Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO DÉCÈDE DE CAUSE NATURELLE

7 Janvier 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino

Joseph Bilotti (Joseph Bilotti voir photo), un Soldat de la famille Gambino est décédé cette semaine de cause naturelle dans sa maison de Staten-Island, il avait quatre vingt trois ans. Son frère, Thomas avait longtemps servi de garde du corps à l’ancien Parrain de la famille Gambino, Paul « Big Paulie » Castellano. Mais le 16 Décembre 1985, en pleine période de noël, Thomas qui accompagnait Paul Castellano pour une réunion d’affaires au Sparks Steak House de Manhattan, fut assassiné en pleine rue, un assassinat commandité par John Gotti, un Capitaine renégat, qui prendra par la suite la place de Boss des Gambino. Après ce meurtre, John Gotti se demandait si le meurtre de Thomas Bilotti n’allait pas entrainer des représailles. Joseph était un Soldat qui n’était forcément pas hostile à l’arrivée au pouvoir de John Gotti, mais ce dernier avait peur qu’avec l’assassinat de son frère, Joseph se décide à se venger. Salvatore « Sammy The Bull » Gravano qui venait d’être nommé Underboss par John Gotti avait prévu une réunion avec Joseph Bilotti, pour « faire un point sur la situation ». Le Soldat de la famille Gambino rentra dans le rang et certifia à Salvatore Gravno qu’il ne voulait nullement se venger, préférant s’occuper de sa famille et de ses nombreux enfants, tout en aidant le mieux possible financièrement la femme de son frère : « Il n’avait pas tellement le choix » déclara un ancien agent du FBI qui infiltra les familles de la Cosa Nostra au début des années 1990, désormais à la retraite : « Salvatore Gravano nous avait dit qu’il avait rendez vous avec Joey Bilotti au Country Club Dinner, qu’il n’y avait rien de personnel, que c’était juste les affaires ». Cette rencontre racontée par Salvatore Gravano dans son autobiographie « Underboss » de Peter Maas, fut relativement tendue. Joseph Bilotti était très stressé, mais Salvatore Gravano lui expliqua que cet assassinat visait principalement Paul Castellano et non son frère. Joseph Bilotti acquiesça sans dire un mot. Ce dernier n’avait pas tellement choix, soit il acceptait, soit il aurait pu être assassiné sur place par les hommes de main qui accompagnaient Salvatore Gravano. En 1991, Joseph Bilotti confirmera son allégeance à la famille Gambino, en étant condamné à quarante six mois de prison, plus quelques mois supplémentaires en 1997 pour une violation de conditionnelle. Mais au fil des années, Joseph Bilotti fut relativement discret, voire inactif dans les affaires de la famille Gambino. Seulement une rencontre avec George Borgesi, un Capitaine de la famille de Philadelphie l’année dernière, releva les soupçons sur son activité réelle au sein de cette famille mafieuse. Pour ses proches, Joseph Bilotti était un homme avec un « grand cœur », qui n’hésitait pas à aider ses amis en cas de besoin, pour les procureurs fédéraux, le discours était forcément différent. Pendant son séjour au Métropolitan Center de New-York, Jospeh Bilotti était en train de téléphoner tranquillement, quand un détenu beaucoup plus jeune et plus imposant s’avança vers lui et lui ordonna de donner le téléphone. Joseph Bilotti lâcha le combiné et d’un seul frappa à plusieurs reprises le prisonnier, qui complètement sonné sera transporté par la suite à l’infirmerie de la prison.

Partager cet article