro : « Il n’y avait pas de corps et j’étais préoccupé avec mes enfants ». Quand il quitta la salle d’audience, Stefen Flemmi sortit de la salle d’audience sans regarder une dernière fois son ancien partenaire d’affaire, Francis Salemme. Ce dernier se retourna alors vers les médias présents dans la salle d’audience : « C’est incroyable ».