Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

DÉTAILS SUPPLÉMENTAIRES SUR LE VOL DE LA "LUFTHANSA"

13 Juin 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

DÉTAILS SUPPLÉMENTAIRES SUR LE VOL DE LA "LUFTHANSA"

Vincent « Vinny » Asaro (voir photo), un Capitaine de la famille Bonanno arrêté en Janvier 2014 pour avoir orchestré le célèbre braquage de la Lufthansa, campe sur ses positions, et refuse de négocier un accord de plaidoyer avec les procureurs fédéraux. Alors que la plupart des accusés dans cette affaire dont son fils Jérôme Asaro ont tous décidé de plaider coupable et ont été condamnés à des peines relativement légères par le juge fédéral en charge de ce dossier, Vincent Asaro qui est aujourd’hui âgé de soixante dix huit ans, attend patiemment depuis sa cellule du Métropolitan Center à New-York, son procès qui devrait commencer en Octobre prochain. En attendant, les procureurs fédéraux affinent les derniers détails de cette affaire et sont prêt à sortir « l’artillerie lourde », en appelant des anciens membres de la famille Bonanno qui ont décidé de coopérer avec la justice Américaine ces dernières années. Le plus célèbre d’entre eux reste Joseph « Big Joey » Massino, ancien Parrain de la famille Bonanno dans les années 1990, qui viendra prêter main forte aux procureurs fédéraux, en racontant que le jour du fameux casse, Joseph Massino était à cette époque le Capitaine de Vincent Asaro et que ce dernier lui avait donné en récompense de ce butin, un sac remplit de bijoux et d’or. Salvatore « Good Looking Sal » Vitale, ancien beau-frère et Underboss de Joseph Massino, viendra lui aussi témoigner pour des retrouvailles qui risquent d’être assez tendues. Les deux hommes qui sont désormais dans le programme de protection des témoins, ne se sont plus vus depuis la condamnation à perpétuité de Joseph Massino en 2004. Le vol dit de la Lufthansa, restera à jamais quand l’un des braquages les plus célèbres des États-Unis. Près de six millions de dollars en liquide avait été dérobés ainsi que des centaines de milliers de dollars en or et en bijoux. Le cerveau de cette affaire était un célèbre Associé de la famille Lucchese, James « Jimmy The Gent » Burke, qui avec une équipe composée de sept autres personnes, affiliés à la famille Lucchese, seront pour la plupart par la suite exécutés dans des règlements de compte lié au fameux braquage. En effet, chacun d’entre eux devait recevoir une bonne partie de l’argent, d'après les agents fédéraux, des centaines de milliers de dollars, mais dans l’esprit de James Burke, le butin récolté n’était que pour lui, sauf une part qu'il accepta de verser par la suite aux membres de la Cosa Nostra qui étaient derrière cette histoire dont Paul Vario (Paul Vario était un Capitaine très respecté à cette époque,qui après l'incarcération de Carmine Tramuniti avait été dans les petits papiers pour diriger la famille Lucchese, mais une condamnation l'empêcha de devenir le nouveau Parrain) et Vincent Asaro, qui à cette époque contrôlait une bonne partie de l’aéroport JFK. D’après les procureurs fédéraux, la part de Vincent Asaro s’élevait à près d’un million de dollars, qui aurait été largement dépensé dans les hippodromes de New-York, car pour les autorités fédérales, Vincent Asaro a toujours eu depuis sa longue carrière criminelle un gros souci avec les paris sportifs. Pour prouver les dires des procureurs fédéraux, ces derniers pourront s’appuyer sur le témoignage du cousin de Vincent Asaro, Gaspare Valenti. Cet Associé de la famille Lucchese, qui a participé au braquage de la Lufthansa, a toujours été en colère contre son cousin qui lui aurait volé volontairement sa part du butin, une aigreur qui s’est amplifiée années après années. A la fin des années 2000, Gaspare Valenti décidera de collaborer avec la justice Américaine et enregistrera Vincent Asaro parler de cette affaire, mais surtout comment il avait pu dépenser les milliers de dollars reçu par James Burke : « Quand je joue sur une course, je joue tout ce qui est possible de gagner. Tant que j’arrive à un billet gagnant ». Plus accablant encore pour Vincent Asaro, quand en Juin 2013 et alors que les agents fédéraux étaient en train de fouiller l’ancienne maison de James Burke à la recherche sur Liberty Avenue, à la recherche d’un cadavre (qui s’avéra être par la suite celui de l’Associé de la famille Lucchese, Paul Katz), Vincent Asaro sera enregistré, affolé, s’interrogeant auprès de son cousin sur les motivation réelles de cette fouille des agents fédéraux. Le Capitaine de la famille Bonanno passera même à plusieurs reprises en voiture devant la maison pour faire un « repérage », quelques mois plus tard, il sera arrêté.

Partager cet article