Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA COSA NOSTRA SE VEUT UN REMPART AU TERRORISME INTERNATIONAL - PARTIE 2

13 Janvier 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LA COSA NOSTRA SE VEUT UN REMPART AU TERRORISME INTERNATIONAL - PARTIE 2

En raison de sa violence, mais aussi de sa collaboration avec les autorités fédérales, Gregory Scalpa Jr fut transféré dans la prison de haute sécurité, à ADX Florence dans l’État du Colorado. Ce pénitencier est considéré par tous les spécialistes, comme « l’enfer carcéral sur terre », ou les pires détenus des Etats-Unis, souvent les chefs d’organisation criminelle ou les terroristes y sont incarcérés près de vingt trois heures trente par jour. Lors de son emprisonnement, Gregory Scalpa Jr fit connaissance avec Terry Nichols. Ce dernier avait été condamné à une peine de prison à perpétuité sans espoir de libération conditionnelle, pour avoir été l’un des organisateurs de l’attentat d’Oklahoma City en 1995 faisant plus d’une centaine de victimes. A cette époque, Gregory Scarpa Jr était désireux de faire réduire sa peine de prison. En effet, le Soldat de la famille Colombo ne comprenait pas pourquoi les informations données au FBI au début des années 1990, ne lui avait pas permis une réduction de peine. Lors de sa condamnation à quarante ans de prison en 1999, les procureurs fédéraux avaient fustigé la collaboration du Soldat de la famille Colombo, prétextant que c’était « une arnaque », qui n’avait abouti à « aucune condamnation ». A ADX Florence, les détenus ont le droit généralement à une « heure de détente » en dehors de leur cellule de béton, ou ils peuvent entre autre « se dégourdir » les jambes, dans un enclos entouré de murs et de barbelés. C’est pendant ce « moment de détente », que Gregory Scarpa Jr fit connaissance avec Terry Nichols. Les différentes conversations entre les deux hommes ont permis de créer un certain climat de confiance. Lors d’une conversation, Terry Nichols déclara que des explosifs avaient été cachés à son domicile et qu’il pourrait être utilisés pour « célébrer le dixième anniversaire des attentats ». Au bout de quelques mois, Gregory Scarpa Jr se décida de prendre contact avec les responsables de la prison. Le Soldat de la famille Colombo déclara alors aux autorités compétentes, qu’il savait ou Terry Nichols avait caché plusieurs explosifs dans son ancienne maison. Mais curieusement, le FBI ne prit pas en compte les informations dévoilées par Gregory Scarpa Jr. Ce fut seulement après plusieurs lettres envoyées par le Soldat de la famille Colombo à des représentants du Congrès Américain, que les agents fédéraux décidèrent finalement de fouiller l’ancien domicile de Terry Nichols et de trouver grâce aux informations, les explosifs cachés sous un vide sanitaire. Pour tester la crédibilité de Gregory Scarpa Jr, ce dernier passera au détecteur de mensonge qui ne sera au final pas « jugé crédible » par les agents fédéraux. En effet, le FBI était persuadé que des connaissances de Gregory Scarpa Jr aurait pu poser les explosifs dans l’ancienne maison de Terry Nichols, pour espérer avoir une réduction de peine par la suite, mais les traces ADN du terroriste présumé seront finalement retrouvées par la suite sur les explosifs, créditant de ce fait les propos du Soldat de la famille Colombo. Il fallut attendre une dizaine d’années, pour que Gregory Scarpa Jr puisse recevoir un verdict favorable dans cette affaire. Pendant tous ce temps, les procureurs fédéraux avaient essayé de convaincre un juge fédéral que le Soldat de la famille Colombo ne pouvait pas être jugé crédible en raison de ces nombreuses condamnations. Mais la raison principale, était que le FBI était très embarrassé, qu’un membre de la Cosa Nostra ai pu découvrir ce genre d’informations à la place de leurs agents. En début de mois, le juge fédéral Edward Korman statua sur une éventuelle réduction de peine de prison. Pour ce dernier, il est évident que le gouvernement fédéral a fait en sorte « d’étouffer la collaboration » de Gregory Scarpa Jr, en raison de sa volonté de « témoigner » contre un ancien agent fédéral qui avait servi de « relais » entre les autorités et Gregory Scarpa Sr, Lindley DeVecchio. Ce dernier avait été jugé en 2006, d’avoir aidé le père de Gregory Scarpa Jr, dans l’assassinat de quatre personnes pendant les guerres internes de la famille Colombo dans les années 1980 jusqu’au début des années 1990. Même si l’agent fédéral sera par la suite acquitté des charges retenues contre lui, pour le juge, il ne fait aucun doute que Lindley DeVecchio, a donné des informations permettant d’assassiner des « adversaires » de Gregory Scalpa Sr. Le juge Edward Korman avait déjà présidé le procès de l’ancien Acting Boss de la famille Colombo, Vittorio « Vic » Orena au début des années 1990 (Vittorio Orena sera condamné à une peine de prison à perpétuité) et la mauvaise conduite de Lindley DeVecchio avait déjà été soulevé pendant ce procès. Face à cette situation, le juge accorda une remise de peine de dix années à Gregory Scarpa Jr, en récompense de son aide auprès de la justice Américaine. Le fils de l’un des tueurs les plus redoutables de la Cosa Nostra, sera libérable en 2025, il aura alors soixante quatorze ans.

Partager cet article