Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

ARRESTATION D'UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE DANS L'ÉTAT DU NEW-JERSEY

25 Mars 2018, 07:31am

Publié par Xav

En 2011, après avoir purgé une peine de quatorze années de prison pour racket et extorsion, Joseph Merlino, l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie s’était réfugié avec sa famille à Boca Raton, dans l’État de la Floride, pour selon lui travailler « légitiment » avec l’ouverture d’un restaurant qui a fermé depuis. Lors de son installation dans cette ville située dans le comté de Palm Beach, très prisée des célébrités, il avait déclaré aux médias, qu’il avait tourné la page avec son ancienne vie dans le crime organisé, que désormais, la mafia était remplie de « rats ». Aujourd’hui, il ne fait plus aucun doute, Joseph Merlino est bien le Parrain de la famille de Philadelphie. Il fallut plusieurs mois aux agences gouvernementales pour confirmer la position de Joseph Merlino en tant que Leader d’une famille de la Cosa Nostra. Cela avait commencé avec une violation de liberté surveillée dont Joseph Merlino passera quelques semaines en prison, puis l’affaire East Coast et l’implication de Joseph Merlino dans la Cosa Nostra ne faisait plus aucun doute. Il serait à la tête d’une organisation criminelle très bien implantée à Philadelphie mais aussi dans d’autres États, comme dans le New-Jersey. C’est dans cet État, que le FBI démantela cette semaine un trafic de drogue orchestré par des membres de la Cosa Nostra, dont Joseph « Joey Electric » Servidio, considéré comme un membre intronisé de la famille de Philadelphie. Selon le bureau des procureurs, ce dernier aurait vendu pendant plusieurs années de la cocaïne, de la méthamphétamines, alors que ses Associés, dont l’un d’entre eux est âgé de soixante dix neuf ans, expédiés par colis dans des États Américains, des opioïdes, des médicaments qui donnent des effets semblables à la morphine. Le FBI a construit son dossier grâce aux enregistrements de plusieurs informateurs, mais aussi des agents infiltrés, révélant ainsi que la famille de Philadelphie, au grand désarroi de Joseph Merlino, compte de nombreux informateurs dans ces rangs. Dans des enregistrements dévoilés lors de la première comparution des accusés dans un tribunal fédéral, Joseph Servidio s’était vanté que près de quatre vint pourcent des témoins coopérant avec les autorités n’étaient pas fiables. Continuant sur sa lancée, le Soldat de la famille de Philadelphie déclara qu’il dirigeait une entreprise qui servait de « façade » pour son organisation criminelle : « Je suis un criminel, tout ce que je fais, ce sont des actes criminels. L’année dernière, j’ai dû braquer un fourgon blindé pour pouvoir m'en sortir financièrement ». Selon le FBI, les conversations ont été effectuées dans plusieurs lieux : dans des maisons appartenant aux membres de la Cosa Nostra, dans des restaurants, mais aussi pendant des promenades, c’est dans ces moments là, que Joseph Servidio recevait l’argent lié à son trafic de drogue. Joseph Servidio n’est pas un inconnu des autorités, en 2008 déjà, il avait plaidé pour trafic de cocaïne.  Le Capitaine gérant les activités criminelles dans le New-Jersey mais aussi à Atlantic City, est Joseph « Scoops » Licata, qui s’est fait rappeler à l’ordre il y a quelques mois par sa hiérarchie. En effet, la direction de la famille de Philadelphie lui avait demandé de s'écarter un peu d'Atlantic City pour vérifier les activités de ses Soldats dans le New-Jersey. Pour Joseph Merlino, la plupart des membres de l'équipe de Joseph Licata trempent dans le trafic de drogue, normalement interdit, et pourraient se faire arrêter pour des charges fédérales tenant de la loi RICO et pourquoi pas par la suite, décider de coopérer. La hiérarchie mafieuse aurait aussi demandé à Joseph Licata de ne plus fréquenter ouvertement son équipe dans des lieux publics et de vérifier que les Soldats de son équipe lui reversent bien le bon pourcentage lié à leur activité.