Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

JOHN GAMBINO VIENT DE DÉCÉDER

19 Novembre 2017, 07:15am

Publié par Xav

Giovanni Gambino
Giovanni Gambino

Giovanni « John » Gambino, un Capitaine de la famille Gambino, est décédé le 16 Novembre dernier, il avait soixante dix sept ans. Avec l’aide de ses frères cadets, Rosario et Joseph, Giovanni Gambino aura marqué l’histoire d’une famille portant le même nom, mais étant seulement cousin éloigné de Carlo Gambino, Parrain historique de cette organisation criminelle. Né à Palerme, Giovanni Gambino, deviendra un membre intronisé de Cosa Nostra, en se rapprochant, d’une autre famille très impliquée dans la mafia Sicilienne, les Inzerillo. Avec la guerre contre les Corleonais, dirigeait à cette époque par Salvatore Riina, les Inzerillo n’avaient plus d’autre choix que de quitter leur pays natal, pour aller s’installer, avec l’autorisation de Salvatore Riina et de la famille Gambino à New-York. Avec les Inzerillo, les frères Gambino créeront « certains points d’échanges » entre la Sicile et les Etats-Unis, en s’impliquant très fortement, dans le trafic de drogue. Les Cherry Hills Gambino, du nom d’une ville du New-Jersey, ou les frères Gambino avaient leur repère, venaient de se créer et les sommes d’argent amassées par ce trafic de drogue international entre plusieurs pays, feront des frères Gambino, des mafieux extrêmement riches. A cette époque, Giovanni était affilié à la famille Gambino de New-York mais en tant qu'Associé, mais il deviendra avec ses frères, des membres intronisés de cette organisation criminelle, en 1975, par le biais du Parrain, Paul Castellano. Mis en accusation avec ses frères pour trafic d’héroïne au début des années 1980, Giovanni Gambino sera condamné en Italie à six années de prison, une peine qu’il ne purgera jamais, les Etats-Unis et l’Italie n’ayant à cette époque, aucun d’accord d’extradition entre les deux pays. Avec l’arrivée de John Gotti à la tête de la famille Gambino, Giovanni prendra du galon et sera nommé Capitaine. A la fin des années 1980, Giovanni et son frère Joseph (Rosario avait été condamné à quarante cinq de prison, une peine qu’il purgeait à Terminal Island dans l’État de la Californie) seront inculpés de trafic d’héroïne, dans une procédure qui durera plusieurs années. Libéré sous caution après payé plusieurs millions de dollars et placé sous surveillance électronique avec le port d’un bracelet, Giovanni et son frère Joseph, réussirent en 1992 à quitter New-York, avec pour objectif, fuir vers le Venezuela, ou les frères Gambino avaient des intérêts. Après une chasse à l’homme qui aura duré plusieurs semaines, les frères Gambino seront arrêtés par le FBI dans un motel isolé dans le Sud de l’État de Floride en Septembre 1992. Selon les autorités fédérales, Giovanni Gambino avait laissé poussé sa barbe et essayait tant bien que mal à s’adapter, mais son comportement avait intrigué plusieurs voisins. Les frères Gambino furent extradés à New-York et incarcérés en attendant leur procès pour trafic de drogue et racket. En 1993, les procureurs fédéraux avaient sorti l’artillerie lourde, en convoquant comme témoin, Salvatore Gravano, ancien Underboss de la famille Gambino, qui connaissait très bien les agissements de deux frères. Les interrogatoires des avocats de la défense sur les différents témoins du gouvernement, furent très agressifs, une technique qui s’avéra payante, car le procès sera finalement annulé, le jury n’ayant jamais réussi à se mettre d’accord sur un verdict. Les procureurs fédéraux prévoyaient un nouveau procès, mais les frères Gambino réussirent à négocier un accord de plaidoyer et accepteront une peine de quinze années de prison. Libéré en 2005, l’Italie réclamait alors que Giovanni Gambino puisse répondre aux accusations de trafic de drogue dans son pays natal, mais un juge fédéral rejeta l’extradition en déclarant que le Capitaine de la famille Gambino avait déjà été condamné pour ces mêmes accusations aux Etats-Unis et de ce fait, il ne pouvait être rejugé pour les mêmes délits. Giovanni Gambino même très affaibli par son incarcération, continua à gérer son business et entre 2005 et 2008, aurait fait parti avec l’aide deux autres Capitaines, Daniel « Danny » Marino et Bartolemeo « Bobby » Vernace, d’un panel de décision au sein de la famille Gambino, avant que celui-ci ne soit « décapité » par les autorités fédérales, suite à l’Opération Old Bridge en 2008. Par la suite Giovanni se fera plus discret, même si selon le FBI, ce dernier supervisait une équipe de plusieurs Soldats, actifs dans le trafic de drogue, encore et toujours.