Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO ÉVITE LA PRISON POUR SA RÉSIDENCE SURVEILLÉE

23 Septembre 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Robert Attanasio
Robert Attanasio

Un Capitaine de la famille Bonanno, Robert « Bobby HaHa » Attanasio a été condamné à six mois de résidence surveillée pour une violation de libération conditionnelle. Frère de Louis « Louis Haha » Attanasio, un Capitaine de la famille Bonanno, condamné en 2006 à quinze années de prison pour le meurtre de Cesare Bonventre en 1984, Robert Attanasio est sorti du tribunal, grand sourire, comme à son habitude, avec l’impression d’avoir échappé de justesse à la prison. Pourtant, les procureurs fédéraux avaient essayé d’incarcérer le Soldat de la famille Bonanno, pour avoir été surpris à plusieurs reprises en train de téléphoner à des membres de la Cosa Nostra, ou encore d’avoir participé à un tournoi de pétanque avec un Associé de la famille Gambino, Louis Vallario. Robert Attanasio qui avait été condamné en 2006 à dix années de prison, pour avoir participé à l’assassinat de Cesare Bonventre, a admis devant le tribunal avoir passé près de trois cent coups de fil à certains mafieux, comme Vincent « Vinny Goo » Caroleo ou encore Frank « Meatball » Bellatoni, alors que ce dernier était en liberté surveillé, avec l’interdiction formelle de côtoyer de près ou de loin, tout membre de cette organisation criminelle. L’avocat de la défense essaya de défendre tant bien que mal son client, en essayant de persuader le juge fédéral, Nicholas Garaufis, connu pour sa grande expérience en matière de crime organisé, que Robert Attanasio ne savait pas que Vincent Caroleo et Frank Bellatoni appartenaient à la Cosa Nostra. Le juge fédéral répondit alors sèchement, déclarant que les surnoms « Vinny Go » ou encore « Meatball » étaient vraiment des pseudonymes typiques de la Cosa Nostra, mais l’avocat de la défense campa sur ses déclarations, prétextant que son client ne savait pas qu’ils appartenaient à la mafia : « Je suis d’accord, j’ai eu des contacts avec ces personnes, sans savoir qu’ils étaient dans la Cosa Nostra » déclara Robert Attanasio. Et comment expliquer alors les photographies prises par les agents fédéraux, ou on peut apercevoir clairement Robert Attanasio en train de rentrer dans le garage appartenant à Vincent Caroleo : « Seulement pour aller récupérer la voiture de sa femme, il est resté à peine deux minutes » essaya de nouveau de justifier son avocat. Un système de défense très efficace, qui a réussi à faire rendre un verdict très avantageux pour le Capitaine de la famille Bonanno et malgré la grande expérience de Nicholas Garaufis sur ce sujet : « Un acte stupide » déclara le juge fédéral, des propos réitérés par la femme de Robert Attanasio, qui jugeait le comportement de son mari, complètement « stupide », même si cette dernière reste persuadée que son mari s’est « éloigné de tout contact avec ses anciens amis et que désormais, il va vivre de nouveau de manière respectueuse ». Pour conclure la séance, le juge fédéral déclara « Je voulais vraiment vous envoyer en prisonIl faut que vous compreniez que ce genre d’infraction n’est pas à prendre à la légère ». Le frère de Robert Attanasio, Louis, va prochainement être libéré d’une prison fédérale et il est fort probable que les agents fédéraux épient les agissements de ce dernier très prochainement. Affaire à suivre.

Partager cet article