Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PLAIDE COUPABLE ET ÉVITE UN NOUVEAU PROCÈS

29 Avril 2018, 07:41am

Publié par Xav

Joseph Merlino
Joseph Merlino

« C’était une offre qu’il ne pouvait pas refuser » déclara tout simplement l’avocat de Joseph Merlino à la sortie d’un tribunal fédéral de New-York. En effet, l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie devait pour la première fois de sa vie, plaider coupable devant un juge fédéral. Reconnaître sa culpabilité pour une infraction mineure, pour éviter un nouveau procès et le risque de se retrouver avec une longue peine d’emprisonnement. Le dernier procès qui avait duré plusieurs semaines, s’était soldé par une annulation, faute d’un accord entre les jurés. Joseph Merlino qui était inculpé de plusieurs charges fédérales tenant de la loi RICO, toutes découlant de l’affaire East Coast, avait certes gagné son duel face au gouvernement fédéral, mais il s’avéra par la suite, que cette victoire n’était pas aussi nette que prévue. En effet, le jury était resté très indécis, d'ailleurs, une inculpation s’était joué à une seule voix et aux Etats-Unis, pour que l’accusé soit condamné, il faut l’unanimité de l’ensemble des jurés. Après ce procès, il y avait de forte chance que les procureurs décident de faire appel, mais les repentis qui étaient venus témoigner à la barre des témoins, n’avaient pas été jugés très concluants, un accord de plaidoyer était donc possible entre les deux parties. Les négociations ne durèrent que quelques jours, montrant une forte volonté du gouvernement fédéral d’en terminer pour de bon avec cette affaire. Aucunes des deux parties ne voulaient developper le terme de l'accord, seul un commentaire venant de la défense, déclarant simplement qu’un accord de plaidoyer avait été transmis au juge fédéral en charge de ce dossier, il fallait donc attendre la comparution de Joseph Merlino ce 26 Avril. Si le Parrain de la famille de Philadelphie accepta de plaider coupable, alors qu’il était prêt à se défendre de nouveau dans un futur procès, c’est que l’offre devait être alléchante. Pendant son procès, Joseph Merlino avait déclaré que son client était un « joueur dégénéré », prêt à débourser des sommes conséquentes pour assouvir sa passion du jeu. D’ailleurs, le mafieux lui même, avait après une journée de procès, dit aux journalistes présents devant le tribunal, de parier sur les Eagles de Philadelphie lors de la finale du Superbowl  un pronostic qui sera gagnant. C’est sur ce délit, dont Joseph Merlino avait été inculpé, les paris illégaux, que ce dernier accepta de plaider coupable. Cet accord qui fut présenté devant le juge fédéral, prévoit au maximum une peine de seize mois de prison et l’annulation complète des autres inculpations. Une décision qui avait l’air de « surprendre » le juge, qui sera le seul à suivre ou non l’accord passé entre les deux parties. Le juge fédéral, Richard Sullivan connu pour l’être l’un des magistrats les plus sévères de la cour fédérale de Manhattan pourrait, comme on a pu voir précédemment, avec le Capitaine de la famille Bonanno Vincent Asaro, augmenter la peine de prison de Joseph Merlino, en raison de ses antécédents criminels et pour des soupçons de culpabilité dans l’affaire East Coast et même s’il n’a pas été reconnu coupable. Visiblement très agacé par la tournure des évènements, le juge fédéral demande des explications aux procureurs : « De part mon expérience, je me suis dis que vous alliez tenter un nouveau procès. Pourquoi ce changement radical de direction ? ». L’un des procureurs essaya de répondre tant bien que mal : « Vous savez, ce n’est jamais satisfaisant de ce faire bloquer un verdict par un jury » : « Je m’en fous » déclara de nouveau le juge Sullivan, « Vous m’aviez assuré que le jury allait avoir des preuves accablantes ». Joseph Merlino sera de retour dans cette même cour fédérale le 14 Septembre prochain, le jour de son verdict.