Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

ET PENDANT CE TEMPS LA...

21 Juin 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE PROCÈS DE DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE DÉTROIT VA BIENTÔT COMMENCER :

En 2013, Giuseppe « Joe » D'Anna, âgé de 60 ans et Girolamo « Mimmo » D'Anna âgé de 48 ans (voir photo), deux membres identifiés de la famille de Détroit ont été accusés par la justice Américaine de racket tenant de la loi RICO. Les deux frères ont déjà un lourd passé criminel et sont connus des autorités depuis des dizaines d’années. Nés et ayant vécu une longue partie de leur vie en Italie, Girolamo D’Anna et Giuseppe sont arrivés aux États-Unis au début des années 1990 ou leur oncle, un Capitaine de la famille de Détroit, Anthony « Tony Cars » D’Anna les accueilli à bras ouverts. Gravissant rapidement les échelons de la Cosa Nostra , Girolamo et Giuseppe D’Anna ont commencé a extorqué plusieurs entreprises dont plusieurs restaurants Italiens, mais en 2011, une affaire a mis la lumière sur leur activité. Le propriétaire du restaurant dénommé Kitchen Nonna, Pietro Ventimiglia, avait subi une tentative d’extorsion de la part des deux frères. Cela faisait déjà plusieurs années que Pietro Ventimiglia se faisait racketter, refusant toujours de payer, il avait déjà subi plusieurs provocations des membres de la Cosa Nostra, jusqu’au moment ou Girolamo et Giuseppe D’Anna excédés par son comportement, passèrent à l’acte. Les deux frères arrivèrent dans le restaurant et demandèrent tout simplement si le propriétaire était seul. Répondant positivement, il fut alors battu à plusieurs reprises à la batte de baseball. Ce dernier ne se dégonfla pas et alla à la police porter plainte malgré la réputation sulfureuse des deux membres de la Cosa Nostra, ce qui permit leurs arrestations. En plaidant coupable, Girolamo et Giuseppe D’Anna furent condamnés à trois mois de résidence surveillée, une petite tape sur les doigts. De plus, les frères d’Anna ont déclaré que le propriétaire avait profité de ce procès pour faire de la « publicité » à son restaurant, mettant même des doutes sur les fractures de Pietro Ventimiglia, malgré que ce dernier ai passé près d'un mois à l’hôpital. Mais cette condamnation permit au FBI de surveiller plus activement les activités des deux frères d’où leurs arrestations en 2013. Après trois années de longue procédure, et refusant de plaider coupable, le juge fédéral donna une date d’ouverture du futur procès en automne prochain. Si ces derniers sont déclarés coupables, les frères D’Anna risquent la prison à perpétuité.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UNE HABITANTE DE NEW-YORK ATTAQUE EN JUSTICE UNE BOULANGERIE DÉTENUE PAR LA FAMILLE GENOVESE :

Dégoutée, oui dégoutée c’est bien le mot que peut ressentir Valerie Williams une habitante de Brooklyn et habituée de la boulangerie Fortunato Brothers Café (voir photo). Dégoutée, car cette dernière avait attaqué à juste titre cette boulangerie Italienne, car elle n’offrait aucun accès pour les personnes handicapées pour que ces derniers puissent rentrer à l’intérieur comme toute personne normale. Victime d’une paralysie cérébrale, Valerie Williams ne se déplace plus qu’en fauteuil roulant, mais en faisant ses achats dans cette boulangerie ou elle est une grande habituée, cette dernière devait toujours attendre à l’extérieur qu’un vendeur vienne lui apporter sa commande. Face à cette injustice, Valerie Williams porta plainte contre le Fortunato Brothers Café réclamant plusieurs milliers de dollars de préjudice. Pour se protéger surtout face aux retombées médiatiques, elle avait même pris un avocat pour se défendre. Le problème dans cette histoire, c’est que cette boulangerie, située dans un quartier à forte densité Italienne, est détenue d’après le FBI par un Associé de la famille Genovese, Mario « Baker » Fortunato. Ce dernier avait d’après le FBI participé à un meurtre mafieux en 1994. Condamné à la perpétuité en 2003, puis de nouveau en appel en 2005, Mario Fortunato avait été finalement acquitté des charges retenues contre lui en 2010 par la Cour Suprême de l’État de New-York. En dédommagement des années passées en prison, une cour fédérale l’avait dédommagée à hauteur de 330 000 mille dollars. Reprenant son travail dans sa boulangerie, les agents fédéraux sont persuadés qu’ils continuent à travailler pour la famille Genovese. L’avocat qui devait défendre Valerie Williams dans cette affaire, à très vite appris que l’individu que sa cliente attaquait en justice avait des liens avec la Cosa Nostra, et décida de retirer contre son grès la plainte de Valerie Williams, pour selon elle éviter des problèmes avec ces individus. Stupéfaite, Valerie Williams n’en revient toujours pas. Les individus en question, elle les connait très bien, elle les surnomme même Les Parrains, car ils avaient l’habitude de trainer devant l’établissement. Mais Valerie William, ne va pas lâcher l'affaire et a repris un autre avocat pour attaquer de nouveau le Fortunato Brothers Café, réclamant près de 2000 dollars, plus cinq cent dollars par infractions commises par l’établissement : « Je n’ai rien contre eux, je peux même vous assurer que j’adore leurs pâtisseries » déclara t’elle.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

PETITE TAPE SUR LES DOIGTS POUR UN MEMBRE DE LA FAMILLE GAMBINO :

Un ancien Capitaine de la famille Gambino, James « Jimmy Boy » DellaRatta a été condamné la semaine dernière à quelques mois de probation, après avoir détourné avec des membres de son équipe en 2010 un chargement de cigarettes pour près d’un million de dollars. Les procureurs fédéraux avaient réclamé une peine d’emprisonnement ferme allant jusqu'à dix huit mois, mais le mafieux qui est aujourd’hui âgé de soixante treize ans rencontre de nombreux problèmes de santé, ce qui a convaincu le juge fédéral qu’un emprisonnement n’était pas la meilleure des solutions. En 2012, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli, un Soldat de la famille Gambino appartenant à l’équipe de James DellaRatta se suicida à l’hôtel Renaissance Meadowlands à Rutherford dans le New-Jersey. La famille Gambino apprit très rapidement que ce dernier collaborait depuis quelques temps avec le FBI et que ce dernier avait même secrètement enregistré plusieurs mafieux de la famille dont James DellaRatta. Les Gambino auraient pu en vouloir à James DellaRatta pour ne pas avoir décelé qu’un membre de son équipe était en train de collaborer avec le FBI, mais cette dernière ne lui teint pas rigueur. Seule sanction, James DellaRatta sera rétrogradé quelques mois plus tard et deviendra un simple Soldat. La famille Gambino évita des sanctions plus sévères contre James DellaRatta, car d'une part Nicholas Stefanelli s’était suicidé et deuxièmement il se révéla par la suite que ces enregistrements n’incriminaient que quelques membres de la famille de Philadelphie. De plus, d’après le FBI, James DellaRatta aurait des relations très étroites avec certains des membres de haut rang de la famille dont Nicholas « Little Nick » Corozzo et Leonard DiMaria.

Partager cet article