Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

AUCUNE CLÉMENCE POUR LES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO

3 Avril 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

AUCUNE CLÉMENCE POUR LES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO

Nicholas « Nicky The Mouth » Santora, un Capitaine de la famille Bonanno, a encore vu sa demande de libération conditionnelle une nouvelle fois rejetée par un juge de la cours suprême. Nicholas Santora qui est actuellement jugé pour plusieurs charges tenant de la loi RICO avec d’autres gangsters de la famille Bonanno, avait demandé par le bais de son avocat, que son état de santé n’était pas assez « bon » pour rester en détention tout le long du procès qui devrait duré encore plusieurs semaines. Son avocat, Michael Alber, avait prétexté que son client souffrait d’étourdissements, d'une vision floue et une mauvaise nutrition. Mais pour un expert mandaté par le tribunal pour examiner. Nicholas Santora, ce dernier avait eu un comportement tout à fait normal, blaguant même avec le médecin pendant l’examen médical. Le Capitaine de la famille Bonanno qui est incarcéré depuis près de trois ans au Métropolitan Center de New-York, avait depuis deux semaines, quitté cette institution pénitentiaire, pour aller se faire soigner à l’hôpital Bellevue. Ce n’est pas la première fois, que le mafieux, qui a occupé pendant de nombreuses années les plus hautes fonctions de la famille Bonanno, tente de persuader la justice de le faire libérer de prison en raison de problèmes médicaux. Alors que la libération sous caution de Nicholas Santora était débattue devant une cours suprême, quelques jours plus tard, ce fut dans un cours fédérale, que d’autres membres de la famille Bonanno, comparaissait devant le juge Nicholas Garaufis, pour une violation de libération conditionnelle. Les membres de la Cosa Nostra ont toujours adoré les repas de Noël, période ou les enveloppes remplies de billets atterrissent dans les poches des membres hauts placés de la famille. Ce fut lors d’un de ces repas, pour fêter la promotion de Joseph Cammarano Jr au rang d’Acting Boss, que la plupart des membres de la famille Bonanno ont été photographiés devant un restaurant Italien, la plupart étant interdit de quitter leur domicile, sans un avis favorable d’un juge fédéral, ou encore de côtoyer des individus liés au crime organisé. Le Soldat Ronald Giallanzo, neveu du Capitaine Vincent Asare, en fit les frais et fut condamné à un an de prison, puis quelques jours plus tard, le Soldat Joseph DeSimone sera condamné quant-à lui ultérieurement. Cette semaine, ce fut au tour du Capitaine, Anthony « Little Anthony » Pipitone (voir photo), accusé lui aussi d’avoir transgressé ses contraintes sur sa liberté surveillée. Anthony Pipitone, mafieux caractériel, déjà condamné pour de nombreux actes de violence, avait été condamné en 2010 à quarante six mois de prison pour racket. Devant le juge fédéral, son avocat plaida sa « réhabilitation » depuis sa sortie de prison, ce qui fit rire Nicholas Garaufis, qui condamnera le mafieux à non pas un an de prison, mais deux années, soit une année de plus, par rapport aux Soldats Ronald Giallanzo et Joseph DeSimone, ce qui choqua son avocat qui demanda au juge fédéral d’être entendu une nouvelle fois à une date ultérieure.

Partager cet article