Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

PAS DE NOUVEAU PROCÈS POUR FRANK LOCASCIO

25 Octobre 2017, 17:03pm

Publié par Xav

Frank LoCascio
Frank LoCascio

En Juin dernier, Frank « Frankie Loc » LoCascio, l’ancien Consigliere de John Gotti au début des années 1990, a pu « fêter » sa vingt cinquième année dans une prison fédérale. Condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, pour des multiples charges fédérales tenant de la Loi RICO, dont le racket et le meurtre, Frank LoCascio essaye depuis plusieurs années de faire réviser son procès pour diverses raisons. La première, est pour des raisons de santé. Incarcéré actuellement dans le centre pénitencier fédéral de Devens dans l’État du Massachusetts  Frank LoCascio qui est désormais âgé de quatre vingt cinq ans, a selon ses avocats, plus la santé mentale et physique nécessaire, pour être enfermé plusieurs heures par jours derrière les barreaux. La seconde raison, est une question juridique. L’ancien Consigliere de la famille Gambino, a toujours prétendu que les procureurs fédéraux avaient truqué certains enregistrements pour le relier à certaines affaires, comme l’assassinat de Louis DiBono un Soldat de la famille Gambino. La décision d’assassiner Louis DiBono, qui manquait clairement de respect à John Gotti, en ne se présentant pas aux convocations envoyées par le Parrain de la famille Gambino, avait été prise dans un appartement se trouvant au dessus du Ravenite Social Club, son QG à cette époque. Ce dernier avait été « sonorisé » par les agents du FBI pour essayer d’amasser le plus de preuves possibles. Selon les avocats de Frank LoCascio, leur client aurait essayé de « temporiser » John Gotti, en lui demandant de prendre l’argent en signe de dédommagement, et de « passer à autre chose » et en aucun cas selon eux, Frank Locascio aurait approuvé ce meurtre. L’ancien Consigliere a dans cette affaire, toujours tenu un comportement de « victime ». Si ce dernier avait été condamné à la prison à perpétuité, ce n’était pas pour ses activités criminelles au sein de la famille Gambino, mais seulement en raison de sa grande amitié envers John Gotti et quand les procureurs fédéraux décidèrent de ne pas diffuser l’ensemble des enregistrements effectués dans l’appartement en question, Frank LoCascio, rajouta un autre mot à cette affaire le « complot ». Dernièrement, Frank LoCascio formula par le biais de ses avocats, une nouvelle demande pour un nouveau procès. Selon lui, ce dernier n’avait pas été mis au courant que le juge qui l’avait fait condamner au début des années 1990, avait un fils qui à cette époque, était un procureur fédéral travaillant dans l’État du Connecticut. Pour Frank LoCascio cela est encore plus troublant, que la plupart des accusations portées contre lui et dont il sera condamné par la suite, étaient des opérations de jeux illégaux effectuées dans cet État, ou la famille Gambino est encore à ce jour très présente. Pour Frank LoCascio, le juge fédéral Leo Glasser aurait dû se « récuser » avant même le début de son procès, en décidant finalement de se maintenir, ce dernier aurait créé certains dysfonctionnements dans les procédures liées à son affaire La réponse apportée par le juge en charge de cette demande fut nette et précise  Il rejeta immédiatement la demande effectuée par Frank LoCascio et déclara, que ce dernier avait été aussi condamné pour des charges fédérales encore plus grave que « les paris sportifs » : « Contester l’intégrité d’un juge le plus respecté et le plus juste, dans l’histoire judiciaire de la ville de New-York est complètement absurde » déclara un procureur fédéral. Mais les avocats de la défense n’ont pas dit pour autant leur dernier mot et même « déçu » du résultat, ces derniers comptent bien faire appel de cette décision. À noter, que le fils de Frank LoCascio, Salvatore, est actuellement considéré par le gouvernement fédéral, comme un Capitaine actif de la famille Gambino.