Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA FAMILLE GAMBINO NOMME UN NOUVEL ACTING-BOSS

22 Août 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino

LA FAMILLE GAMBINO NOMME UN NOUVEL ACTING-BOSS

En Juin 2013, les médias Américains déclaraient que la famille Gambino avait nommé un nouveau Parrain en la personne de Frank « Franky Boy » Cali (voir photo), qui aurait succédé à Domenico « Italian Dom » Cefalu, devenant vieillissant. Moins d’un mois plus tard, on apprenait que Frank Cali avait décidé finalement de décliner l’offre à la surprise générale. Pour se justifier, il aurait déclaré à certains de ses proches qu’il n’avait pas besoin de plus d’argent, en effet selon la justice Américaine, Frank Cali contrôlerait une bonne partie de l'industrie alimentaire et détiendrait des biens immobiliers dont plusieurs cafés et restaurants dans la ville de New-York. Aujourd’hui, la nouvelle est de nouveau d’actualité. Selon Jerry Capeci célèbre spécialiste de la Mafia Italo-Américaine, Frank Cali aurait repris depuis quelques mois, les rênes de la famille Gambino. Curieusement, on pensait, qu'en 2011, Domenico Cefalu avait remplacé Peter Gotti comme nouveau Parrain, mettant de ce fait fin à « l’ère Gotti » . Mais selon les agents fédéraux suivant le crime organisé dans la ville de New-York, Peter Gotti est toujours malgré son incarcération à près de trente années de prison pour racket, toujours le Boss de la famille. Ce dernier qui fut transféré cette année de la prison de Terre-Haute dans l’Indiana au pénitencier fédéral de Elkton dans l’Ohio, souffrirait de nombreux de problèmes de santé, et garderait seulement le « titre » de Parrain pour ne pas froisser certains membres de la vieille école de la famille et anciens proches de la famille Gotti, mais aussi pour éviter l’attention des fédéraux sur des membres hauts placés. En réalité, Peter Gotti ne prendrait plus aucune décision depuis plusieurs mois déjà, et tout passerait maintenant par Frank Cali. D’origine Sicilienne, Frank Cali est né à New-York en 1965. Son père, Augusto Cesare, tenait un magasin électroménager dénommé "Arcobaleno italano Inc" à Bensonhurst, un quartier à forte densité Italienne et une des bases opérationnelles des cinq familles New-Yorkaise. En raison des nombreux déplacements qu’effectuait le père de Frank Cali en Sicile, qui selon le FBI aurait été non pour des vacances mais pour seulement faire affaire avec des membres de Cosa Nostra implantés sur l’île, Frank Cali a pu tisser des relations qui lui serviront par la suite une fois initié dans la famille Gambino. D’après la justice Américaine, il aurait été intronisé dans les années 1990, et placé sous les ordres du Capitaine John « Jackie Nose » D'Amico, un proche de John Gotti. Une fois un membre à part entière, Frank Cali fera comme son père et continuera des allers-retours incessants entre New-York et Palerme, dans un seul but, reprendre les négociations avec Cosa Nostra en Sicile. Le FBI commença à surveiller de près Frank Cali quand il découvrit que ce dernier s'était marié avec Rosaria Inzerillo, sœur d'un membre de Cosa Nostra Sicilienne, Pietro Inzerrilo. La famille Inzerillo, grande perdante de la guerre qui les opposait à l’époque au clan Corléonais dans les années 1970, avait contraint plusieurs de ses membres à s’exiler aux États-Unis pour éviter de se faire tuer. La plupart, dont Pietro « Tall Pete » Inzerillo seront eux aussi intronisés dans la famille Gambino. D’autres, comme Giovanni inzerrilo, né aux États-Unis et fils du défunt Parrain, Salvatore, assassiné en 1981 par les Corléonais, aideront Frank Cali à relancer le trafic de drogue entre les deux familles (La famille Inzerrilo a été autorisée à revenir en Sicile sous certaines conditions). Les différents repentis de la famille Gambino disent tous la même chose, que Frank Cali est une « étoile montante » au sein de l’organisation, de manière très discrète, il ne fit que parler de lui en 2008, lors de l’opération « Old Bridge ».

LA FAMILLE GAMBINO NOMME UN NOUVEL ACTING-BOSS

Cette opération menée par le FBI et la police Italienne avait révélé l’existence de la reprise des affaires entre des membres de la Cosa Nostra aux Etats-Unis et Cosa Nostra en Sicile. Comme à son habitude, les arrestations furent médiatisées, la plupart des médias Américains prétendant même que la famille Gambino « était rayée de la carte ». Mais au final, les peines furent dérisoires. Frank Cali, fut condamné à seize mois de prison, Domenico « Sicilian Dom » Cefalu, Parrain de la famille Gambino fera deux ans de prison. Pour la plupart des individus arrêtés comme Giovanni Inzerillo, ils seront même acquittés des charges retenues contre eux. Quand la famille Gambino fut repris par des membres d'origine Sicilienne en 2011, ces derniers changèrent radicalement la façon de fonctionner. Les Gambino qui étaient habitués à vivre sous la lumière des projecteurs avec John Gotti, s’enterra dans l’ombre et forma même un « panel de sécurité » pour « protéger » sa hiérarchie, dont Frank Cali et Domenico Cefalu. Ce panel composait de trois Capitaines eux aussi d’origine Sicilienne est composé d’Anthony Gurino, Joseph "Sonny" Juliano et John Gambino (Oncle de Frank Cali). Le but de ce « panel de sécurité » est simple, transmettre les messages des membres de la famille à la hiérarchie en passant par le bais de trois Capitaines de confiance. On est loin de la série télévisée The Sopranos, ou le Parrain, Tony Soprano côtoie au jour le jour Soldats et Associés.En pratiquant cette technique, la famille Gambino évite les écoutes et la surveillance des agents fédéraux. Pour la justice Américaine, cela n’est pas vraiment « une surprise » que Frank Cali puisse accéder à un poste aussi important, étant le protégé de Domenico Cefalu et son digne successeur. Intelligent, malin, de la vieille école, attaché aux valeurs traditionnelles de la Cosa Nostra et naviguant sous le radar du gouvernement depuis de nombreuses années, il peut selon ces derniers, apporter beaucoup de choses à la famille Gambino. L’ancien Capitaine de la famille Gambino, devenu repenti Michael « Mickey Scars » DiLeonardo, déclara avoir essayé d’enregistrer Frank Cali dans des enregistrements, mais rien en était sorti, ce dernier étant très prudent. D’après les agents fédéraux, Frank Cali ne parle pas au téléphone, il ne discute pas non plus avec des personnes qu’il ne connait pas. D’après des documents retranscrits lors de son arrestation en 2008, il aurait fallu près de cinq coups de fils avec deux intermédiaires pour préparer une simple réunion entre le Capitaine, Michael « Mickey Boy » Paradiso et Frank Cali. Dans les conversations, leurs noms ne furent jamais mentionnés, Frank Cali se faisant appeler « The Staten Island guy » et Michael Paradiso « The fruit guy »

Partager cet article