Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA COSA NOSTRA SE VEUT UN REMPART AU TERRORISME INTERNATIONAL - PARTIE 1

10 Janvier 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LA COSA NOSTRA SE VEUT UN REMPART AU TERRORISME INTERNATIONAL - PARTIE 1

La Cosa Nostra s’est toujours vantée de pouvoir mieux défendre la ville de New-York des attaques terroristes que le gouvernement fédéral. En effet, en Décembre 1941, après l’attaque de Pearl Harbor par l'aviation Japonaise, les services secrets Américains avaient commencé à prendre des contacts avec certains mafieux de la Cosa Nostra pour protéger le port de New-York. Le gouvernement Américain était persuadé que l'incendie (qui sera jugé accidentel quelques années plus tard) du célèbre paquebot Le Normandie avait été orchestré par les sous-marins Allemand. A cette époque, Charles « Lucky » Luciano était emprisonné après avoir été condamné à trente cinq années de prison pour avoir été à la tête d’un énorme réseau de prostitution. Au début de sa peine, le célèbre Parrain était incarcéré dans le célèbre pénitencier de Sing Sing, puis ensuite dans le « Country Club » de Dannemora, ou Charles Luciano passait ses journées à manger du caviar et du champagne, tout en continuant à diriger son empire criminel. Pour aider à sécuriser le port de New-York, Charles Luciano fut transféré dans une prison encore « plus agréable » à Great Meadow, ou il put aider le gouvernement Américain, en échange par la suite d’une libération anticipée. L’influence de Charles Luciano pour arrêter les sabotages reste incertaine, mais Charles Luciano sera de nouveau appelé quelques mois plus tard, pour prendre contact avec les mafieux de Cosa Nostra en Sicile pour aider le débarquement futur des Alliés sur l’île. En Novembre dernier, Giovanni Gambino, (Il est le fils de John Gambino qui servirait actuellement dans un « panel de sécurité » pour la famille Gambino) dont l’intronisation dans la Cosa Nostra reste incertaine, déclara sur une chaîne télévisée Américaine, que : « La Cosa Nostra avait une mauvaise réputation, mais qu’en grande partie, cela était imméritée. La montée du terrorisme peut changer leur image ».Pour confirmer ses propos, ce dernier prit l’exemple de la situation actuelle de la Sicile, qui n’a subi au jour d’aujourd’hui « aucune attaque terroriste ». Dernièrement, l’histoire d’un Soldat de la famille Colombo, démontra à elle seule, que le terrorisme n’est pas pris à la légère par les membres de la Cosa Nostra. Gregory Scarpa Jr, est le fils d’un ancien célèbre Capitaine de la famille Colombo, surnommé « La Faucheuse » par ses Associés, Grégory Scarpa Sr. Pendant ces années au sein de cette organisation criminelle, Gregory Scarpa Sr, a continué à gagner de l’argent illégalement, à éliminer ses ennemis, et tout cela en collaborant en même temps avec les autorités fédérales. Son fils, quant à lui, a suivi les traces de son père avec moins d’« efficacité ». Soupçonné dans pas moins de vingt quatre homicides pour le compte de la famille Colombo, Gregory Scarpa Jr, a été très rapidement condamné à près de quarante années de prison en 1999 et incarcéré dans un pénitencier de très haute sécurité. La détention de Grégory Scarpa Jr fut parsemée de violence. Se battre avec les détenus était une méthode que le Soldat de la famille Colombo utilisait régulièrement, pour se faire respecter, mais aussi pour défendre « l’honneur familial ». Entre 1996 et 1997, Gregory Scalpa Jr était incarcéré dans une prison fédérale pour une affaire de drogue. Emprisonné dans un pénitencier dit Supermax, le Soldat de la famille Colombo, collabora secrètement avec la justice Américaine, en leur transmettant des informations. En effet, Gregory Scarpa Jr était le voisin de cellule de Ramzi Youssef, organisateur des attentats contre le World Trade Center en 1993. Les agents fédéraux surveillaient encore étroitement le terroriste, qu'ils soupçonnaient de continuer à vouloir mener des attentats malgré son incarcération. Avec l'appui des services pénitenciers, les agents fédéraux avaient fourni un dispositif d'écoute à Gregory Scarpa Jr, qui ont permis au FBI de récolter des informations sur des attaques terroristes qui avaient été perpétrées sur le sol Américain, mais aussi sur d'autres continents. Mais cette collaboration avec le FBI, ne lui fit pas que des amis au sein de la prison. Gregory Scarpa Jr était enfermé aussi avec d'autres membres de la Cosa Nostra, dont l’ancien Parrain de la famille Lucchese, Vittorio « Vic » Amuso. Ce dernier, n’appréciait nullement le comportement du Soldat de la famille Colombo, qui pour lui, se « pavaner », alors que « son père était un rat ». Exaspéré par ces réflexions et même venant d’un Parrain de la Cosa Nostra, Grégory Scarpa Jr commença à le frapper, avant que d’autres détenus ne les sépare.

Partager cet article