Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

ET SI UNE GUERRE INTERNE ÉCLATAIT DANS LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ?

13 Septembre 2015, 06:55am

Publié par Xav

ET SI UNE GUERRE INTERNE ÉCLATAIT DANS LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ?

Et si une guerre interne éclatait dans la famille de Philadelphie ? c’est une possibilité de plus en plus envisageable, tellement les tensions entre certains membres sont de plus en plus importantes. On pensait que la liberté de mouvement de l’actuel Parrain, Joseph Merlino, qui ne subit plus à ce jour de contraintes judiciaires, allait arranger les choses, mais son rôle de médiateur n’arrive pas pour autant à calmer les esprits et il faut dire que cette histoire commence à durer. Tout commença quand l’ancien Consigliere de la famille de Philadelphie, George Borgesi (voir photo) fut libéré de prison après avoir été acquitté d’accusations de racket en Janvier 2014. Après quelques semaines de calme, George Borgesi reprit contact avec l’Acting Boss de la famille, un proche de Joseph Merlino (voir photo), Steven « Handsome Steve » Mazzone. Même si George Borgesi était tenu par des lourdes contraintes concernant sa liberté surveillée, ce dernier voulait revenir aux affaires, et demanda d’emblée de reprendre son secteur situé à Delaware County. Le problème est que cet endroit est désormais détenu par le Capitaine John Ciancaglini, un allié de Joey Merlino et proche collaborateur de Steven Mazzone. Très mécontent de cette situation, il le fit savoir à plusieurs reprises à « HandSome Stevie », qui ne céda pas une seule fois, prétextant que ce dernier « avait trop de choses à prouver ». George Borgesi ne se démonta pas, pour lui, il avait purgé plus près de treize années de prison et avait démontré sa fidélité à la Cosa Nostra, il méritait mieux que de devoir mendier auprès de ses supérieurs pour reprendre une partie de son business. D’après les agents fédéraux, Joseph Merlino a profité dès cet été pour assister à certaines réunions dans le New-Jersey mais aussi à Philadelphie, pour essayer de résoudre ce conflit. Car désormais, George Borgesi est tellement remonté, qu’il s’en est pris à un autre membre de la famille en la personne de Marty Angelina, fraichement libéré de prison (Marty Angelina avait été condamné à 57 mois de prison pour racket et extorsion de fonds). Selon George Borgesi, Marty Angelina chercherait à reprendre les derniers rackets de l’ancien Consigliere de la famille de Philadelphie, une chose qui avait été confirmée par Louis « Bent Finger Lou » Monacello lors de son dernier procès. En effet, Louis Monacello avait remplacé George Borgesi pendant son incarcération et s’occupait personnellement de ses affaires. Le problème est que plusieurs fois, il avait eu à faire à Marty Angelina, qui selon lui marchait un peu trop sur ses plates bandes. Devenu un collaborateur de la justice, il avait raconté cette histoire lors de ses différents témoignages. Aujourd’hui, les choses se reproduisent car selon George Borgesi, Marty Angelina profiterait allégrement de son confinement à domicile pour récupérer petit à petit son business. Les choses ont pris une telle ampleur que George Borgesi aurait selon certains spécialistes, pris l’initiative de demander à Joseph Merlino en personne, pour lancer un contrat contre Marty Angelina, la situation allait très vite dégénérer, il fallait donc pour la hiérarchie de la famille de Philadelphie agir au plus vite. Le premier « sit-down » n’a strictement rien donné, le deuxième organisée en Juillet avec John Ciancaglini et son père pour « calmer le jeu » a montré un George Borgesi encore plus énervé pas les événements, et surtout très irrité que Marty Angelina ne soit pas encore venu pour avoir une explication. Selon ses proches, Marty Angelina se sentirait même très détendu. En effet, le Capitaine de la famille de Philadelphie peut compter sur l’appuie sans faillie de Joseph Merlino et de Steve Mazzone dont il a toujours su prouver sa loyauté, même pendant les années troubles comme la guerre menée par Joseph Merlino contre l’ancien Boss, John Stanfa. Joseph Merlino est sans nul doute dans le collimateur du FBI et ce genre de problèmes n’arrange pas forcément les choses, car elle va accroitre la surveillance des agents fédéraux sur la famille. De plus, Joseph Merlino n’apprécie pas tellement le comportement de certains de ses membres. En effet, alors qu’il buvait un verre tranquillement dans un bar du New-Jersey avec Sonny Mazzone, un Associé de la famille de Philadelphie et frère de Steve Mazzone, Sonny Mazonne aurait eu une altercation avec sa femme qui lui aurait couté quelques heures en garde à vue. Joseph Merlino n’aurait pas tellement apprécié cette « scène de ménage » et l’aurait fait savoir à son frère. D’après certaines rumeurs, les procureurs fédéraux prépareraient un dossier RICO contre Joseph Merlino avec pour seul but de le mettre en prison pour le restant de ses jours. La pression exercée par le gouvernement fédéral, additionné avec les conflits internes dans la famille de Philadelphie, pourrait s’avérer désastreuse pour une des familles de la Cosa Nostra les plus violentes aux États-Unis.