Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

QUAND LA COSA NOSTRA TRANSGRESSE SES PROPRES RÈGLES

30 Mars 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

QUAND LA COSA NOSTRA TRANSGRESSE SES PROPRES RÈGLES

Peter « Fat Pete » Chiodo, un Capitaine de la famille Lucchese venait de collaborer avec la justice et pour éviter la prison, le Parrain Vittorio « Vic » Amuso et son Underboss Anthony « Gaspipe » Casso (voir photo), échafaudèrent un plan, s’attaquer à la famille de Pter Chiodo pour que ce dernier décide de revenir sur sa décision de coopérer avec la justice Américaine ou au pire des cas, discréditer son témoignage.. Pour cela, les deux mafieux transgressèrent une des règles fondamentales de la Cosa Nostra : « Ne pas s’en prendre à la famille d’un membre présumé de l’organisation ». Mais de nature paranoïaque, Anthony Casso était devenu à cette époque, incontrôlable. Pour se venger de la désertion de Peter Chiodo, il élabora un plan avec trois présumés « hommes d’honneurs », la plupart en attente d’être intronisé dans la Cosa Nostra. Le plan était simple, la cible était la sœur de Peter Chiodo, Patricia Capozzalo, qui n’avait strictement rien avoir avec les activités criminelles de la Cosa Nostra. Pour faire le sale boulot, Anthony Casso demanda à un Capitaine dénommé, Richard Pagliarulo, qui sous-traita le contrat à son Soldat, Jody Calabrese, qui demanda alors à trois Associés, Dino Basciano et les frères Spinelli, Michael et Robert de commencer à « préparer le terrain ». Le groupe effectua deux tentatives infructueuses pour mener à bien le « travail ». La première fois, alors que Dino Basciano s’approcha du véhicule de Patricia Capozzalo, une jeune fille sortit d’une maison voisine, faisant arrêter le contrat à la dernière seconde. La seconde fois, même scénario, le groupe de mafieux, durent annuler à la dernière minute en raison d’un témoin trop gênant. Le 10 Mars 1992, Patricia Capozzalo venait de rentrer chez elle, après avoir été recherchée ses enfants à l’école. Robert Spinelli qui était au volant d’une camionnette, accompagné de son frère Michael, bloqua sa voiture, alors que Dino Basciano se précipita vers son véhicule, côté conducteur, pour tirer à deux reprises sur la sœur de Peter Chiodo, la touchant au cou et au dos. Par chance, l’arme était détériorée et après avoir tiré les deux coups de feux, il fut impossible pour Dino Basciano, d’assener « le coup de grâce ». Patricia Capozzalo fut soignée rapidement à l’hôpital le plus proche, ses blessures étant par chance sans gravité. Il ne fallut pas très longtemps aux enquêteurs pour retrouver les protagonistes de cette histoire. Les quatre hommes furent arrêtés et condamnés à de lourdes peines de prison. Dino Basciano décidera de collaborer, Jody Calabrese prendra dix années, quant-aux frères Spinelli, c’était une autre histoire. Les policiers se rendirent compte que l’ainé, Michael, avait demandé à son frère Robert, un individu ayant un QI très inférieur à la moyenne, classé comme « débile léger » de participer à ce contrat, il prendra dix ans. Pour Michael Spinelli, qui était surnommé Baby Milke par les membres de la famille Lucchese, ce contrat devait lui ouvrir « les portes » de la Cosa Nostra. S’il était réussi, il devait être sans nul doute être intronisé dans la famille Lucchese. Mais les choses ne se passèrent pas comme il avait prévu. Déçu de ne pas avoir été proposé à l’adhésion tout de suite après cette tentative de meurtre, Michael Spinelli, décidera de plaider non-coupable, allant même réfuter l’existence de la famille Lucchese, il prendra plus de trente années d’emprisonnement, et commencera à purger sa peine en tant que simple Associé. Mais alors que ce dernier allait être transféré dans un pénitencier fédéral, Michael Spinelli sera incarcéré au Métropolitan Center de New-York ou Anthony Casso qui venait d’être arrêté pour plusieurs meurtres et racket, se retrouvèrent dans le même couloir de la prison. Michael Spinelli montra clairement son mécontentement de ne pas avoir été intronisé dans la famille Lucchese, et ceux malgré le fait d’avoir planifié" un assassinat pour le compte de la Cosa Nostra. Pour lui, même si le contrat n'avait pas été exécuté, il méritait son adhésion. Dans ce couloir de la prison était regroupé d’autres membres de la Cosa Nostra, qui en attentant pour la plupart d’être transférés, côtoyaient le même quartier disciplinaire. Michael Spinelli réussi au final à se faire « parrainer » par d’autres membres de sa famille, l’intronisation pouvait donc avoir lieu, dans la prison, dans une salle à l’abri des regards, les toilettes. En effet, la cérémonie eut lieu dans les toilettes du Métropolitan Center, et les mafieux débrouillards, utilisèrent au lieu du couteau, les accessoires de la prison et au lieu de l’image sainte, du papier toilette suffira. Et c’est un Michael Spinelli, heureux de réaliser un rêve d’enfance, qui prêta serment d’allégeance à la Cosa Nostra, en faisant bruler un bout de papier toilette dans ses mains, une intronisation qui ne sera pas respecté par la plupart des mafieux d’autres familles, qui ne considéreront jamais Michael Spinelli comme un membre à part entière de la Cosa Nostra. Pour avoir « une belle cérémonie », Michael Spinelli devra attendre encore longtemps, sa date de libération est prévue en 2027.

Partager cet article