Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

CAUTION RÉVOQUÉE POUR LE CONSIGLIERE DE LA FAMILLE BONANNO

25 Février 2018, 08:31am

Publié par Xav

John Zancocchio lors d'un repas de Noël en Janvier 2016
John Zancocchio lors d'un repas de Noël en Janvier 2016

En Janvier dernier, une opération du FBI avait été lancée contre les familles Bonanno et Lucchese. Parmi les arrestations, Joseph Camarrano Jr actuel Acting Boss de la famille Bonanno, avait été inculpé de tentative de meurtre, d’extorsion, de prêt usuraire et de trafic de drogue. Lors de sa première comparution devant un juge fédéral, le mafieux avait plaidé non-coupable et séjourne actuellement au Métropolitan Center de New-York, avant une prochaine demande de libération sous caution. Son Consigliere, John « Porky » Zancocchio, quant-à lui, avait été libéré après avoir payé une caution d’un million de dollars et était depuis son arrestation, détenu à son domicile sous surveillance électronique. En début de mois, le juge fédéral en charge de ce dossier, lui avait accordé une sortie exceptionnelle de deux, jours, le onze et le douze Février, pour que le Consigliere de la famille Bonanno puisse assister à la veillée funéraire, à la messe et à l’enterrement de sa tante, avec l’interdiction formelle de côtoyer des membres de la Cosa Nostra, ni de se rendre dans des endroits fréquentés par les mafieux. Mais pour John Zancocchio, l’envie était trop forte et décida de lui même de changer quelque peu le programme fixé par les procureurs fédéraux. Il commença tout d’abord par aller boire un verre au Bella Mama Rose à Staten-Island, un endroit très apprécié des membres de la famille Bonanno. Le lendemain, après avoir assisté aux funérailles, et surement pour se réconforter, il décida d’aller manger un petit morceau dans la Pizzeria Denino’s, selon les procureurs fédéraux, John Zancocchio  y serait resté plus de deux heures, avant de terminer sa journée dans une petite boulangerie Italienne. Quoi que de plus normal pour un individu en liberté surveillée. Les agents fédéraux qui étaient en charge de sa surveillance, s’en donnèrent à cœur joie et avait flairé le filon, il savait pertinemment, que John Zancocchio, qui avait déjà été attrapé pour une violation de libération conditionnelle, lors d’un repas de Noël en en Janvier 2016, n'aurait pas pu résister à l’envie de passer du bon temps, avant de retourner à son domicile. Il faut dire que les lieux fréquentés par John Zancocchio, se situent dans le même quartier que son habitation de Staten-Island. Quelques jours plus tard, le Consigliere de la famille Bonanno fut convoqué devant un tribunal fédéral pour répondre de ses actes. Pour les procureurs fédéraux, les sorties de John Zancocchio étaient « une violation flagrante » et ils demandèrent que le juge fédéral révoque sa libération sous caution. Cette fois-ci, les procureurs fédéraux étaient sûr de leur coup et ils avaient montré au juge des photographies de l’actuel Consigliere de la famille Bonanno, tout souriant, dans les différents endroits mentionnés. Pour son avocat, son client n’avait « pas fait quelque chose de mal », car selon lui, il n’avait pas « fréquenté » des membres de cette organisation criminelle. Le juge, sans grande surpise, décida de révoquer la caution de John Zancocchio, qui profite désormais, d’une autre nourriture, celle du Metropolitan Center de New-York.