Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

20 Octobre 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Outfit

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

Dans le film de Martin Scorsese, Casino, le personnage d’Allen Dorfman (voir photo) est interprété sous le nom d’Andy Stone. A la fin du film, en sortant visiblement d’un restaurant, Andy Stone est exécuté par deux individus qui lui tirent plusieurs balles à l’arrière du crane. Mais en réalité comment s’est déroulé son assassinat qui a eu lieu le 20 Janvier 1983, et surtout qui est vraiment l’auteur ?. Allen Dorfman avait la particularité d’être un personnage haut en couleur. Conseiller et proche collaborateur de Jimmy Hoffa qui dirigea le célèbre syndicat des camionneurs, dit les Teamsters, Allen Dorfman avait aussi une face cachée, une face sombre, celle d’avoir des relations très étroites avec des personnalités importantes de la Outfit dans les années 1970. A cette époque, la Outfit en relation avec la famille de Kansas City, contrôlait une partie des Casinos à Las Vegas et par l’intermédiaire d’Anthony « Anthony The Hant » Spilotro, elle gagnait des millions de dollars en détournant une grande partie de l’argent provenant des Casinos. Au début des années 1980, Allen Dorfman était devenu grâce à cette organisation criminelle quelqu’un d’extrêmement puissant, une figure à l’échelle nationale, qui hormis les mafieux de Chicago, entretenait des relations avec des grands chefs d’entreprise et même des politiciens à Washington. Mais travailler avec une famille de la Cosa Nostra, comporte de nombreux risques. Le premier était qu’Allen Dorfman de part ses origines, n’était qu’un simple Associé et de ce fait n’avait pas la même protection qu’un membre intronisé. Deuxièmement, à cette époque, la Outfit de Chicago utilisait de manière récurrente et de façon systématique le meurtre pour arriver à ses fins. C’était une époque dangereuse. C’était une période ou une personne pouvait se faire descendre uniquement parce qu’on le soupçonnait de collaborer avec le FBI. Et même si un membre ou un Associé acceptait des nombreuses années de prison, alors on pouvait toujours se faire tuer. La Outfit était paranoïaque et avait toujours la certitude qu’une offre alléchante des procureurs fédéraux pouvait faire retourner la veste de n’importe qui, comme ce fut le cas avec Allen Dorfman. Allen Dorfman était un homme d’affaires, pas un gangster proprement dit. Décoré de la Silver Star après avoir bataillé dans le Pacifique pendant la seconde guerre mondiale, Allen Dorfman avait du « cran ». Malgré une condamnation à neuf mois de prison en 1972 pour avoir facilité un prêt de la caisse de retraite des Teamsters, cette fois-ci, d’Allen Dorfman risquait gros, près de cinquante années de prison. Dans un acte d’accusation délivré en 1981 par la justice Américaine pour tentative de corruption envers un Sénateur de l’État du Nevada, le nom d’Allen Dorfman était accompagné de Joey « The Clown » Lombardo, qui à cette époque était une étoile montante de la Outfit de Chicago, mais aussi de Carl DeLuna, l’Underboss de la famille de Kansas City. Allen Dorfman aurait du se méfier de ses anciens Associés. Malgré avoir été libéré sous caution après avoir payé près de cinq millions de dollars, ce dernier était dans le collimateur des mafieux de Chcago, qui étaient persuadés qu’Allen Dorfman allait finir par coopérer avec les autorités pour éviter une longue peine de prison. Cette certitude s’était encore plus développée quand Allen Dorfman fut déclaré coupable de toutes les charges retenues contre lui en 1982. Le juge en charge de ce dossier, indulgent, laissa ce dernier passait ces dernières semaines de liberté avec sa famille, avant un verdict et une incarcération prévue pour le 26 Janvier 1983.

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

Selon le livre de Nicholas Pileggi, Casino, retraçant la vie de Frank « Lefty » Rosenthal (voir photo à droite), Allen Dorfman le 23 Janvier 1983, soit seulement trois jours avant de recevoir son verdict, venait de sortir d’un restaurant avec l’un de ses amis dénommé Irwin Weiner, un courtier en assurance qui a fait quelques affaires avec Anthony Spilotro. Selon des témoins, Allen Dorfman avait loué un film de Sydney Pollack intitulé Absence de Malices, avec Paul Newman, l’histoire raconte l’histoire d’un homme dont la presse soupçonne a tort d’avoir des liens avec la pègre. Deux hommes arrivèrent par derrière et crièrent : « C’est un Hold-Up ». Irwin Weiner baissa immédiatement la tête sans pouvoir voir ce qui se passait réellement. Quand il se releva, Allen Dorfman était à terre, mort de plusieurs balles, les tueurs quant-à eux avaient déjà quitté la scène de crime dans une voiture qui ne sera jamais identifiée. Des informateurs du FBI ont tout de suite révélé que les principaux suspects dans ce meurtre étaient trois hommes : Frank « Frank The German » Schweihs, Albert « Albie The Falcon » Vena, ainsi qu’Anthony « Tony Nags » Panzica. Le premier, était un célèbre tueur à gages à la solde de la Outfit qui aurait participé à des nombreux assassinats, dont le meurtre des frères Spilotro en 1986 ou encore en étant un suspect potentiel dans le meurtre de Sam Giancana en 1976. Arrêté et inculpé dans le procès dit des Secrets de Famille, Frank Schweihs décédera d’un cancer avant de pouvoir d’être jugé en 2008. Le second est connu de tous ces derniers temps, comme un puissant et redoutable Capitaine de la Outfit, opérant principalement à grand Avenue, ancien fief de Joey Lombardo. Connu pour sa brutalité et suspecté dans de nombreux meurtres, sans pour autant avoir été condamné, il serait à l’heure actuelle dans le collimateur du FBI, qui serait prêt à lancer des poursuites contre lui pour plusieurs charges tenant de la loi RICO avant les vacances de Noël. Quand au troisième, Anthony Panzica, un Associé de la Outfit, il aurait servit de chauffeur dans ce meurtre crapuleux. Selon le FBI, Frank Schweihs et Albert Vena auraient utilisé une Cadillac de couleur argenté après l’assassinat, pour rejoindre un autre point de rendez vous, ou Anthony Panzica les attendait avec une Dodge de couleur verte pour prendre définitivement la fuite.

Partager cet article