Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE BONANNO QUITTE L'ENFER CARCÉRAL D'ADX FLORENCE

19 Novembre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Vincent Basciano à SupermaxLa prison d'ADX Florence dans l’État du Colorado n’a qu'un seul but, détruire psychologiquement par l’isolement total, les plus violents des prisonniers condamnés dans le système carcéral fédéral. A l’intérieur de ses murs y sont incarcérés les prisonniers fédéraux qui représentent une menace telle, qu’ils pourraient continuer à mener leur activité criminelle derrière les barreaux. Les prisonniers y sont incarcérés dans leur cellule 23h par jour et le contact avec les autres détenus y est quasi inexistant. Généralement les membres de la Cosa Nostra sont transférés dans des prisons fédérales de moyenne sécurité, éparpillées dans tous les Etats-Unis, mais quelques uns ont passé un séjour plus ou moins prolongé dans l’enfer carcéral d’ADX Florence. Pendant quelques années, Nicodemo Scarfo Sr, ancien Parrain de la famille de Philadelphie, connu pour sa paranoïa et pour son gout très prononcé pour la violence a été incarcéré. Salvatore « Sammy The Bull » Gravano, ancien Underboss de la famille Gambino, devenu repenti, termine actuellement une peine de prison pour trafic de drogue. Son incarcération dans ADX Florence, fut un moyen pour le gouvernement fédéral de se venger du comportement de Salvatore Gravno, qui avait profité de sa nouvelle vie au sein du programme de protection des témoins, pour continuer avec des membres de sa famille à mener des activités criminelles. A l’intérieur de ses murs, se trouve aussi l’ancien Acting Boss de la famille Bonanno, Vincent « Vinny Gorgeous » Basciano. Au début des années 2000, cette dernière subit une opération de grande envergure des agents du FBI, qui lui permirent d’arrêter plusieurs de ses membres. La plupart d’entre eux décidèrent de collaborer, du simple Soldat au Capitaine, passant par l’invraisemblable, le Parrain des Bonanno, Joseph « The Ear » Massino, qui décida de collaborer avec les autorités. Incarcéré au Métropolitan Center, Joseph Massino avait enregistré à plusieurs reprises Vincent Basciano, qui très énervé par toutes ses arrestations, voulait lancer un contrat contre le procureur fédéral en charge de ce dossier, Greg Andres. Finalement, Vincent Basciano sera reconnu coupable des meurtres des Associés de la famille Bonanno, Frank Santoro et Randolph « Randy » Pizzolo. Pour tous ces crimes, les procureurs fédéraux voulaient le châtiment suprême, la mort par injection, mais finalement, l’ancien Acting Boss de la famille Bonanno sera condamné à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle qu’il purgera à l’ADX Florence. Mais pour Vincent Basciano, cette peine d’emprisonnement à l’isolement total dans le fameux Bloc H réservé généralement aux terroristes, n’a jamais réussi à le détruire psychologiquement. Au bout de quelques années, en raison d’un comportement dit « exemplaire », Vincent Basciano a pu profiter de certains privilèges. Les correspondances avec son ancienne maitresse furent autorisées, et une petite télévision en noir et blanc, diffusant généralement des programmes religieux fut installée dans sa cellule. Au bout d’un certain temps, Vincent Basciano fut même transféré dans un autre bloc cellulaire « moins restrictif ». Pour ce dernier, qui continuait à se se tenir en forme physiquement et à montrer face aux rares photos prises par des gardiens, une apparence très décontractée, ce transfert même dans une autre aile de la prison, était une petite victoire. Aujourd’hui, après onze années d’incarcération, Vincent Basciano va pouvoir être transféré dans une prison fédérale proche de New-York, une récompense pour l’ancien Acting Boss de la famille Bonanno, qui malgré des conditions de détentions extrême n’a jamais causer le moindre problème avec le personnel de la prison. Pour le FBI, Vincent Basciano n’est clairement plus une menace et une incarcération dans une prison fédérale proche de son ancienne ville est selon eux, plus appropriée. Pour son avocat, la seule raison qui a permit à Vincent Basciano de pouvoir tenir pendant tant d’années d’isolement, est qu’il est un « homme » tout simplement : « Cela pourrait être banal, mais Vincent Basciano a un code de conduite. Il ne s’agit pas d’omerta, mais tout simplement qu’il soit un homme et non un rat » déclara t’il : « Quand il ne travaillait pas sur ses appels, Vincent Basciano faisait des pompes et se maintenait en forme ». Toujours selon son avocat, l’ancien Acting Boss de la famille Bonanno ne côtoyait pas les terroristes, qu’il considérait comme des « psychotiques pathétiques ». En ayant des meilleures conditions de détention, Vincent Basciano va pouvoir se concentrer sur ses appels et espérer une chose, retrouver la liberté pour de bon.

Partager cet article