Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LEAVE THE GUN TAKE THE CANNOLI - PARTIE 2

23 Avril 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

Fresco By Scotto :

Situé en plein Manhattan, ce restaurant luxueux est le lieu de plusieurs convoitises. La première est sa nourriture, ici on y vient pour manger les bonnes pâtes Italiennes : le cavatelli aux saucisses de fenouil, la pappardelle aux champignons sauvages ou encore les taglioni à base de crabes bleus. Ce lieu de la haute gastronomie Italienne est tenu par la famille Scotto. Rosanna Scotto la patronne détient le restaurant avec l’un de ses cousins Michael. Les Scotto sont connus dans New-York pour être des journalistes connus aux Etats-Unis, mais aussi pour leur relation avec la Cosa Nostra. En effet, le père de Rosana, n’est autre qu’Anthony Scotto, un Capitaine de la famille Gambino. Ami des stars et des politiques, Anthony Scotto a géré pendant des dizaines d’années le front de mer à Brooklyn. Condamné à plusieurs années de prison au milieu des années 1980, John Gotti donna l’ensemble de ses rackets à Anthony Ciccone. Retiré, partiellement ? de la famille Gambino, il donne désormais des conférences dans plusieurs universités Américaines.

Don Pepe :

Situé dans le Queens, les amateurs de la cuisine Italienne y viennent pour gouter les champignons farcis ainsi que les linguine à la sauce palourde. Ce restaurant a été détenu pendant plusieurs années par Ciro Perrone, un Capitaine de la famille Genovese, ami proche de Matthew « Matty The Horse » Ianniello. Au début des années 2000, Ciro Perrone se fit enregistré à plusieurs reprises dans son propre restaurant. En effet, sachant que ce lieu faisait office de rencontre pour des réunions entre mafieux, les agents du FBI avaient réussi à installer un micro sous une table ou Ciro Perrone avait pris ses habitudes. Le gangster ne parlait pas que de business est déclara à ses Associés, qu’il en avait plus qu’assez de voir les petits fils de John Gotti, « ressemblant à des filles » se pavaner dans une émission de télé réalité portant leur nom. Inculpé de racket, il fut acquitté en 2006, et a l’énoncé du verdict, proposa aux jurés de leur offrir un repas dans son restaurant, sept d’entre eux acceptèrent. Quelques mois plus tard, il sera condamné à quatre prison et décèdera quelques mois après sa sortie à l’âge de quatre vingt dix ans. Le restaurant Don Pepe existe toujours, et il ne serait pas étonnant qu’un membre de la famille Genovese est repris l’affaire.

Parkside Restaurant :

Situé à Corona dans le Queens, près du célèbre roi de la glace à l’Italienne, ce restaurant est détenu par le Capitaine de la famille Genovese, Anthony « Tough Tony » Federici. Ici, les personnes viennent pour manger de l’artichaut farci ou encore de la rigatoni matttriciana. Endroit apprécié des stars et des politiques, il serait aussi selon le FBI, un repère pour les membres de la Cosa Nostra, en particularité pour la famille Genovese. Anthony Federici a toujours nié être impliqué de près ou de loin au crime organisé, prétextant avoir un casier judicaire quasi vierge et d’être une personne très appréciée de la communauté Italienne. D’ailleurs, il a tendance à répéter qu’il s’est fait décorer par l’ancien président du Queens pour son aide continue envers la communauté. En 2004, il se fit arrêter dans une voiture non enregistrée, pour possession illégale d’arme à feux et conduite sans permis. Après ce petit incident, son nom ressurgi dans différentes écoutes, sans que le FBI ne puisse l’inculper. Dernièrement, il aurait supervisé selon le FBI, un trafic de drogue orchestré depuis le restaurant de l’un de ses Associés, Gregorio Gigliotti, dénommé le Cucino a Modo Mio. Non inculpé dans cette affaire, son Associé sera condamné quant-à lui à dix huit ans de prison.

Marco Polo Ristorante :

Situé à Brooklyn, ici on vient pour y goûter le carpaccio de boeuf, les huitres Rockfeller et la spécialité du restaurant, le bacalla alla livornese. Son propriétaire n’est autre que Joseph Chirico surnommé « Joey Marco Polo », un Soldat de la famille Gambino. En 2008, Joseph Chirico fut inculpé de blanchiment d’argent et de versement régulier à ses supérieurs. Condamné à six mois d’assignation à résidence, il fut autorisé par un juge à passer près de dix heures par jour dans son restaurant. La sanction peut sembler légère, surtout que le Soldat de la famille Gambino ne portait pas de bracelet électronique. Mais selon le juge, une peine de prison aurait pu mettre au chômage plusieurs de ses employés. Il faut dire que Joseph Chirico est une personnalité. Dans son restaurant, il n’hésite pas à faire le tour de ses invités, en leur proposant des bons cigares, sans que ces derniers se doutent une seule seconde, qu’il est un membre de la Cosa Nostra.

Bamonte’s :

Situé à Brooklyn près de l’autoroute reliant le quartier au Queens, ce restaurant à deux particularités. La première est d’être l’un des restaurants les plus anciens de la ville. Le second, est d’avoir comme client régulier, l’actuel Consigliere de la famille Bonanno, Anthony « Fat Tony » Rabito. Ici, on ne vient pas pour manger dans un endroit branché. Depuis son ouverture, le Badamonte’s n’a été que très peu restauré. Ici, les habitués viennent pour manger tranquillement les côtelettes de porc alla Badamonte ou encore les zeppole, dans une ambiance typique Italienne. Le cadre en lui même ressemble étrangement au restaurant utilisé dans la scène du Parrain, Ou Michael Corléone assassine de sang froid Sollozzo et le Capitaine Mc Cluskey. Cette ambiance si particulière, à l’écart de tout, est appréciée d’Anthony Rabito, qui cherche depuis quelques temps, à naviguer sous le radar du FBI, depuis deux ans et demi de prison en 2010 pour plusieurs rackets.

Royal Crown Bakery :

Situé à Staten-Island, ici on vient pour manger les parmigiana à l’aubergine ou encore la salade de poulpe. Ce restaurant est détenu par Guiseppe « Joe » Genereso. Pendant plusieurs années, ce dernier se faisait racketter par des membres de la famille Colombo. Pour essayer de résoudre cette situation, Giuseppe Genereso se tourna vers le Soldat de la famille Gambino, Anthony « Todo » Anastasio. Grâce aux relations du mafieux, Giuseppe Generelo devint de nouveau tranquille, et commença à verser plusieurs paiements de cinq mille dollars au Soldat de la famille Gambino pour l’avoir débarrassé des Colombo, puis un versement final de vingt cinq mille dollars. Mais Anthony Anastasio en voulait toujours plus et demanda au restaurateur Italien de continuer ses virements hebdomadaires. Ce dernier refusa, et après avoir reçu de nombreuses menaces de la part de la famille Gambino, il se fit tirer dessus en plein visage alors qu’il quittait son domicile. Gravement blessé, Giuseppe Genereso s’en sorti miraculeusement et continue encore au jour d’aujourd’hui à gérer son restaurant.

Partager cet article