Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

OPÉRATION EAST COAST : UN AGENT DU FBI A INFILTRÉ LA FAMILLE GENOVESE

13 Août 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Genovese

OPÉRATION EAST COAST : UN AGENT DU FBI A INFILTRÉ LA FAMILLE GENOVESE

Il a fallu près de cinq années d’enquête pour arriver à l’opération East Coast. Pour essayer d'incarcérer les membres de la Cosa Nostra, les procureurs fédéraux vont s’appuyer sur des milliers d’heures d’enregistrement d’un agent du FBI, qui a su infiltrer la famille Genovese pendant plusieurs années. Il y a plus de vingt ans, l’agent spécial du FBI Joseph D. Pistonne, s'était introduit en profondeur dans la famille Bonanno, menant à plusieurs condamnations, de même avec l’agent du FBI Joaquim « Jack » Garcia, pour la famille Gambino. Après plusieurs procès contre des membres de la Cosa Nostra, qui s’étaient soldés par des acquittements, les procureurs fédéraux ont décidé de changer, en mettant des témoins plus crédibles, avec un passé criminel vierge. Selon le FBI, les résultats obtenus furent si bons, qu’il ne fallut que quelques mois de plus, pour pouvoir inculper de racket, l'ensemble des accusés, mais malheureusement, le danger était de plus en plus présent. L’agent du FBI a commencé comme n’importe quel Associé de la Cosa Nostra, en faisant le larbin aux Soldats et Capitaines d’une famille surnommée par la justice Américaine, comme la Rolls-Royce du crime organisé aux Etats-Unis. Lors des premières réunions, celui qui sera surnommé UC-1 par le FBI, attendait dans la voiture, avant que petit à petit, ils puissent participer à des réunions de « travail » avec des mafieux de différentes familles. Pendant tout ce temps, l’agent du FBI a pu enregistrer secrètement les mafieux en train de parler « affaires ». Mais cette opération qui aura duré plusieurs années, démontre que la famille Genovese reste une famille extrêmement cloisonnée. En effet, malgré ces cinq années d’infiltration, la famille Genovese ne l’aura jamais proposé à une adhésion pour devenir un membre intronisé de la Cosa Nostra. De plus, l’agent UC-1 n’aura jamais aperçu le Parrain actuel, Liborio « Barney » Bellomo, et ne serait rentré qu’une seule fois dans le club social de l’actuel Acting Boss, Peter « Petey Red » DiChiara, installé à Manhattan, sans pouvoir le rencontrer. Sa rencontre avec Eugene « Rooster » O’Nofrio changea considérablement la position du FBI avec son agent infiltré. Désormais, ce dernier était officiellement un Associé de la Cosa Nostra, sous les ordres d’Eugene O’Nofrio, un gangster âgé de soixante quatorze ans, chargée d’une équipe dans Mulbery Street mais aussi de la surveillance des activités à Springfield dans l’Etat du Massachusetts. En réalité, le FBI décida d’infiltrer réellement la famille Genovese, quand un mendiant qui harcelait les clients du restaurant de Pasquale Porrello, fut sauvagement battu par des Associés de la famille Genovese. L’un des agresseurs, sera arrêté par le FBI et décidera immédiatement de coopérer avec les autorités. Surnommé CW-1 par le FBI, il s’agirait en faite de Ronal « The Beast » Mastrovincenzo décédé en 2014. Dans sa première conversation enregistrée pour le FBI, on pouvait entendre clairement Pasquale Parrello dire à ses Associés, de « casser des genoux » pour faire déguerpir les gangs rivaux, qui trainaient autour des tripots de jeux, détenus par la famille Genovese. Retour en 2014 avec l’agent du FBI UC-1, Eugene O’Nofrio lui déclara que la hiérarchie de la famille avait décidé de le nommer Acting Capo, en charge de l’équipage de Conrad Ianniello condamné la même année à trois années de prison pour racket. Reprend l’équipage d’un membre aussi important était une « grosse affaire » selon le FBI et Eugene O’Nofrio malgré son âge avancé, courait dans tous les sens. Dans les enregistrements, le gangster est en train de parler de prêt usuraire, d’extorsion, de contrebande de cigarette, mais aussi de violence encore et toujours : « Tu vas lui fissurer sa putain de tête », tout en conseillant à l’un de ses Associés, d’utiliser un « marteau » plus pratique selon ses dires. Au sein du FBI, malgré cette victoire, on ne parle pas de la baisse des effectifs, concentrées actuellement sur le terrorisme international, même si des tensions à l’interne peuvent ressurgir. Alors qu'à une époque la famille Genovese, en raison de sa dangerosité, était suivie par un groupe spécial, ce même groupe est désormais de surveiller également les agissements des autres familles. Pais pour le FBI, on préfère plutôt parler de cette infiltration : « La plus importante depuis 10 ans (Depuis Joaquim Garcia) », déclara l’un des procureurs fédéraux.

Partager cet article