Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNÉ A DEUX ANS DE PRISON

16 Juillet 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Genovese

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNÉ A DEUX ANS DE PRISON

Daniel « Danny » Pagano (voir photo) est de ce qui se fait le mieux au sein de la famille Genovese. Un homme d’honneur, qui a prêté serment d’allégeance à la Cosa Nostra, qui respecte son code à la lettre, qui fait rapporter des millions de dollars à cette organisation criminelle, et qui effectue ses peines de prison sans broncher. Il faut dire que Daniel Pagano qui est aujourd’hui âgé de soixante et un ans, vient d’une « lignée royale » au sein de la Cosa Nostra. Son père Joseph et son oncle Pasquale étaient tous les deux des membres initiés de la famille Genovese depuis les années 1940. Joseph Pagano gagnait énormément d’argent grâce au trafic de stupéfiants et était un Soldat de la célèbre équipe d’Anthony « Tony Bender » Strollo, ancien bras droit de Charles « Lucky » Luciano et de Vito Genovese. Comme son père, Daniel Pagano s’affilia très vite aux activités criminelles de la famille Genovese, jusqu’à en devenir un membre à part entière au milieu des années 1980, quelques années seulement avant la mort de Joseph Pagano. Pour le père, Joseph, cela devait vraiment être une belle récompense que de voir son fils suivre la même « carrière » que lui. Mais avant son intronisation dans la Cosa Nostra, Daniel Pagano s’était déjà fait remarquer, pour avoir essayé de « recruter » Al Sharpton (Homme politique Américain, soupçonné pendant des années d’avoir travaillé avec les différentes familles de la Cosa Nostra à New-York et d’après plusieurs journalistes, il fut une ancienne taupe du FBI), pour distribuer de la drogue à grande échelle et blanchir l’argent de la famille Genovese. Une fois membre à part entière, Daniel Pagano se concentra sur les différents secteurs d’activités ou la Cosa Nostra a une réelle (encore aujourd’hui) influence : le racket, l’extorsion, le prêt usuraire et le jeu illégal. Grâce à tout l’argent récolté, Daniel Pagano fut très vite nommé Capitaine d’une faction basée essentiellement dans le Bronx, toujours comme son père. Après avoir purgé une légère peine de prison pour prêt usuraire et extorsion de fonds au début des années 1990, Daniel Pagano revint dans les rues de New-York et s’associa très rapidement avec un autre membre de la famille Genovese, Anthony « Tony » Palumbo. En 1992, ce dernier voulait lancer un contrat contre un membre de la Mafia Russe dénommé Monya Elson. Victor Zilber qui était un partenaire d’affaire d’Anthony Palumbo avait demandé ce « petit service » au Capitaine de la famille Genovese d’effectuer l’assassinat pour diverses raisons plus ou moins farfelues. Anthony Palumbo, demanda alors à John « Johnny Balls » Leto, un Associé de la famille Genovese (qui témoignera par la suite) de faire le « sale boulot ». Mais avant que le contrat ne soit effectué, Daniel Pagano interviendra prétextant que d’assassiner un membre de la Mafia Russe pourrait déclencher une guerre inéluctable entre les deux organisations criminelles. A cette époque, les deux Mafia s’étaient Associés avec d’autres familles de New-York (Lucchese, Colombo et Gambino), dans un important trafic lié à la taxe sur l’essence, qui rapporte des dizaines de millions de dollars à la famille Genovese. C’est en raison à cette escroquerie que Daniel Pagano sera condamné en 1999 à neuf ans dans une prison fédérale. Libéré en 2007, Daniel Pagano se fit discret pendant plusieurs mois, pour éviter de retourner derrière les barreaux pour une violation de conditionnelle. Mais une fois ses contraintes terminées en 2009, il retourna travailler pour le compte de la famille Genovese à Rockland, une ville à proximité de New-York. Ayant gardé le grade de Capitaine et ceux malgré son incarcération, il gérait une équipe très active dans le racket et le prêt usuraire. Les enquêtes fédérales sur la Cosa Nostra durent généralement tr_s longtemps, et il fallut près de cinq ans aux agents fédéraux pour inculpé Daniel Pagano de diverses charges tenant de la loi RICO en Août 2014. Plaidant coupable en Mars dernier, Daniel Pagano accepta que les procureurs demandent au juge en charge du dossier, une peine allant de 27 mois à 33 mois pour tous ses crimes. La semaine dernière, accompagné de sa famille, Daniel Pagano toujours très bien habillé, arriva tranquillement au tribunal fédéral de Manhattan pour recevoir son verdict. Son avocat Murray Richman, demanda la « clémence » prétextant « l’âge avancé » de son client, et le fait que ce dernier n’avait pas été accusé de crime violent dans cette affaire, « aucune menace, aucun signe de violence » déclara t’il. Le juge fédéral stipula que la condamnation de Daniel Pagano était « nécessaire », en raison de ses « antécédents criminels », et condamna le Capitaine de la famille Genovese à près de deux années dans une prison fédérale, une peine qu’il commencera à purger dans quelques jours.

Partager cet article