Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT CONDAMNÉ POUR EXTORSION

27 Juin 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Outfit

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT CONDAMNÉ POUR EXTORSION

Il y a des photos ou l’Associé de la Outfit, Michael « Mickey » Davis se passerait bien de revoir. Une en particulière, ou ce dernier est sur un bateau en pleine mer, en train de pécher avec l’ancien Parrain de la Outfit, John « No Noze » DiFronzo, une photo plutôt compromettante, surtout quand on veut se faire passer pour un honnête chef d’entreprise. Michael Davis, était en procès la semaine dernière pour avoir selon les procureurs fédéraux, demandé de l’aide à des membres de la Outfit pour récupérer de l’argent à un individu récalcitrant. Le problème, est que la victime se sentant fortement menacée, avait décidé de collaborer avec la justice et portait secrètement un micro. Lors des enregistrements dévoilés pendant le procès, on pouvait entendre Michael Davis, posait des questions assez menaçantes envers l’individu, du genre : « Vous habitez toujours Park Ridge ? », « Votre femme détient encore ce salon sur Schaumburg ? », « Et sinon comment vont tes enfants ? ». Des questions qui pourraient être très bien anodines, mais avec les relations de Michael Davis, ce genre de choses n’est jamais faites au hasard. Michael Davis en avez assez que l’individu en question ne le rembourse pas. Il était furieux, car ce dernier, lui devait près de 300 000 dollars et malgré les menaces, ne le remboursait jamais. Michael Davis avait alors pris contact avec un membre de la Outfit, propriétaire d’un restaurant Italien à Burr Ridge, connu pour résoudre ce genre de problèmes. Ce dernier contacta directement un Soldat de cette organisation criminelle, connu pour son extrême violence, Paul Carparelli qui le sous-traita aussi à des personnes non identifiées, qui lui cassèrent les jambes pour dix milles dollars. Malheureusement pour eux, ils s‘attaquèrent à la mauvaise personne. Lors du procès, les noms de Peter DiFronzo, de John DiFronzo, ou encore de l’actuel Parrain Salvatore DeLaurentis se mêlèrent aux différents témoignages sans que ces derniers ne soient accusés de quoi que ce soit, sauf Paul Carparelli avait plaidé coupable ces dernières semaines dans cette affaire. Pour l’avocat de Michael Davis, l’amitié de son client avec certains membres hauts placés de la Outfit de Chicago vient de sa jeunesse, vécu dans le même quartier à Melrose Park. Toujours d’après son avocat, les relations avec les frères DiFronzo n’étaient que « purement professionnel », son client aurait pendant plusieurs années géré un site d’enfouissement des déchets à Plainfield et aurait été de ce fait en contact régulier avec les deux mafieux. Les frères DiFronzo avaient quelques sociétés de construction et auraient utilisé le site de Michael Davis, en lui payant plusieurs millions de dollars pour déverser tous les débris liés à la construction. Cette amitié avait amené les deux hommes à faire à quelques reprises des parties de golfs et des virées en mer pour pratiquer la pêche : « Comme de nombreuses personnes qui ont vécu à Melrose Park ou à Elmwood Park, vous êtes dans l’obligation de connaitre ce genre d’individus. Pour moi, les frères DiFronzo sont des hommes d’affaires. » déclara son avocat. La victime dans cette histoire, un chef d’entreprise tout à fait respectable témoigna lors du procès qu’il connaissait parfaitement les relations que pouvaient entretenir Michael Davis avec certains membres de la Outfit de Chicago. Selon lui, il était arrivé à plusieurs reprises de voir ce dernier se balader au bord de sa Cadillac devant sa société avec Peter DiFronzo, qui serait d’après le FBI un Capitaine de cette organisation criminelle. Il ne fallut que quelques heures pour convaincre le jury que Michael Davis était bien coupable d’extorsion. Vêtu d’un costume gris avec ses cheveux plaqués en arrière, l’Associé de la Outfit secoua la tête et chuchota à l’oreille de son avocat. Les procureurs ont cherché à l’emprisonner tout de suite en attendant que ce dernier reçoive son verdict, mais le juge fédéral en charge de ce dossier laissa une semaine de répits à Michael Davis, le temps que l’Associé de la Outfit puisse rendre visite à son médecin pour ses nombreux problèmes de santé. Son avocat était fortement déçu de ce verdict, protestant que les jurés avaient condamné son client sans « aucune preuve réelle » mais seulement sur des « suppositions ».

Partager cet article