Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO DANS UNE EMISSION DE TÉLÉ-RÉALITÉ

4 Mars 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Paul Cantarella et son père RichardRichard Cantarella (voir photo à droite) surnommé Shellackhead s’est toujours considéré comme un « homme d’honneur », mais force est de constater que ce dernier décida rapidement de collaborer avec les autorités en 2002, pour éviter une peine de prison à perpétuité. Il faut dire que Richard Cantarella a baigné dans la Cosa Nostra depuis son adolescence. Neveu d’Alfred « Al Walker » Embarrato, un ancien Capitaine de la famille Bonanno, Richard Cantarella s’est adapté très facilement aux règles mise en place dans cette organisation criminelle. Ramasser de l’argent, tuer pour la famille étaient des choses que Richard Cantarella savait effectuer à merveille, même pour assassiner son propre cousin, Anthony Mirra en 1982. Mais au début des années 2000, une opération de grande envergure lancée contre la famille Bonanno, bouscula à tout jamais la vie de Richard Cantarella. Quand ce dernier apprit que le Capitaine Frank Coppa avait décidé de collaborer avec la justice, Richard Cantarella oublia très rapidement son serment d’allégeance à la Cosa Nostra. Pour éviter la prison, il fallait donner des informations, et le Capitaine de la famille Bonanno en savait beaucoup, jusqu’au pplus haut sommet de la pyramide. Les procureurs fédéraux tenaient en la personne de Richard Cantarella, une « pièce maitresse », capable de faire condamner des membres haut placés de la Cosa Nostra. Son témoignage permit de rendre un verdict de culpabilité dans le procès de son ancien Parrain Joseph Massino, mais aussi quelques années plus tard, dans celui de l’Acting Boss, Vincent Basciano. En témoignant contre ses anciens « amis », Richard Cantarella prit conscience que sa vie dans la Cosa Nostra n’était faite que de « malheur » et de d’ « égoïsme » : « J'ai fais quelques erreurs dans ma vie et je voudrais oublier tout ça. La meilleure chose que j'ai pu faire, c'est éviter que mes enfants rentrent dans la mafia (Même si son fils Paul (voir photo à gauche), fut intronisé dans la Cosa Nostra). Ce dernier décidera lui aussi de coopérer avec les autorités. C'est un monde perfide, on ne peut faire confiance en personne ». Pour son témoignage, Richard Cantarella fut récompensés par la justice Américaine et rentra avec sa famille, dans le programme de protection des témoins. Une nouvelle vie s’offrait donc à lui, loin de ses ennuis avec la Cosa Nostra, mais Richard Cantarella, même éloigné des affaires, avait toujours envie de revenir sur le « devant de la scène ». Dernièrement, Richard Cantarella fit de nouveau parler de lui, en se donnant en spectacle dans une émission de télé-réalité, qui consistera à suivre sa nouvelle vie en dehors du programme de protection des témoins. Gonflé diriez-vous ? prendre le risque de dévoiler son nouveau visage et son lieu d’habitation, pourrait en effet réveiller des mauvais souvenirs pour les mafieux de New-York, mais l’ancien Capitaine de la famille Bonanno, sait pertinemment que les mentalités dans la Cosa Nostra ont beaucoup changé. En effet, assassiner les membres devenus des repentis pour la justice Américaine n’est plus tellement leur « priorité ». La famille Bonanno est en pleine reconstruction et son Parrain Michael « The Nose » Mancuso, incarcéré dans une prison fédérale jusqu’en 2019, n’a pas tellement envie de mettre en danger sa famille avec ce genre de choses. Ce mini documentaire de plusieurs épisodes, durant en moyenne une trentaine de minutes, suivra la vie de la famille Cantarella, dans leur entreprise de lavage de voiture, un buisiness difficile pour Richard Cantarella, mais légal cette fois-ci.

Partager cet article