Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LES FAMILLES DES VICTIMES DE DEUX DÉTECTIVES LIÉS A LA LA COSA NOSTRA ENFIN DÉDOMMAGÉES

4 Septembre 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

LES FAMILLES DES VICTIMES DE DEUX DÉTECTIVES LIÉS A LA LA COSA NOSTRA ENFIN DÉDOMMAGÉES

Encore aujourd’hui, la police de New-York reste encore marquée par l’histoire de ses anciens détectives, Stephen Caracappa (voir photo à gauche) et Louis Eppolito (voir photo à droite). Ces derniers qui à leur retraite, avaient obtenu tous les honneurs et toutes les distinctions du NYPD, avaient en faite profiter de leurs fonctions respectives au sein de la police de New-York pour renseigner l’une des cinq familles de la Cosa Nostra à New-York, les Lucchese. Pendant plusieurs années et malgré les nombreux soupçons qui pesaient à leur encontre, Stephen Caracappa et Louis Eppolito ont aidé Vittorio Amuso et Anthony Casso , qui dans les années 1980 étaient respectivement, Parrain et Underboss de la famille, à « nettoyer » leur famille des informateurs de la justice, mais aussi des nombreux concurrents. Le problème est que même grassement rémunéré par les mafieux, les deux détectives de New-York bâclaient « leur travail », en faisant exécuter par exemple des personnes qui n’avaient aucune relation avec le crime organisé, comme Nicholas Guido en 1986. Il fallut attendre 2006 pour que Stephen Caracappa et Louis Eppolito soient jugés et condamnés à la prison à perpétuité pour tous ces crimes, maintenant c’est au tour des familles des victimes de demander des réparations. Cela avait commencé en Février dernier quand la ville de New-York consentit à dédommager, Pauline Pipitone aujourd’hui âgé de quatre vingt sept ans, la mère de Nicholas Guido, assassiné lors du repas de Noël. Installateur téléphonique, ce dernier avait été exécuté par deux individus alors qu’il montrait sa nouvelle voiture à son Oncle. Nicholas Guido venait de décéder devant son oncle et devant sa mère qui regardait la scène impuissante depuis sa cuisine. Le jeune homme d’origine Italienne n’avait aucun rapport avec la Cosa Nostra, il avait seulement la malchance de porter le même nom qu’un Associé de la famille Gambino, Nick Guido qui avait participé à la tentative d'assassinat contre Anthony Casso. Pour ce meurtre crapuleux, la mère de Nicholas Guido touchera près de cinq millions de dollars et quelques excuses de la part du NYPD coupable d’après elle, d’avoir laissé travailler des criminels pendant de longues années. Car oui cet assassinat aurait pu être évité. En effet, en 1984, Louis Eppolito qui avait des membres de sa famille initiés dans la Cosa Nostra, mais qui se vantait devant ses collègues de ne pas avoir choisi le même chemin, avait été surpris en train de transmettre des documents confidentiels à un membre de la Cosa Nostra. Pour cette faute professionnelle, il ne sera seulement suspendu que six mois, et ne touchera aucun salaire. Mais Louis Eppolito ne se démonta pas et un tribunal de New-York le réhabilitera quelques mois plus tard. Face à cette situation, comme pour s’excuser de l’avoir « trainé dans la boue », le NYPD le nommera inspecteur. Cet incident aurait dû permettre à la justice Américaine de surveiller les activités de Louis Eppolito. S’il y avait eu une simple enquête interne, de nombreux meurtres auraient pu être évités et c’est sur ce point que les avocats des victimes ont attaqué la ville de New-York. Au départ, cette dernière ne voulait pas trouver un arrangement avec les familles des victimes, se justifiant que la plupart, étaient des criminels endurcis, conscients des risques qu’ils prenaient. Mais le juge Raymond Dearie qui devait statuer sur un futur procès, demanda à la ville de faire un « effort », d’aller « de l’avant » prétextant qu’elle n’avait pas fais le nécessaire pour enrayer la corruption dans sa police. De ce fait et après plusieurs mois de négociation, la ville accepta de verser près de 1,85 millions de dollars à la famille du Soldat des Lucchese assassiné en 1990, Anthony DiLapi, 1,80 millions de dollars pour la famille de l’Associé John "Otto" Heydel exécuté en 1987. De même pour la famille de l’Associé des Lucchese, James « Jimmy" » Bishop, assassiné en 1987 et près de 1,5 millions de dollars pour les familles du Soldat des Gambino, Bartolomeo « Bobby » Boriello tué en 1991 et du Capitaine Edward “Eddie” Lino, assassiné en 1990.

Partager cet article