Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

QUI A TUÉ SAM « MOMO » GIANCANA ?

9 Octobre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Outfit

QUI A TUÉ SAM « MOMO » GIANCANA ?

La mort de Sam « Momo » Giancana (voir photo) reste encore aujourd’hui un mystère. L’ancien Parrain de la Outfit assassiné en Juin 1975, était devenu un personnage qui dérangeait bon nombre de mafieux, mais au vu de son statut au sein de la Cosa Nostra, personne ne voulait s’opposer à lui. Mais Sam Giancagna en savait beaucoup, trop surement, et pas seulement sur les activités d’une famille qui à cette époque était à son apogée. Sam Giancagna côtoyait les stars, les politiques, et avait une telle influence, que certains diront qu’il aurait pu être l’investigateur de l’assassinat de l’ancien Président Américain, John Fitzgeral Kennedy en Novembre 1963. Sam Giancana avait déménagé au Mexique à la fin des années 1960, pour éviter une surveillance et une pression du FBI qui devenait de plus en plus forte. Le FBI le surveillait vingt quatre heures sur vingt quatre, ne le quittait plus d’une semelle. Quand Sam Giancana se déplaçait au restaurant ou il avait pris ses habitudes, les agents fédéraux venaient manger avec lui, quand Momo allait au toilette, un agent était juste à ses cotés, prêt à intervenir au moindre mouvement suspect. Ce n'était pas une surveillance discrète, les agents fédéraux voulaient montrer au Parrain de la Outfit qu'il ne pouvait plus vivre normalement. Sam Giancana n’arrivait plus à gérer cette situation et décida de partir, laissant sa place de Parrain, mais pas sa réputation et son respect accumulé depuis des années. Éloigné partiellement des affaires de la Outftit, sa vie fut en sursit, mais quand il se fit expulser en 1974 par les autorités Mexicaines et de retour dans les rues Chicago, Sam Giancana devenait sans le vouloir une cible à abattre, le plus rapidement possible. Il ne fait aucun doute que le meurtrier était un ami proche de l’ancien Parrain de la Outfit. Alors que Sam Giancagna cuisinait tranquillement dans sa maison, l’assassin lui tira alors dans le dos et dans la tête, avant de recouvrir sa bouche de plusieurs balles. Le message était clair, Sam Giancagna en savait beaucoup trop, et la peur qu’il finisse par parler devant la Church Committee une commission remplie de sénateurs quelques jours plus tard, était trop importante, pour laisser Sam Giancagna continuait à vivre tranquillement. S’il le voulait, l’ancien Parrain de la Outfit aurait pu très bien établir les liens secrets entre la CIA et la Cosa Nostra pour essayer d’assassiner Fidel Castro, ou encore donner des détails supplémentaires dans l’assassinat de JFK, mais la Cosa Nostra ne voulait à cette époque ne pas attirer l’attention, et de telles déclarations auraient pu anéantir une fois pour toute la Outfit. Sam Giancagna était aussi un ami proche de Johnny Roselli, un mafieux de la famille de Los Angeles ayant des ramifications sur toute la Côte Est. C’est Johnny Roselli, qui avait été engagé par Sam GIancana pour « empoisonner » Fidel Castro en 1961. C’est ce même Johnny Roselli qui se serait trouvé à Dallas le 22 Novembre 1963, une pure coïncidence ? Ce dernier sera retrouvé dans un bidon un an plus tard, étranglé et le corps partiellement démembré, très certainement par les mafieux de Chicago. L’année de son assassinat, la Outfit de Chciago était gérée par Joseph « Joey Doves » Aiuppa et Anthony Accardo, des gangsters de la vieille école, qui tenaient la famille d’une main de fer. Joseph Aiuppa allait devenir par la suite le Parrain, et de ce fait avait un peu plus d’influence. Anthony Achards voulait continuer quant-à lui à prospérer dans l’ombre, il avait la carrure et l’influence pour occuper le poste de Parrain, mais Anthony Achards voulait gérer ses affaires sans attirer l’attention des agents fédéraux. Des rumeurs diront que c’est Joseph Aiuppa qui lancera le contrat contre Sam Giancana par peur que ce dernier se décide finalement de se mettre à table. Bizarrement, son domicile qui était étroitement surveillé, n’empêcha pas le tueur de rentrer, d’assassiner et de quitter la maison de Sam Giancana sans y être inquiété et sans y être aperçu, ce qui spécula une hypothèse que la CIA était le commanditaire de ce meurtre crapuleux. Ce jour là, les policiers surveillant le domicile de l’ancien Parrain de la Outfit furent rappelés pour intervenir sur une scène de crime inexistante, laissant le champ libre à la Outfit de Chicago de terminer le sale boulot. Un associé et ami de longue date de Sam Giancana Dominic « Blutch » Blasi a longtemps été soupçonné d’être le tueur dans cette affaire. Selon les enquêteurs, Sam Giancana préparait ce soir là des plats épicés, que l’ancien Parrain ne pouvait manger en raison de plusieurs ulcères à l’estomac, laissant supposer que Sam Giancana était au courant à l’avance d’une visite à son domicile, d’une personne qu’il connaît déjà très bien, une personne de confiance. Une autre théorie voudrait qu’Anthony Acardo aurait scellé définitivement le destin de Momo, car ce dernier ne voulait pas partager ses bénéfices à Las Vegas. On ne saura sans doute vraiment jamais qui a assassiné l’un des Parrains les plus influents de la Outfit de Chicago après Al Capone. Avec sa mort, Sam Giancana s’en est allé avec ses secrets, qui auraient sans doute permis de classer certains affaires, restées encore non classées actuellement.

Partager cet article