Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE VA TENTER SA CHANCE DANS UN PROCÈS FÉDÉRAL

8 Juin 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

Un spectacle, Joseph Merlino (voir photoJoseph Merlino), l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie, voudrait que son procès soit un spectacle, à son image. Ce dernier a préparé le terrain depuis quelques semaines,  avec l’aide de ses avocats, et veut faire la guerre au gouvernement fédéral, leur démontrant par ce refus de plaider coupable, leur incapacité à faire condamner une personne, qu'il soupçonne d'être à la tête d'une organisation criminelle, malgré un témoin coopérant et ce malgré, plusieurs années d’enquête. Joseph Merlino veut sans doute prendre sa revanche de son procès perdu au début des années 2000, qu’il l’avait vu condamner à quatorze années de prison pour racket, extorsion et jeux illégaux. Faire comprendre au gouvernement fédéral, que la surveillance accrue du FBI depuis sa sortie de prison en Mars 2011, n’avait strictement rien donné, que ces derniers avaient simplement perdu leur temps. Joseph Merlino joue à quitte ou double. Ce dernier a refusé récemment un accord de plaidoyer des procureurs fédéraux, qui lui proposait moins de deux années derrière les barreaux. En prenant le risque de défendre sa cause dans un procès fédéral, Joseph Merlino, pourrait être condamné, s’il est reconnu coupable, à près de vingt ans derrière les barreaux, mais si ce dernier est acquitté, alors sa position au sein de la famille de Philadelphie, sera grandement renforcée. Mais pour convaincre le jury, Joseph Merlino est prêt à sortir les grands moyens. Fini Edwin Jacobs Jr, son ancien avocat, un spécialiste de la défense des membres du crime organisé. Désormais le Parrain de la famille de Philadelphie, veut s’entourer de l’ancien avocat de John Gotti Jr, qui avait réussi à le faire acquitter dans une sombre histoire de meurtre en 2009, John Meringolo. Cette affaire, l’opération East Coast, avait fait énormément de bruit, quand elle fut révélée par les médias Américains en Août 2016. Il faut dire, la famille Genovese généralement discrète, qui fait du business avec Joseph Merlino, un Parrain de la Cosa Nostra, roulant en Rolls Royce, et portant des costumes haut de gamme, avec sa Rolex habituel, est un peu contradictoire. Au fil des mois, il fut révélé que le comportement des agents fédéraux, en charge de la surveillance du principal témoin, ne fut pas jugé exemplaire. Les procureurs fédéraux décidèrent alors d’offrir des accords de plaidoyer assez généreux, pour essayer de sortir de cette histoire sans encombre. Certains, comme Pasquale « Patsy » Parrello, accepta sans sourciller. D’autres par contre, sont toujours en phase de « négociation ». Joseph Merlino aurait pu très bien accepter un accord de plaidoyer, même s’il a l’habitude de dire, qu’il n’a jamais plaider coupable de sa vie, ce qui est juste. Le problème, est que ce dernier craignait qu’en plaidant coupable des accusations portées sur ses affaires New-Yorkaise, les procureurs fédéraux décidèrent par la suite de l’inculper dans des affaires distinctes dans les États du New-Jersey la Floride.

Partager cet article