Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE RACONTE SA VIE DANS LA COSA NOSTRA

16 Avril 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

Ralph NataleLes membres affiliés ou non à la famille de Philadelphie, ont tendance à renommer le dernier livre de Ralph Natale (voir photo), intitulé « The Last Don Standing : The Secret Life Of Mob Boss », ancien Parrain de cette organisation criminelle de 1995 à 1999, de « Fake News », comprenait « fausses informations », d’autres utilisent encore des titres plus explicites comme « Grosse merde ». Il faut que dire que la vie de Ralph Natale dans la Cosa Nostra reste encore source de nombreuses rumeurs. Condamné en 1979 pour fraude et vente de cocaïne, il rencontra en prison Joseph Merlino, qui à cette époque, devenait un membre incontournable de la famille de Philadelphie. A sa sortie de prison en 1994 et alors, que Ralph Natale n’avait travaillé que quelque fois pour cette organisation criminelle, autrefois dirigé par Angelo Bruno, il fut à sa sortie de prison, intronisé dans la Cosa Nostra et de suite, nommé comme Parrain de la famille de Philadelphie, en remplacement Giovanni « John » Stanfa condamné à la prison à perpétuité. Pour Ralph Natale, c’était un rêve, mais en réalité, le vrai pouvoir était détenu par Joseph Merlino, qui venait d’être nommé Underboss par ce dernier. Ralph Natale aime se considérer comme le Don Corleone de la Cosa Nostra, même si en réalité, le rôle de Junior Soprano ou encore d’Anthony Salerno lui correspondrait plus. En 1999, inculpé pour trafic de drogue, Ralph Natale qui avait compris son rôle de fantoche, décida de coopérer avec les autorités. Pour le préparer à des procès plus compliqués, impliquant des membres de la Cosa Nostra, les procureurs fédéraux décidèrent de commencer à utiliser le témoignage de Ralph Natale lors du procès de l’ancien maire de la ville de Camden dans l’État du New-Jersey. Premier succès pour Ralph Natale. En effet, le Maire Milton Milan, sera condamné à près de vingt années de prison pour corruption et blanchiment d’argent, en relation très étroite avec la famille de Philadelphie. En 2001, de nombreux membres influents de la Cosa Nostra dont Joseph Merlino ou encore George Borgesi, furent inculpés de plusieurs charges tenant de la loi RICO, dont le racket ou encore plusieurs meurtres. Pour les procureurs fédéraux, le témoignage de Ralph Natale était déterminant, il pouvait faire condamner pour de bon Joseph Merlino à une peine de prison à perpétuité incompressible. En réalité, son témoignage, fut jugé « décevant ». Pire encore, celui-ci n’a pas permis, malgré sa position de Parrain, à relier Joseph Merlino à certains meurtres mafieux. Joseph Merlino, grand sourire lors de l’énoncé de son verdict, sera condamné à quatorze années derrière les barreaux, une peine qu’il acceptera sans broncher, il savait qu’a sa sortie de prison, son respect aurait grandement augmenté, et pourrait diriger comme il le souhaiterait la famille de Philadelphie. En attendant, Ralph Natale, alors même si son témoignage ne fut pas jugé concluant par les procureurs fédéraux, fut libéré de prison en 2011 et rentrera dans le programme de protection des témoins, mais pas pour très longtemps. Depuis quelques années, Ralph Natale commença a se faire interviewer par des médias Américains sur des documentaires liés aux Etats-Unis. Cette notoriété, va lui permettre de faire de la publicité pour la sortie de son prochain livre. Ralph Natale embellît beaucoup sa gérance en tant que Boss d’une des familles les plus sanguinaire de la Cosa Nostra, mais la réalité était tout autre. En général, l’argent dans une famille, remonte jusqu’au sommet de la pyramide. Le problème est que Ralph Natale n’avait pas la moindre connaissance des activités criminelles de sa famille, même en tant que Parrain, une chose que ce dernier tente de minimiser dans son livre. Ralph Natale ne voulait surtout pas admettre qu’il était en réalité « l’homme de paille » de Joseph Merlino, qu’il le considère avec son équipe, « d’abrutis ». Il est interessant de constater, qu’une année après avoir été nommé Parrain de la famille Philadelphie, Ralph Natale, intronisa cinq nouveaux membres dans la famille, des proches de Joseph Merlino, qui deviendront quelques années plus tard, des mafieux haut placés dans la hiérarchie. Ces membres, étaient George Borgesi, Steve Mazzone ou encore Marty Angelina. Sur sa vie dans le crime organisé, l’ancien Parrain de la famille de Philadelphie n’exprime désormais que du dégout, même s’il profite bien de son ancienne vie pour écrire un livre et essayer de gagner de l’argent. Comme n’importe quel gangster, Ralph Natale est doté d’un égo surdimensionné, déclarant qu’il avait refusé une intronisation d’Angelo « The Gentle Don » Bruno dans la Cosa Nostra dans les années 1970, sous prétexte qu’il ne faisait « pas confiance à sa garde rapprochée » : « Je pense qu’à un moment, il m’aurait tué, ou je les aurais tué » déclara t’il. Cette anecdote racontée dans son livre est improbable. En effet, alors qu’aujourd’hui, refusé de devenir un membre intronisé est encore partiellement accepté, dans les années 1970, le moindre refus, entrainait automatiquement la mort sans le moindre avis.

Partager cet article