Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

BADA PING ! AU METROPOLITAN CENTER DE NEW-YORK

25 Novembre 2017, 08:35am

Publié par Xav

Thomas Gioeli
Thomas Gioeli

Depuis sa condamnation à dix huit années de prison en 2012, pour racket et tentative de meurtre, Thomas « Thommy Shoot » Gioeli, ancien Acting Boss, accumule les problèmes de santé. Au début de sa peine, ce dernier fut détenu au Métropolitan Center de New-York, un lieu d’emprisonnement temporaire pour la plupart des détenus en attente de jugement, ou en attente d’être transféré dans une prison fédérale au quatre coins des Etats-Unis. Thomas Gioeli était détenu en IT, soit l’isolement total, avec pour seul temps libre, une heure de sortie, dans une minuscule cour, donnant sur une vue imprenable sur les barbelés. Ces conditions d’incarcération furent jugées très difficiles par ses avocats, et pendant plusieurs mois Thomas Gioeli fit de nombreux aller-retours entre la prison et un hôpital New-Yorkais pour divers problèmes de santé. Après sa condamnation et avant d’être transféré dans la prison fédérale de Butner dans l’État de la Caroline du Nord, Thomas Gioeli, qui avait vu ses conditions de détention très nettement améliorées, en profita pour faire une dernière partie de ping-pong, dans une salle de jeux, se trouvant à proximité des douches des détenus. Alors que sa partie allait se terminer, Thomas Gioeli, essaya de rattraper une dernière balle, surement le point du match, lorsqu’il chuta lourdement à terre. Résultat ? Fracture du genou droit et surtout l’incapacité pour l’ancien Acting Boss de la famille Colombo de pouvoir se déplacer correctement dans les ailes de la prison. Pour ce préjudice et avec l’aide de ses avocats, ce dernier demanda près de dix millions de dollars de dommages et intérêts. Pour Thomas Gioeli, le BOP, le Bureau Fédéral des Prisons, a mis ouvertement en danger l’ensemble des détenus, en leur faisant pratiquer une activité sportive à côté d’un point d’eau. Pour les procureurs fédéraux, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo, utilise encore l’une de ses armes favorites, qu’il utilisa tout au long de sa vie, le mensonge, pour arriver à ses fins. Car selon eux, ce dernier, n’était pas en train de jouer au ping-pong comme il prétendit, mais allait vers les douches pour pouvoir se laver, un témoignage qui pourra être confirmé par un agent correctionnel du Métropolitan Center. De plus, toujours selon les procureurs fédéraux, Thomas Gioeli connaissait les risques de jouer au ping-pong près des zones de douche, surtout que des panneaux avertissaient les détenus du danger. Une situation que Thomas Gioeli aurait profité pour essayer de se blesser et ainsi demander une somme astronomique au gouvernement fédéral, pour essayer de se faire rembourser les frais de justice, liés à sa condamnation lors de son procès pour racket et meurtre en 2012. Seul lot de consolation pour l’ancien Acting Boss de la famille Colombo, le fait d’être incarcéré dans la prison fédérale de Butner, il pourra retrouver Carmine Persico, son Parrain, qui pourra lui remémorer quant-à lui, toutes ses vaines tentatives pour essayer de sortir de prison.