Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ACTE D'ACCUSATION CONTRE UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE PATRIARCA DÉVOILÉ

14 Juillet 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

L'ACTE D'ACCUSATION CONTRE UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE PATRIARCA DÉVOILÉ

Robert « Bobby » DeLuca, un ancien Capitaine de la famille Patriarca, devenu collaborateur de la justice Américaine, avait été arrêté en Juin dernier pour avoir caché des informations au FBI. L’accord entre la justice Américaine était clair, ce dernier devait pleinement collaborer avec les autorités sur tous les sujets abordés, en donnant toutes les informations possibles, qui pourraient aider le gouvernement fédéral à résoudre certaines affaires restées en suspens. Le problème est que Robert DeLuca avait nié toute implication dans le meurtre de Steven DiSarro, l’ancien propriétaire d’une célèbre boite de nuit dans l'État du Rhode-Island, qui travaillait en étroite collaboration avec la famille Patriarca. Or, d’après les dernières informations, Robert DeLuca aurait été présent lors de cette assassinat, un mensonge, qui lui avait coûté une comparution immédiate devant un juge fédéral et une incarcération en attendant son procès, prévu à une date ultérieure. Aujourd’hui, nous en savons un peu plus sur l’acte d’accusation délivré contre l’ancien Capitaine de la famille Patriarca. Selon la justice Américaine, Robert DeLuca, recevait entre quatre mille et six mille dollars par mois de plusieurs boites de striptease dont le Cadillac et le Satin Doll (connu du grand public sous le nom de Bada Bing, pour être l’un des repères de Tony Soprano dans la série télévisée, The Sopranos). Avec l’aide Luigi « Baby Shacks » Manocchio voir photo) Robert DeLuca avait engagé plusieurs Associés, qui supervisaient directement sur place, l’activité des différentes boites de nuit, sous contrôle de la famille Patriarca. L’acte d’accusation révèle que Robert DeLuca servait comme « tampon » pour Luigi Manocchio, pour éviter que le Parrain ne soit sous surveillance constante des agences fédérales. Tous les jours, les Associés de Robert DeLuca, qui étaient placés à différents postes stratégiques, gardaient une partie de l’argent des boites de striptease, afin de les reverser chaque début de mois à leur supérieur. Un travail sous pression, aucune erreur était acceptée, et la réputation sulfureuse de Robert DeLuca servait à dissuader toute tentative de vol. En attendant, Robert DeLuca décida de plaider non-coupable de ces nouvelles accusations, même si les procureurs fédéraux sont persuadés, que ce dernier avait pour mission de trouver un endroit discret pour enterrer le corps de Steven DiSarro. Ce dernier, qui devenait trop « gênant » pour la famille Patriarca, aurait été étranglé par le fils de l’ancien Parrain Francis « Cadillac » Salem, Franck Jr qui décèdera en 1995 du virus du Sida. Francis Salem qui avait lui aussi décidé de coopérer avec les autorités en 1999, avait lui aussi plaidé coupable d’avoir menti au FBI lors de sa collaboration, en niant toute implication sur le meurtre de Steven DiSarro, il avait été condamné par la suite en 2005, à cinq années de prison et sera libéré d’une prison fédérale en 2009. Il est intéressant de constater que malgré ce mensonge au FBI, Francis Salem fut à sa sortie de prison, réinscrit dans le programme de protection des témoins.

Partager cet article