Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE FILS DU ODDFATHER LIBÉRÉ SOUS CAUTION

22 Avril 2018, 09:56am

Publié par Xav

Vincent Esposito et son père Vincent Gigante
Vincent Esposito et son père Vincent Gigante

En Janvier dernier, les services du FBI chargées de la surveillance des familles de la Cosa Nostra, ont fêté la nouvelle année, en lançant une opération contre la famille Genovese. Au final, plusieurs membres et Associés, dont le fils de Vincent « The Chin » Gigante, Vincent Esposito, ont été arrêtés et inculpés d’extorsion et de fraude. Le rôle de ce dernier dans l’organigramme de la famille Geneovese n’a jamais été clair. Pour certains, Vincent Esposito était un personnage incontournable, proche de la direction et de Liborio « Barney » Bellomo, le Boss Actuel, il prendrait part à des décisions importantes et veillerait à la stratégie mafieuse dans les rues de New-York. Pour d’autres, Vincent Esposito, n’est célèbre que par le fait d’être le fils d’un emblématique Parrain de la Cosa Nostra, connu pour s'être promené en peignoir de bain pour feindre une maladie mentale. Mais la perquisition menée par les agents du FBI le jour de son arrestation ont donné des éléments de réponse à certaines interrogations. Vincent Esposito est bien un membre intronisé de la famille Genovese, de plus, les agents fédéraux ont pu saisir près d’un million de dollar en liquide, éparpillé dans différentes caches de la maison et pour terminer, au sous-sol, une liste à jour, des membres actuels de la famille Genovese. Face à autant de preuves d’une appartenance à une organisation criminelle, le juge fédéral décida lors de la première comparution de Vincent Esposito dans son tribunal, de l’incarcérer sans caution possible, au Métropolitan Center de New-York. Cette semaine, nouvelle comparution dans un tribunal fédéral et même si Vincent Esposito plaide de nouveau non-coupable, le juge en charge de ce dossier, accepta de le libérer sous caution, mais à plusieurs conditions. La première bien entendu, est l’interdiction pour ce dernier de côtoyer les membres de la Cosa Nostra. La deuxième est l’obligation de payer sous caution près de 9,8 millions de dollars soutenu par une hypothèque de la maison de sa propre mère située dans l’Upper East Side dans l’arrondissement de Manhattan. La dernière condition est l’embauche au frais de Vincent Esposito, d’un agent de surveillance armé, recruté, afin d’empêcher toute sorties non autorisées du membre de la famille Genovese, qui sera détenu à domicile. De plus, le juge a exigé que la maison de la mère de Vincent Espositio soit équipée de caméras de surveillance pour permettre aux agents fédéraux de pouvoir visionner à tout moment, les moindres fais et gestes du mafieux, un coût estimé à près de cinq cent milles dollars. Selon son avocat, Vincent Espositio était « ravi » d’être de nouveau en liberté, surtout après avoir passé trois mois dans des conditions difficiles au Métropolitan Center, mais il « va se battre » jusqu’au bout pour ne « payer de sa poche » les frais exigés par la justice Américaine.