Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE GAMBINO DÉCÈDE D'UNE CRISE CARDIAQUE

24 Juillet 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE GAMBINO DÉCÈDE D'UNE CRISE CARDIAQUE

L’ancien Underboss de la famille Gambino sous le règne de Peter Gotti, Anthony Megale (voir photo) est décédé d’une crise cardiaque à l’hôpital de Stamford, il avait soixante et un an. Né en Italie, Anthony Megale était surnommé par ses Associés de sobriquets plutôt flatteurs comme « The Genius » pour sa faculté à ramener de l’argent à la famille Gambino ou encore « Tony Connecticut », car ce dernier avait la particularité de mener ses affaires criminelles depuis cet État. Anthony Megale aurait été intronisé dans la Cosa Nostra à la fin des années 1980, après avoir participé à l’assassinat de Thomas DeBrizzi, un membre de la famille Gambino opérant déjà dans l’État du Connecticut en 1988. Son corps avait été retrouvé avec plusieurs balles dans le corps, complètement gelé dans le coffre d’une voiture. Une fois membre à part entière, il devint Soldat dans l’équipe d’Iggy Alogna, ancien chauffeur et garde du corps de John Gotti, mais les problèmes avec la justice stoppèrent net sa fulgurante ascension un an plus tard. En 1989, il fut arrêté par les agents fédéraux et inculpé de racket et d’avoir supervisé plusieurs clubs sociaux spécialisés dans le bookmaking. Risquant plusieurs décennies derrière les barreaux, Anthony Megale, plaida coupable des accusations retenues contre lui, mais surtout, il admit être un membre initié de la Cosa Nostra et de la famille Gambino, ce qui rendit fou de rage le Parrain de l’époque. John Gotti, lui avait demandé de retirer sa clause de culpabilité faite avec les procureurs fédéraux, chose qu’il ne prit pas en compte. Dans une conversation enregistrée, John Gotti très e colère avait fustigé le comportement d'Anthony Megale déclarant que finalement il était loin d’être un « génie ». Son incarcération « le sauva » surement « d’éventuelles représailles ». A sa sortie de prison, les choses avaient un peu changé pour la famille Gambino et Anthony Megale put reprendre ses activités criminelles et même augmenter en « échelon ». Au début des années 2000, il fut promu Capitaine et peu de temps après, consécration, en occupant le poste d’Underboss. Anthony Megale était un peu « les yeux et les oreilles » de Peter Gotti. En occupant un poste avec autant de responsabilités, ce dernier devait résoudre les conflits internes dans la famille Gambino, mais aussi ceux avec les autres familles de la Cosa Nostra. Habitant à Stamford dans le Connecticut, Anthony Megale collaborait très souvent avec la famille Patriarca (Une famille de la Cosa Nostra implantée dans cet État), et sa nouvelle position dans la hiérarchie de la famille Gambino attirait de plus en plus les attentions du FBI. En 2002, une surveillance plus accrue des agents fédéraux, avait révélé qu’Anthony Megale extorquait avec son équipe plusieurs boites de Striptease. Ironiquement l’un des propriétaires, avait contacté Anthony Megale, pour résoudre un problèmen, car il en avait assez de se faire racketter par une famille rivale, les Patriarca. Une réunion entre les deux familles avaient révélé que l’Underboss de la famille Gambino avait interdit à la famille Patriarca de pouvoir faire des « affaires » dans son secteur, malgré le fait que l’État du Connecticut reste à la base proprement dit la « priorité » de la famille Patriarca. Une fois l'affaire réglée, il revint evrs le l'individu en question et lui demanda comme « prime de protection », près de deux mille dollars par mois, plus les éventuels primes de Noël accordées généralement à toutes familles mafieuses. Par la même occasion, Anthony Megale aurait aussi extorqué plusieurs entreprises de distributeurs de boites automatiques. Arrêté en 2004, l'Underboss de la famille Gembino fut condamné en 2006 à près de sept années derrière les barreaux. A cette époque, il avait déclaré être simplement l’honnête prioritaire d’une entreprise de déchets et de karting qu'il détenait avec sa femme. Purgeant sa peine dans le pénitencier fédéral d’Allenwood dans l’État de la Pennsylvanie, Anthony Megale connu plusieurs soucis de santé, surtout niveau cardiaque, ou il avait subit deux attaques. En 2014, il fut libéré de prison et un an plus tard, d’après son avocat se fera de nouveau opéré du cœur : « C’était un gentleman. Il a toujours pris soin de sa femme et des enfants et à contribué activement aux activités religieuse de la ville de Stamford » déclara t’il.

Partager cet article