Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO DEMANDE UNE LIBÉRATION SOUS CAUTION

6 Mai 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Vincent AsaroVincent « Vinny » Asaro (voir photo), un Capitaine de la famille Bonanno, pensait avoir fait le plus difficile, en se faisant acquitter en Novembre 2015, d’avoir orchestré le fameux casse dit de la Lufthansa. Agé à cette époque de quatre vingt un ans, Vincent Asaro pensait en avoir alors terminé avec le FBI, avec les procureurs fédéraux, et qu’il pouvait désormais, profiter des petits moments de la vie, comme fêter les fêtes traditionnelles en famille, tout en continuant son business avec la famille Bonanno. Mais surement vexé de cette défaite, les procureurs fédéraux n’en avaient pas pour autant terminé avec lui. En Mars dernier, ce dernier fut inculpé dans une sombre affaire d’incendie volontaire. Selon les autorités, le Capitaine de la famille Bonanno roulait tranquillement dans le Queens pour retourner vers son domicile, quand il se fit couper la route par un automobiliste, qui ne se doutait pas une seule seconde, qu’il venait de faire une énorme erreur. Enervé, très énervé même, Vincent Asaro, nota la plaque d’immatriculation du véhicule et demanda à l’un de ses Associés, de s’occuper de l’automobiliste. Ce dernier sous-traita la demande de Vincent Asaro, au petit fils de John Gott, qui avec l’aide de complices, incendia le véhicule. Quelques jours, plus tard, l’Associé de Vincent Asaro le conduisit dans une casse automobile pour montrer que son ordre avait bien été exécuté. Quand le Capitaine de la famille Bonanno se fit arrêter, le juge fédéral décida d’incarcérer immédiatement Vincent Asaro, en raison de son lourd passif dans le crime organisé. Emprisonné au Métropolitan Center de New-York, un endroit que ce dernier connaît très bien, Vincent Asaro est détenu dans une aile spéciale de la prison. Mais ce dernier qui est désormais âgé de quatre vingt deux ans, n’a plus la même dextérité qu’il y a plusieurs années. La semaine dernière, alors qu’il quittait sa cellule pour allait prendre sa douche, ce dernier chuta lourdement, le laissant complètement « hagard » selon son avocat, qui lui rendait visite le jour même : « Il ne reçoit pas les soins médicaux appropriés » déclara son avocat, stipulant que son client souffrait de « plusieurs anomalies coronarienne ». Pour les avocats de la défense, il faut agir vite et le procès pourrait débuter en Août prochain. Pour ces derniers, il n’est plus possible de laisser leur client dans un endroit aussi cloisonné, prétextant que depuis son incarcération, Vincent Asaro était enfermé vingt quatre heures sur vingt quatre dans sa cellule. Une nouvelle demande de libération sous caution devrait intervenir rapidement, pour pouvoir permettre selon les avocats de Vincent Asaro, que le Capitaine de la famille Bonanno, puisse préparer sa défense en toute sérinité.

Partager cet article