Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

QUAND COSA NOSTRA VOULAIT ASSASSINER L'ANCIEN GOUVERNEUR DE NEW-YORK

16 Mars 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

QUAND COSA NOSTRA VOULAIT ASSASSINER L'ANCIEN GOUVERNEUR DE NEW-YORK

Cosa Nostra avait-il planifié l’assassinat de l’ancien gouverneur de New-York Mario Cuomo (voir photo) ? Selon Maurizio Avola, Soldat de cette organisation criminelle, devenu repenti, Cosa Nostra, aurait préparé un commando pour assassiner l’ancien homme fort de la ville de New-York, lors de l'un de ses déplacements en Italie, pour une semaine de diverses réunions, en particulier dans la ville de Messine, en Novembre 1992. Maurizio Avola condamné à plusieurs peines de prison à perpétuité, était un ancien tueur à gages. Dénommé « Occhi di Ghiaccio » ou « yeux de glace » par ses anciens Associés, il aurait été impliqué selon la police Italienne dans le meurtre de plus de quatre vingt individus tout au long de sa carrière criminelle. Détenu dans une prison de haute sécurité quelque part en Italie, ce dernier sera libérable en 2019, en raison de sa coopération avec les autorités Italiennes. Maurizio Avola déclara qu’après l’assassinat des juges anti-mafia, Giovanni Falcone le 23 Mai 1992 et Paolo Borselino le 19 Juillet 1992, Cosa Nostra avait l’intention d’intensifier sa guerre contre l’État Italien, en commettant différents attentats : « L’objectif » déclara t’il, « était de cibler des politiciens ou des membres de l’institution, pour envoyer un message clair ». Quand la visite de Mario Cuomo fut confirmée, le Parrain de Maurizio Avola, Aldo Ercolano (Il purge actuellement une peine de prison à perpétuité) lui déclara que « le gouverneur serait une excellent cible ». En essayant d’assassiner une personnalité politique des Etats-Unis, Cosa Nostra, voulait démontrer sa force de frappe, et surtout envoyer un avertissement aux personnes qui essaieraient de s’attaquer à elle. : « Mario Cuomo était un symbole en Amérique, qui lors de sa gouvernance a vu plusieurs Parrains de la Cosa Nostra à New-York, arrêtés et emprisonnés. Sa mort aurait envoyé un signal fort là bas, ne vous dressez jamais devant la mafia » stipula Maurizio Avola. Avant son arrivée, Maurizio Avola prépara une équipe de tueurs, une dizaine d’hommes armées de fusils d’assauts Kalachnikov et d’explosifs, une technique bien particulière fortement utilisée par Cosa Nostra, pour une attaque qui devait avoir lieu au cœur de la ville. Tout était prêt, mais quelques jours avant l’attentat, le contrat fut annulée : « Mario Cuomo avait une très grosse sécurité, il y avait beaucoup de gardes du corps, un véhicule blindé, c’était impossible pour nous d’intervenir ». Selon un magistrat de Palerme, une enquête est bien ouverte sur le projet d’assassinat de Mario Cuomo, mais certains détails devaient rester confidentiels. L’avocat de Maurizio Avola déclara que son client pouvait éclaircir certaines zones d’ombres et qu’il pouvait aider les enquêteurs à résoudre cette affaire : « Comprendre pourquoi la mafia voulait éliminer un gouverneur de New-York, pourrait nous voir la vraie violence des Parrains, qui à cette époque, menait une vraie guerre contre l’État Italien ». Un procureur de Palerme stipula : « A cette époque, Cosa Nostra se sentait invincible. Les États-Unis, ont déjà étroitement collaboré avec la police Italienne dans sa lutte contre la mafia. Si Cosa Nostra a décidé d’annuler le contrat quelques jours avant la date prévue, c’est qu’il ne pouvait pas se permettre, en raison de leur image, de laisser un travail à moitié fini »

Partager cet article