Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA PLAIDE COUPABLE

12 Novembre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Robert "Bobby" DeLucaRobert « Bobby » DeLuca (voir photo), pensait en avoir fini pour de bon avec la Cosa Nostra. Cet ancien Underboss de la famille Patriarca qui avait décidé de collaborer avec les autorités fédérales en 2011, vivait tranquillement sous une autre identité sous le soleil de Floride. Mais Robert DeLuca n’avait pas joué le jeu. Les conditions lors sa coopération étaient que Robert DeLuca dévoile toutes les informations en sa possession pour aider la justice Américaine dans sa lutte contre la Cosa Notra. Malheureusement pour lui, le FBI remarqua après plusieurs années d’enquête sur la disparition de Kevin Hanrahan, un propriétaire de plusieurs boîtes de nuit, Associé en affaire avec l’ancien Parrain de la famille Patriarca, Francis « Cadillac Frank » Salemme. Arrêté en Juillet dernier, Robert DeLuca se mit de nouveau très rapidement à table et désigna son ancien patron, Francis Salemme comme l’organisateur de ce meurtre crapuleux. Ce dernier qui était rentré lui aussi dans le programme de protection des témoins, n’avait pas jugé bon comme Robert DeLuca de divulguer des informations sur l’assassinat de Kevin Hanrahan. Un mois plus tard, Francis Salemme se fit lui aussi arrêter dans un hôtel du Connecticut. Selon le FBI, l’ancien Parrain de la famille Patriarca aurait tenté de fuir les autorités quand il apprit sa future arrestation. Pour ses avocats, Francis Salem ne voulait pas fuir, mais seulement s’expliquer en personne pour se défendre de ces nouvelles accusations, qui pourraient l’amener dans le couloir de la mort. Robert DeLuca quant-à lui décida de négocier très rapidement un nouvel accord de plaidoyer avec la justice Américaine. L’ancien Underboss de la Cosa Nostra qui est désormais âgé de soixante et onze ans, ne se voit pas passer le restant de ses jours en prison, surtout avec son statut d’informateur du gouvernement qui pourrait rendre ses conditions de détention encore plus difficile. La semaine dernière, Robert DeLuca vêtu de la combinaison orange des prisonniers fédéraux, quitta le Métropolitan Center ou il était incarcéré pour rejoindre le tribunal fédéral de Boston pour accepter son entente de plaidoyer. En arrivant dans la salle d’audience, Robert DeLusa salua très rapidement les journalistes présents, avant d’accepter de plaider coupable d’obstruction et de fausses déclarations. Quand le juge fédéral demanda à l’accusé si ce dernier était coupable toutes ces accusations, Robert DeLuca répondit très brièvement : « Oui je le suis ». En acceptant de plaider coupable, l’ancien Underboss de la famille Patriarca accepta aussi de revenir dans le Rhode Island pour avouer sa participation dans le meurtre de Kevin Hanrahan. Pour son avocat, il était nécessaire que son client reconnaisse les faits, pour espérer que ce dernier puisse retrouver sa liberté et revivre tranquillement en Floride avec ses enfants et petits-enfants. Mais les procureurs fédéraux ne voient pas de la même manière la stratégie annoncée par l’avocat de la défense. En cumulant les peines, Robert DeLuca serait susceptible de terminer sa vie derrière les barreaux, mais en plaidant coupable, une peine allant de dix à quinze années de prison pourrait être prononcée par le même juge dans quelques mois.

Partager cet article