Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE PLUS VIEUX MEMBRE DE LA COSA NOSTRA EMPRISONNÉ NE VEUT PAS PAYER SES DETTES

19 Décembre 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Colombo

LE PLUS VIEUX MEMBRE DE LA COSA NOSTRA EMPRISONNÉ NE VEUT PAS PAYER SES DETTES

Le plus vieux prisonnier fédéral est un membre de la Cosa Nostra, est pas des moindre, car il s’agit d’une légende vivante dans le milieu, John « Sonny » Franzese (voir photo). Âgé désormais de quatre vingt dix huit ans, ce dernier aura servi différentes fonctions au sein de la famille Colombo et aura passé plus de la moitié de sa vie derrière ses barreaux. En 2011, alors qu’il occupait le poste d’Underboss, il avait été inculpé et condamné à huit années de prison par la justice Américaine, pour avoir extorqué et racketté plusieurs clubs de striptease à New-York dont les célèbres le « Hustler » et le « Penthouse » se situant à Manhattan. Pendant son procès qui aura duré plusieurs jours, John Franzese s’était montré devant les journalistes comme un vieil homme « fatigué », « diminué », qui se déplaçait difficilement avec sa canne et qui pour la plupart du temps, utilisé un fauteuil roulant en cas de « grosse fatigue ». Pendant les audiences, les journalistes lui donnèrent le surnom de « Nodfather » car il somnolait pendant es témoignages des différents témoins se présentant à la barre, dont son fils, John Franzese Jr, un ancien Associé de la famille Colombo, un toxicomane notoire, qui avait décidé de coopérer avec le FBI pour « essayer de se rattraper par rapport à ce qu'il avait pu faire de mal dans sa vie ». Mais son attitude pendant le procès, ne ressemblait pas du tout au comportement qu’il pouvait avoir quand il était accompagné avec d’autres mafieux dans les clubs sociaux détenus par les Colombo. Dans un enregistrement dévoilé par les procureurs fédéraux, on pouvait entendre John Franzese, qui venait de fêter ses quatre vingt dix ans, donner des conseils à un membre de la famille Colombo sur la façon de se « débarrasser efficacement d’un corps » : « Aujourd'hui, vous ne pouvez plus laisser un corps dans la rue quand vous exécutez un contrat. Il vaut mieux perdre une demi-heure de son temps voir une heure, pour se débarrasser du corps proprement ». Ces enregistrements accablants, avaient permis au jury de rendre un verdict de culpabilité dans cette affaire, mais les années de prison, n’avaient en rien changé la mentalité de John Franzese, pour qui les valeurs de la Cosa Nostra sont ancrées dans ses gênes. D’ailleurs, après son verdict, il avait déclaré à un journaliste : « Que je meurs à l'extérieur ou en prison n’a pas d’importance pour moi, je dois bien mourir quelque part ». Aujourd’hui, John Franzese est toujours bien vivant, et purge sa peine au centre médical pour prisonniers fédéraux à Devens dans l’État du Massachusetts. Mais même en détention, le vieux mafieux fait encore parler de lui. Selon l’adjointe du procureur de New-York, Laura Mantell, cette dernière a déposé un recours devant un tribunal fédéral, permettant à la justice de saisir 10089 dollars sur les 116500 dollars d’amende, que John Franzese avait reçu lors de son verdict, en raison d’un défaut de paiement de l’Underboss de la famille Colombo. Selon la procureure, John Franzese a du mal à rembourser les victimes de ses crimes, mais ne se prive pas pour acheter en prison, tout le matériel et les aliments nécessaires à son confort, chose que Laura Mantell ne tolère pas. Pour Michael Franzese, ancien Capitaine de la famille Colombo, qui avait décidé de « changer de vie » après son incarcération pour racket et fils de John Franzese, il déclara que : « Le gouvernement devrait surtout s’attaquer au financement des groupes terroristes que de s’attaquer au compte en banque d’un détenu de quatre vingt dix huit ans ». De plus, Michael Franseze rétorqua que l’argent sur son compte, avait été versé par des membres de sa famille et appartenait pas totalement à son père : « Il n’a plus d’argent. Il utilise ses derniers dollars pour s’acheter des gouttes oculaires, des articles d’hygiène et la crème glacée »

Partager cet article