Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...

4 Juin 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

0UN SOLDAT DE LA FAMILLE LUCCHESE ARRÊTE :

Le FBI a procédé la semaine dernière a une opération contre la famille Lucchese basée à New-York. Eugene Castelle surnommé « Boopsie », identifié comme un Soldat dans cette organisation criminelle et plusieurs de ses Associés, ont été inculpés d’avoir gagné près de treize millions de dollars grâce aux paris sportifs et cela en seulement quelques mois. Ce type de racket est un grand classique de la Cosa Nostra. La famille Lucchese avait ouvert un site de paris basée au Costa Rica, permettant à des individus de placer de l’argent sur différentes compétitions sportives comme le football, le basketball, le hockey sur glace, les courses de chevaux, ou encore sur des sports universitaires. Eugene Castelle s’était entouré d’une « équipe administrative », dont Anthony Greco d’Howard Beach qui avait pour rôle de redonner l’argent gagné illégalement au Soldat de la famille Lucchese. Pour s’aider dans sa tache, Anthony Greco était accompagné de trois Associés, qui « contrôlait » les rentrées et les sorties d’argent, prenait les renseignements des différents parieurs, et surtout, faisait un compte rendu hebdomadaire à Eugene Castelle sur les mauvais payeurs, qui se chargeait par la suite de récupérer son argent. Le Soldat de la famille Lucchese a toujours été considéré par les autorités comme un « dur à cuire ». Proche de l’actuel Parrain de la famille Lucchese, Steven « Wonderboy » Crea, Eugene Castelle avait avant sa condamnation à près de huit années de prison pour extorsion, prêt usuraire et trafic de drogue, occupait des postes à responsabilité. En acceptant sa peine sans broncher, Eugene Castelle avait prouvé son attachement aux valeurs de la Cosa Nostra, mais avait lors d’une réorganisation interne, été rétrogradé au rang de Soldat. Traduit immédiatement après leurs arrestations devant le juge fédéral Danny Chun, ce dernier décida de fixer des cautions pour les différents accusés allant de 25 000 à 250 000 dollars. S’ils sont reconnus coupables des accusations retenus contre eux, les membres de la famille Lucchese risquent des peines pouvant aller jusqu’à vingt cinq années de prison, sauf pour Anthony Greco qui risque beaucoup plus car accusé en même temps de prêt usuraire.

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO DE RETOUR AUX AFFAIRES ? :

Les passants qui visitaient le quartier historique Italo-Américain de Bensonhurst, ont pu voir un individu assis devant le Banner Social Club, sans savoir que ce dernier était Vincent « Vinny TV « Badalamenti, l’ancien Acting Boss de la famille Bonnano. Ce vendredi 13 Mai était vraiment un jour de malchance pour le mafieux. En effet, Vincent Badalamenti aurait subi une crise cardiaque et a été hospitalisé en urgence, quelques jours avant que que ses contraintes liées à sa libération conditionnelle ne soient levées. En Avril 2012, Vincent Badalamenti avait décidé de plaidé coupable d’extorsion et a purgé près de dix huit mois dans une prison fédérale avant d’être libéré en Mai 2013. Vinny TV comme il est appelé par les membres de la famille Bonanno, avait décidé de plaider coupable des charges retenues contre lui, au lieu de tenter sa chance dans un procès fédéral, ou le témoin principal n’était autre à l’époque, qu’Hector Pagan, ancien beau-fils d’Anthony Graziano, ancien Consigliere de la famille Bonanno. Vincent Badalamenti ne voulait surement pas entendre les conversations d’Hector Pagan enregistrées dans son club social, réputé pour être un repère pour les membres de la famille Bonanno lors des fêtes de Noël. En 2009, LA DEA était intervenue dans le Banner Social Club, pensant assisté à une cérémonie d’intronisation dans la Cosa Nostra, malheureusement à leur arrivée, il n’y avait que des mafieux attablés en train de jouer aux cartes. Aujourd'hui, Vincent Badalamenti est désormais libre de pouvoir cottoyer de nuveau les membres de la famille Bonanno et de pouvoir enfin exploiter son club social, qui appartenait aupravant au Capitaine John Faraci.

Partager cet article