Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

QUAND LA FAMILLE GAMBINO VOULAIT PRENDRE LE CONTRÔLE DE LA FAMILLE COLOMBO AU DÉBUT DES ANNÉES 1990

2 Juillet 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino, #Colombo

Carmine Persico
Carmine Persico

John Gotti, Parrain de la famille Gambino a toujours voulu contrôler l’ensemble de la Commission. En appuyant la nomination de Joseph Massino comme Parrain de la famille Bonanno en 1991, il savait que ce dernier confirmerait ses choix stratégiques lors des prochains débats avec les autres familles. Mais pour John Gotti, il manquait encore une voix. La famille Genovese, impénétrable, était impossible à contourner. La famille Lucchese, qui était à cette époque en pleine implosion après l’arrestation de Vittorio Amuso et la défection de son Acting Boss, Alphonse « Little Al » D’Arco, n’était pas un choix judicieux pour le Parrain de la famille Gambino, il ne restait plus que la famille Colombo. En 1991, cette dernière venait d’entamer sa troisième guerre interne. Gennaro « Jerry Lang » Langella, l’Acting Boss, venait d’être inculpé par le FBI et Carmine Persico (voir photo) avait décidé de nommer Vittorio « Vic » Orena, un Capitaine influent de la famille pour gérer les affaires courantes. Le problème est que ce dernier, voulait contrôler totalement la famille, il voulait que la Commission, puisse destituer Carmine Persico en tant que Parrain. Cette dernière refusa, et malgré une incarcération à vie, confirma ce dernier, comme le Parrain officiel de la famille Colombo, la guerre interne pouvait alors commencer. D’un côté, le clan Orena, et d’un autre côté, les proches de Persico. Au total, une cinquantaine de mafieux, dont certains civils, seront assassinés. Vittorio Orena, évitera de justesse une tentative de meurtre orchestrée par la famille Colombo le 21 Juin 1991. La guerre s’arrêta avec l’arrestation et la condamnation de Vittori Arena à près de cent années de prison, pour plusieurs délits tenant de la loi RICO, mais cette série de meurtre aura causé énormément de dégâts. Alors certes Carmine Persico gardait le pouvoir, mais des membres influents comme Carmine Sessa, l’ancien Consigliere de la famille Colombo à la fin des années 1980, décideront de collaborer avec la justice Américaine. Les autres familles New-Yorkaise étaient très énervées de cette situation et refusa de redonner le siège à cette famille (elle retrouvera sa place en 2002) qui avait complètement désobéi les règles fixées par la Commission pendant plusieurs mois.

 

Aujourd’hui, grâce à un ancien Capitaine de la famille Gambino, devenu collaborateur,

Michael DiLeonardo
Michael DiLeonardo

Michael « Mikie Scars » DiLeonardo (voir photo), la famille Gambino aurait eu une part importante dans ce conflit, attisant les tensions entre les deux clans et lançant des rumeurs non fondées, pour essayer de contrôler la Commission. D'après Michael DiLeonardo, John Gotti redoutait Carmine Persico, de part son charisme et de son influence dans les rues de New-York et ceux malgré son incarcération. Pour lui, Vittorio Orena avait plus l’air d’un « fantoche », et il savait qu’a travers lui, il pourrait obtenir un vote supplémentaire et ainsi imposer sa stratégie au sein des séances de la Commission. John Gotti répéterait assez souvent, devant cet organe composé des familles New-Yorkaise, et de la Outfit de Chicago, que  Carmine Persico était un « rat », le tout pour le discrédité et influait la Commission de nommer Vittorio Orena comme le prochain Parrain de la famille Colombo. John Gotti relaya cette information aussi bien dans les rues grâce à ses proches, comme Michael DiLeonardo ou encore Jackie « Nose » D’Amico, le tout était de semer le doute dans la famille Colombo. Après son incarcération, John Gotti Jr repris le relais, et Michael DiLeonardo essaya de convaincre le jeune Acting Boss de la famille Gambino, de négocier une paix chez les Colombo. Le problème, est que John Gotti Jr, ne voulait pas rencontrer Alphonse « Allie Boy » Perscico : « Il connaissait ses frères, ses sœurs et demanda à Jackie D’Amico de dire aux Colombo, que je représentais la voix de John Gotti Jr dans cette affaire » déclara Michael DiLeonardo. Mais Alphonse Persico ne comprenait pas pourquoi John Gotti Jr refusait de le rencontrer et la rumeur se propageait rapidement dans le monde souterrain de la Cosa Nostra, et si la famille Gambino voulait la peau des Persico ?. Hâtivement, le clan Persico en était convaincu, et pour faire passer le message à la famille Gambino, il exécuta Joseph Scopo, un Capitaine de Colombo, un ami proche de Gene Gotti, frère de John devant son domicile à Ozone Park. Le message était bien passé et la famille Gambino organisa quelques jours plus tard,  un sit-down dans un restaurant de Brooklyn dénommé le Areo, pour confirmer que Carmine Persico était bien le Parrain reconnu de la famille Colombo, fin de l’histoire.

Partager cet article