Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DECAVALCANTE FUT TRAHI PAR SON BEAU-FILS

16 Août 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #DeCavalcante

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DECAVALCANTE FUT TRAHI PAR SON BEAU-FILS

En 2000, Giovanni « John The Eagle » Riggi était incarcéré dans un pénitencier fédéral après une condamnation en 1992 à douze années de prison pour racket. Le Parrain de la famille DeCavalcante devait sortir dans moins de deux ans, mais le collaboration d'un membre de sa famille personnelle, enchainé avec des inculpations de certains mafieux en décideront autrement. Pendant son incarcération, Giovanni Riggi continuait toujours à gérer les activités criminelles de la famille DeCavalcante et surtout donner des ordres. Meurtres, organisation, orientation de la famille, cela passait la plupart du temps par le biais d’un homme, son beau-fils, Sean Richard. Ce dernier était marié avec l’une des filles de Giovanni Riggi, Sara. Lui qui n’était qu’un simple ouvrier du Bronx travaillant dans une entreprise de sous-traitance, allait connaitre en quelques années les moindres rouages de la construction et de ces activités illicites, le truquage des offres, la corruption, l’extorsion et les emplois no-show . Même s’il n’était pas un membre initié de la Cosa Nostra en raison de ses origines, Sean Richard, était un peu les « yeux et les oreilles » de Giovanni Riggi et avait une grande influence dans la rue, n’hésitant pas à parler affaires avec des membres de la famille DeCavalcante et aussi avec les autres familles de New-York. Sean Richard rencontra pour la première fois Govanni Riggi en 1996, quelques jours avant son mariage avec sa fille, dans une prison du Maryland. A l’intérieur, le Parrain de la famille DeCavalcante demanda à sa femme et à sa fille d’aller « faire un tour » au distributeur, le temps de questionner quelques instants le futur marié. Sean Richard était devenu « fasciné » par la prestance et l’aura que pouvait dégager et Giovanni Riggi et grâce à une confiance qui commençait à être réciproque, en profita pour développer son buisness. Profitant des énormes relations que pouvaient avoir son beau-père dans la construction, Sean Richard créa avec son épouse la société S&S Contractors Inc, une entreprise qui avec l’argent récoltée, allait directement à Giovanni Riggi alors incarcéré. Le boss du New-Jersey n’avait pas tellement confiance en ses trois fils liés de près ou de loin à la Mafia, (seul Emmanuel Riggi était un membre initié), pour lui, ils n’étaient pas assez « intelligent » et « débrouillard en affaires ». Dans le domaine de la construction dans le New-Jersey, la famille DeCavalcante doit collaborer avec les autres familles New-Yorkaise, qui ont pour la plupart une présence significative dans cet Etat. Plusieurs fois, Sean Richard dut assister à différentes réunions avec des membres de la famille Lucchese. Son contact avec cette famille était Joseph « Big Joe » Datello, un Soldat actif depuis de nombreuses années dans le racket lié à la construction et un proche de l’Acting Boss des Lucchese à cette époque, Steven « WonderBoy » Crea. Joseph Datello avait un contact très haut placé, en la personne de Michael Forde, qui dirigeait le syndicat des charpentiers et des menuisiers, près de vingt cinq milles travailleurs. Selon Sean Richard, des versements de dix milles dollars eurent lieu très régulièrement entre la famille DeCavalcante et le chef des syndicats. En travaillant en étroite collaboration entre les deux familles, Sean Richard profita pleinement de son statut de « beau-fils du Parrain ». En seulement quelques années, il acheta différentes voitures de luxes, une maison de près de 320000 dollars dans un quartier chic du New-Jersey, comportant entre autre un sauna, un jacuzzi et une piscine intérieur. Il fréquentait les plus grandes boites de nuit de New-York, dépensant des milliers de dollars par soirée. Sa relation avec sa femme et fille de Giovanni Riggi était au beau fixe, il avait alors deux filles

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DECAVALCANTE FUT TRAHI PAR SON BEAU-FILS

Mais généralement dans cette vie, les ennuis arrivent très vite. Dès l’été 1999, les agents fédéraux perquisitionnaient la maison et la société détenus par Sean Richard. Ce dernier voyant les soucis avec la justice arrivaient, sombra dans une forte dépression. En Automne 1989, la famille Lucchese inquiète surement de la tournure que prenait cette affaire, se réunit à deux reprises avec le beau-fils de Giovanni Riggi. La première réunion eut lieu dans un restaurant à Yonkers. Sean Richard était accompagné du Soldat Joseph Datello pour rencontrer Steven Crea (voir photo). Ce dernier était à la tète du « Lucchese Construction Groupe», mais de part sa position d'Acting Boss, il transmettait aussi les ordres de Vitorrio Amuso, Parrain de la famille Lucchese incarcéré à vie. Selon Sean Richard, Steven Crea était très en colère et pendant près d’une heure il parla des rackets en cours entre les deux familles. Toujours selon ce dernier, l’ancien Acting Boss doutait visiblement de la « sincérité » du beau-fils de Giovanni Riggi. Une deuxième rencontre s’imposait. Toujours avec le Soldat Joseph Datello, mais cette fois-ci avec son Capitaine Dominic « Crazy Dom » Truscello. La peur commençait à envahir Sean Richard. Lui qui se sentait tellement intouchable aupravant, commença à se poser des questions quand Joseph Datello lui demanda d’attendre devant le Tick Tock Diner dans le New-Jersey, stipulant qu’une camionnette allait venir le chercher. Sean Richard se demanda alors pourquoi les mafieux utilisaient une camionnette et non une voiture habituelle ? Pour cacher un corps ? Le tuer sans se faire voir ?, tant de questions sans réponse qui fit que Sean Richard s'arma pour aller à ce rendez-vous, chose qui est normalement strictement interdite dans les règles de la Cosa Nostra. Le trajet sa passa sans violence, mais pendant la réunion, Dominic Truscello le fixa droit dans les yeux et lui demanda : « Vous avez des péchés à avouer ? ». Cette rencontre scella le destin de Sean Richard qui quelques jours plus tard décida de se livrer au FBI pour collaborer. En décembre 1999, le FBI lança une opération de grande envergure contre la famille DeCavalcante, grâce aux témoignages de Sean Richard, mais aussi d’un Associé, Ralph Guarino qui enregistra à plusieurs reprises les mafieux de la famille pendant certaines réunions. Grâce à son témoignage, le beau-fils fit condamné les membres de la famille Lucchese impliqués dans le domaine de la construction dont Steven Crea et Joseph Datello à plusieurs années de prison Il enfonça aussi le dernier clou au « cercueil » de Giovanni Riggi qui le fit condamner à douze années de prison supplémentaires. Aujourd’hui, l’ex-beau fils d’un des Parrains les plus puissants du New-Jersey, vit dans la clandestinité non pas avec sa femme Sara qui refusa de le suivre avec leurs deux enfants, mais avec une ancienne stripteaseuse qu’il avait connu lors de ses anciennes soirées.

Partager cet article