Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE PROCÈS DES BONANNO FINALEMENT ANNULÉ

13 Mai 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

LE PROCÈS DES BONANNO FINALEMENT ANNULÉ

Après trois années de procédure, près de trois mois de procès et huit jours de délibération, les jurés au procès des membres de la famille Bonanno, n’ont finalement pas réussi à se mettre d’accord sur un verdict de culpabilité. Cette décision n’est pas vraiment une surprise. Depuis plusieurs jours, les jurés avaient demandé à revoir ou à réécouter différentes preuves présentées pendant le procès, des enregistrements, des vidéos de surveillance, des photos, mais aussi relire les témoignages des témoins du gouvernement, mauvais signe. Les procureurs fédéraux en chargent de cette affaire ont une nouvelle fois subi un revers, après le procès de Vincent Asaro, Capitaine de la famille Bonanno, qui s’était terminé par un verdict de non-culpabilité. Ces derniers ont désormais le choix, de retenter un procès contre les différents accusés, ou abandonner toutes les charges retenues contre eux, en attendant les avocats de la défense vont demander dans les prochains jours une libération sous caution pour leurs clients. Le juge fédéral dans ce procès, a visiblement été très agacé par le comportement du jury. En effet, quelques jours après le commencement des délibérations, La majorité essayait de se mettre d’accord sur un verdict de culpabilité, sauf un juré, qui opposé aux demandes de ses collègues, voulaient quant-à lui, réécouter une nouvelle fois des enregistrements audio entre les membres de la famille Bonanno. Une demande a donc été faite au juge fédéral pour écarter le juré récalcitrant, une demande qui fut finalement acceptée. Dans une note adressée au juge fédéral, ces derniers avaient déclaré que : « Le juré n°1 n’écoutait pas l’ensemble des délibérations, et qu’il ne voulait pas se mettre d’accord sur un verdict ». Mais avant de reprendre les délibérations, le juge demanda d’interroger les jurés un par un, pour écouter leurs ressentiments sur ce procès. Arriver au tour du juré numéro 9, ce dernier vida son sac, en demandant au juge, de quitter les délibérations. En effet, pour ce dernier, « ses opinions » n’étaient pas écoutées : « Je ne peux plus rester là à les entendre à essayer de se mettre d’accord sur un verdict, alors qu’il ne m‘écoute pas » déclara t’il. Ce dernier en profita aussi pour défendre son collègue juré, exclut quelques jours plus tôt : « Il écoutait les délibérations, mais la plupart d’entre eux, n’aimaient pas ses réponses ». Pour l’avocat du Soldat de la famille Bonanno, Anthony « Skinny » Santoro, il est « regrettable » de terminer un procès aussi long « comme çà » : « De toute façon, il n’y avait aucune preuve réelle, qui reliait mon client à la famille Bonanno ». Le seul point ou tous les jurés étaient d’accords, c’était sur l’implication du Capitaine Nicholas « Nicky The Mouth » Santora dans les affaires criminelles de la famille Bonanno. Mais pour le procureur fédéral Gary J. Galperin, rien n’est encore joué, déçu, même s’il respecte forcément la décision du jury : « Il y a quand même des enregistrements accablants qui prouvent la culpabilité des accusés » déclara t’il. Dans l’un des enregistrements, on pouvait entendre clairement Nicholas Santora dire à son chauffeur et Acting Capitaine, Vito Badamo : « Je veux être au courant de tout ce qui se passe dans les paris sportifs. Aucun paris ne doit être lancé sans ma permission. Compris ? ». Ce jeudi, les membres de la famille Bonanno ont comparu une nouvelle fois dans le tribunal, pour entendre si leur demande de libération sous caution sera acceptée ou non. Le procureur fédéral Gary Halperin, tenta de convaincre le juge, qu'une libération des accusés étaient une menace certaine pour la communauté, mais aussi pour lui. En effet, la veille, Anthony Santoro avait été enregistré lors d'une conversation en prison, en train d'insulter de « sale enculé » procureur, mais aussi qu'il aimerait bien le voir « pourrir en enfer ». Finalement, le juge décida la demande de libération sous caution, en demandant aux accusés près de 500 000 dollars dont 250 000 dollars en espèces, sauf pour Anthony Santoro ou la caution fut plus élevée, près d'un million de dollars. La prochaine comparution des accusés se déroulera le 23 Juin, date ou les procureurs décideront ou non d'intenter un nouveau procès contre les membres de la famille Bonanno.

Partager cet article