Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

NOUVELLES ARRESTATIONS DANS LA FAMILLE BONANNO

1 Avril 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Ronald GiallanzoLes mafieux de la Cosa Nostra défilent en ce moment devant la cour fédérale de New-York. La semaine dernière, le Capitaine de la famille Bonanno, Vincent « Vinny » Asaro, comparaissait avec d’autres membres de sa famille, pour incendie criminelle et vol de banque. Cette semaine, neuf membres présumés de la famille Bonanno, dont le propre neveu de Vincent Asaro, l’Acting Capo, Ronald « Ronnie G » Giallanzo (voir photo), ont été inculpés de plusieurs charges tenant de la loi RICO, comme le racket, le prêt usuraire, ou encore la tentative de meurtre. Ronald Giallanzo est devenu un Acting Capo, quand son propre cousin, Jérôme Asaro, fils de Vincent, fut condamné à sept années et demi de prison en 2015, pour avoir participé au meurtre de Paul Katz, un Associé de la famille Lucchese, impliqué dans le casse dit de la Lufthansa. D’après le FBI, quand Ronald Giallanzo fut nommé Acting Capo, il construisit un « énorme réseau de prêt usuraire », rapportant près de trois millions de dollars par an à la famille Bonanno : « Grâce à ses activités dans le prêt usuraire et dans les jeux illégaux, Ronald Giallanzo a pu se construire un manoir de plusieurs millions de dollars à Howard Beach. De plus pour renforcer sa position dans la famille Bonanno, Ronald Giallanzo participa à d’autres activités criminelles, comme la tentative de meurtre ou encore les incendies criminels » déclara un procureur fédéral. Ronald Giallanzo prêtait de l’argent à des taux exorbitants, mais surtout, il n’hésitait pas à utiliser la violence, voire le meurtre, pour arriver à ses fins et assouvir son pouvoir dans les rues. D’après le FBI, un individu qui devait énormément d’argent à l’Acting Capo de la famille Bonanno, aurait été assassiné en 2006 pour ne pas avoir remboursé Ronald Giallanzo, un meurtre qui ne fut jamais résolu manque de preuve. Ce dernier réclamait des versements hebdomadaires, sans qu’un seul retard ne soit accepté et si cela se produisait, il n’hésitait pas à demander à ses Associés de récupérer son argent. Menaces verbales ou physique, tout était bon pour récupérer son dû. Les procureurs fédéraux ont raconté l‘histoire d’un homme qui devait près de 250 000 dollars à Ronald Giallanzo et qui était activement recherché par la famille Bonanno. Ce dernier avec plusieurs de ses Associés, repérèrent son véhicule dans les rues de New-York, et commencèrent à le menacer, avant de l’extirper de son véhicule pour le rouer de coups. Et les anecdotes sur ce genre de délits, ne s’arrêtent pas là. Alors qu’ils étaient enregistrés dans un club social appartenant à la famile Bonanno, l’un des Associés de Ronald Gillianzo, s’amusait à raconter comment il avait renversé avec son véhicule un mauvais payeur, le percutant au niveau des chevilles, avant que ce dernier ne se cogne la tête contre le bitume. L’Acting Capo de la famille Bonanno, qui avait déjà été condamné à sept années de prison toujours pour prêt usuraire en 2004, avait très rapidement continuer, à sa sortie de prison, ses activités criminelles au sein des Bonanno. Risquant cette fois-ci, jusqu’à vingt années de prison, il sera intéressant de voir comment, le neveu de Vincent Asaro, va se comporter dans les semaines qui arrivent avec la justice Américaine.

Partager cet article