Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE DEMANDE DES MEILLEURES CONDITIONS DE DÉTENTION

8 Juin 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Genovese

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE DEMANDE DES MEILLEURES CONDITIONS DE DÉTENTION

Salvatore « Sally KO » Larca (voir photo) est un Soldat de la famille Genovese opérant dans l’équipe du Capitaine Ernest Muscarella situé dans le Bronx. La spécialité de Salvatore Larca, c’est le trafic de drogue, la cocaïne, qu’il distribuait dans plusieurs États Américain. Le problème est que l’un de ses Associés, devenu par la suite une vedette du petit écran, Anthony Zoccolillo, collaborait avec le FBI, et enregistra à plusieurs reprises Salvatore Larca essayant de planifier le cheminement de plusieurs kilos de cocaïne dans tous les Etats-Unis. Arrêté en 2013, Salvatore Larca décidera de plaider coupable des charges retenues contre lui et sera condamné en 2015 à neuf ans et demi de prison qu’il purge actuellement au pénitencier fédéral de Fort Dix dans l’État du New-Jersey. Mais la santé du Soldat de la famille Genovese est déclinante. En effet, Salvatore Larca souffre de nombreux problèmes aux intestins, accompagnés de difficulté respiratoire et de maux de ventre. Le mois dernier, Salvatore Larca fut hospitalisé et opéré en urgence, une situation que sa famille n’arrive pas à comprendre. Pour cette dernière, le BOP, le Bureau fédéral pour les prisonniers fédéraux, était forcément au courant des problèmes de santé de Salvatore Larca. En 2009, alors qu’il purgeait une peine de cinq années de prison pour racket et obstruction à la justice, le colon du Soldat de la famille Genovese s’était perforé, et il avait du quitter le pénitencier fédéral de Elkton dans l’État de l’Ohio, pour intégrer la prison fédérale de Butner dans l’État de la Caroline du Nord ou les soins médicaux y sont meilleurs. Pour le médecin spécialiste des problèmes colorectaux, qui suit régulièrement Salvatore Larca depuis de nombreuses années, la « lenteur » des services pénitenciers, a causé des « dommages irréparables » sur le Soldat de la famille Genovese. Pourtant, l’avocat de Salvatore Larca a alerté selon lui, et cela à plusieurs reprises le BOP, de la nécessité pour son client de recevoir les meilleurs soins médicaux pendant son incarcération, mais il ne reçut aucune réponse. En 2011, à sa sortie de prison, le Soldat de la famille Genovese, avait décidé d’attaquer le BOP pour « faute professionnelle », une plainte que le BOP essaya de régler à l’amiable en proposant près de deux milles cinq cent dollars à Salvatore Larca, qu'il refusa. Les problèmes de santé du Soldat Genovese ne l’avait pas empêché pour autant d’arrêter ses activités criminelle et de rapporter de l'argent à la famille Genovese, deux années plus tard, ce dernier était de nouveau arrêté. En 2013, lors d’une audience pour déterminer sa libération conditionnelle, la procureure fédérale Rebecca Mermelstein reconnut une « certaine responsabilité du BOP », mais que « ses problèmes de santé pouvaient être gérés en prison ». Salvatore Larca sera libérable en Juin 2020, et selon un personnel médical de la prison de Fort Dix, les prisonniers fédéraux qui sont libérables dans moins de cinq ans ont plus de mal à recevoir un traitement adéquat à leur problème de santé.

Partager cet article