Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

NE JAMAIS MANQUER DE RESPECT À UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

17 Décembre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

Anthony NicodemoEn Février 2015, Anthony Nicodemo (voir photo), un Soldat de la famille de Philadelphie, plaida coupable du meurtre de Gino DiPietro, un Associé de la Cosa Nostra assassiné en pleine rue un jour de Décembre 2012. Ce dernier était un trafiquant de drogue, mais selon les médias Américains, en plus de ses activités criminelles, Gino DiPietro collaborait avec le FBI. Avec ce genre d’information, il est évident de penser que la famille de Philadelphie, sachant que Gino DiPietro coopérait avec les autorités, avait demandé à l’un de ses Soldats, Anthony Nicodemo, soupçonné déjà dans plusieurs meurtres mafieux, de gérer ce contrat. Mais en réalité, l’Associé de la famille de la famille de Philadelphie, fut assassiné pour une autre raison. Ce meurtre crapuleux fut jugé comme l’ « assassinat le plus stupide » orchestré par la Cosa Nostra depuis de nombreuses années. En effet, seulement trente minutes après ce meurtre, Anthony Nicodemo fut arrêté par la police à son domicile, sa voiture personnelle qui avait été utilisée par le Soldat de la famille de Philadelphie pour commettre le crime était stationné tranquillement. A l'intérieur, les policiers retrouvèrent en plus de ses empruntes, une arme qui venait de « servir ». Alors pendant plusieurs mois, les procureurs fédéraux se sont demandés si Anthony Nicodemo avait agi seul. En réalité, et même si son véhicule fut repéré par plusieurs témoins le jour du crime, il est fort probable qu’Anthony Nicodemo n’aurait servi que de chauffeur dans cette affaire. Le tireur présumé serait l’un de ses amis, Dominic « Baby Dom » Grande, un Soldat de la famille de Philadelphie, un tueur à gage fréquemment utilisé pour gérer les sales besognes. Mais préfèrent respecter son serment d’intronisation dans la Cosa Nostra, Anthony Nicodemo ne lâcha aucun mot, et plaida coupable pour ne pas incriminer d’autres membres de sa famille. Ce dernier qui fut condamné à une peine allant de vingt à cinquante années de prison dans une prison d’État, sera admissible à une libération conditionnelle en 2038 mais en attendant, les procureurs fédéraux n’ont pas entièrement classé cette affaire. Selon la justice Américaine, Gino DiPietro n’aurait pas été assassiné en raison de sa supposée collaboration avec le FBI, mais seulement pour avoir manqué de respect à Anthony Nicdemo pendant une partie de jeux. Vous vous souvenez sans doute d’un épisode de The Sopranos, ou Anthony Soprano accepte qu’un ancien ami ami d’enfance puisse participer à un jeu de carte, sans se rendre compte que ce denier complètement ruiné avait demandé des avances à Christopher Molitisanti. La réalité dépasse par moment la fiction. En 2012, Anthony Nicodemo supervisait à cette époque des parties de jeux illégaux pour le compte de la famille de Philadelphie. Gino DiPietro en plus d’être un trafiquant de drogue, était un joueur acharné, qui s’endettait très vite et qui n’arrivait plus à s’arrêter. Un soir, Gino DiPietro quitta une partie sans payer sa dette. Anthony Nicodemo prévenu de cette situation supervisa de plus près la prochaine partie qui avait lieu quelques jours plus tard. Gino DiPietro se présenta de nouveau et demanda au Soldat de la famille de Philadelphie l’autorisation de pouvoir jouer, surement pour essayer de se renflouer. Anthony Nicodemo déclara qu’il ne pouvait pas l'accepter, tant que ce dernier n’avait pas rembourser ses dettes. Et là, Gino DiPietro passa en quelques secondes d’Associé de la Cosa Nostra à homme à abattre. En effet, ce dernier commença à insulter Anthony Nicodemo de tous les noms, devant des individus stupéfiaient par ce qui venait de se passer. Gino DiPietro alla beaucoup plus loin, en le traitant de « fils de pute ». Tout le monde dans la salle conaissait la réputation de tueur d’Anthony Nicodemo, mais curieusement ce dernier resta imperturbable, sourire aux lèvres, il déclara seulement que « s’il ne dégageait pas tout de suite », il se retrouverait dans un « autre monde ». Rapidement Nicodemo Scaro reçut l’autorisation d’assassiner Gino DiPietro, et l’accord aurait été donné en personne par Joseph Merlino. Lors de l’enterrement du père d’Anthony Nicodemo quelques semaines plus tard, l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie, qui venait d'être libéré d'une prison fédérale, lui aurait déclaré de : « gérer cette situation de la façon que vous voulez ». D’après les médias Américains, Anthony Nicodemo aurait rencontré avec Dominic Grande, le supposé tireur, Steve « HandSome » Mazzone, le meilleur ami de Joseph Merlino, et l’actuel Underboss de la famille de Philadelphie, quarante huit heures avant l’assassinat.

Partager cet article